Municipales : la « liste citoyenne » serait-elle un caillou dans la chaussure de la « liste de gauche » ?


Ce matin, La République nous fait part de la volonté de la « liste de gauche » de s’appuyer sur un collectif qui aura pour mission d’aller à la rencontre de la population afin de l’associer à la construction du projet municipal qu’elle portera lors des prochaines municipales. Reste à voir comment se concrétiseront sur le terrain ces bonnes intentions. Il est donc trop tôt pour réagir à cette initiative intéressante.

En revanche, le blogueur a été interpellé par la dernière partie de l’article où deux représentants de cette « liste de gauche » (par ailleurs membres du PCF, mais ce n’est sans doute qu’une coïncidence) s’en prennent à la « Liste citoyenne Oloron 2020 ». Les taxant de coucous : « Les membres de ce groupe, qui se sont auto-déclarés citoyens plus que les autres, réfléchissent à des thèmes auxquels on pense également depuis de nombreuses années ». Leur reprochant leur communication intensive : « nos ateliers ont démarré bien avant que la liste citoyenne ne s’annonce. Nous, on ne fait pas de tapage médiatique : on avance doucement mais sûrement ».

Ces critiques m’ont tout de suite fait penser à celles de ces représentants de commerce qui, parce qu’ils n’ont pas confiance en leur propre produit, s’acharnent à débiner celui de la concurrence. En règle générale, ce n’est pas la meilleure méthode pour convaincre la clientèle. Il vaut mieux s’attacher à mettre en avant la qualité de son offre, de sa proposition. Et créditer le client (l’électeur en l’occurrence) d’assez d’intelligence pour savoir faire son choix.

Dans un encart au bas de l’article, La République fait le point sur les forces en présence en mars prochain. Deux commentaires à ce sujet :

  • Comme les lecteurs du blog le savent déjà, et comme l’indique le quotidien, La République en Marche a tenu une première réunion pour arrêter sa stratégie. Mais ce n’est pas faire injure à ses membres que de constater que ce mouvement ne représente rien sur Oloron. Sinon, il serait déjà présent depuis deux ans dans le débat municipal. Tout au plus peut-il donc espérer caser une voire deux personnes en position éligible sur l’une des listes
  • « Par ailleurs, on ne sait toujours pas avec certitude si l’actuelle majorité municipale se présentera en un seul bloc, ou en deux listes différentes », s’interroge également le journaliste. Alors, soit il est très mal informé, et c’est un handicap dans sa profession, soit, histoire de pimenter un peu une campagne à ce jour presque aussi morne que la plaine de Waterloo, il joue le (faux) suspense. Connaissant Gildas Boënnec, je penche bien sûr pour la seconde hypothèse. Car est de notoriété publique qu’en mars prochain les membres de l’actuelle majorité municipale s’égaieront au moins sur deux listes concurrentes.

Le tout étant de savoir si Lucbéreilh et Lacrampe nous feront un remake de la fable de La Fontaine Le Lièvre et la Tortue, celui qui tarde à officialiser sa décision battant au final celui qui a pris le départ de la course il y a déjà deux ans. Mais qu’ils se méfient d’un troisième larron. Là, nous aurions le remake d’une autre fable de La Fontaine, l’Ours et des deux Compagnons

21 commentaires sur « Municipales : la « liste citoyenne » serait-elle un caillou dans la chaussure de la « liste de gauche » ? »

  1. C’était à prévoir, c’est arrivé. C’est dire toute la considération des petits soldats d’appareil pour cette « démocratie participative », qu’ils nous vantent depuis des années, mais crient au loup, au hold-up ou je ne sais quoi lorsque des gens, en dehors de leur « contrôle » et de leur bannière, se rassemblent et tentent de se ré-approprier la politique sans leur avoir demandé la permission. Il n’est pas envisageable pour moi, de participer à un élan citoyen « piloté » par des personnes totalement coincées dans des vieilles logiques de Parti, les mêmes logiques qui ont flingué la représentativité et la crédibilité de « la gauche ». Les faits sont là, NOUS avons perdu les municipales en 2014. Nous aurions gagné à 8 voix, le constat était le même. Ce n’est pas une « victoire », c’est une maigre autorisation à gérer la commune pendant 6 ans, quelle que soit l’équipe.
    Réveillez-vous !!! Je ne vois pas de remise en cause, mais les mêmes réflexes qu’au niveau national : « Ils font quoi ceux-là? Ils jouent la division, ils vont faire perdre la gauche ». Quelle gauche..? Celle qui a amené Macron au pouvoir? Celle qui a permis à Hervé Lucbéreilh de faire un second mandat?! Il n’y avait pourtant pas de liste citoyenne en 2014… Juste une liste d’alliance entre la carpe et le lapin.
    Perdre contre ça, quelle vraie défaite. Mais c’est pas grave, on prend les mêmes, la même recette, et on recommence… en parallèle d’une initiative d’habitants/citoyens qui sont tout-à-fait légitimes à interroger les aspirations et le fonctionnement des uns et des autres. A quand un vrai débat?

    J'aime

    1. @ Fabien Reichert
      Qui remue le passé perd un œil ; qui l’oublie perd les deux. Je vous sent très remonté envers vos anciens amis, qui si on s’en souvient, vous avez fait une place très honorable parmi eux. Vous portez vous même, la responsabilité d’avoir fait réélire HL à la mairie d’Oloron, vous étiez aussi candidat à un deuxième mandat.
      La soupe ne semblait alors pas être si mauvaise que cela, chez ceux que vous nommé comme les fossoyeurs de la gauche.
      Je ne crois pas que les représentant Oloronais de la gauche, incarnent ceux que vous dénoncez, sinon il vous aura fallu 12 années pour vous en apercevoir.
      Voyez cher futur candidat, certains Oloronais sont bien réveillés et peuvent adopter la méfiance, quand à vos analyses empreinte de trop de certitudes.
      La qualité première d’un élu c’est de ne pas perdre son sang froid et de prendre de la hauteur sur les évènements, ce qui semble ne pas être votre cas.

      J'aime

      1. Bonjour, je n’ai pas attendu vos remarques, – que je comprends-, pour avoir des discussions non consensuelles avec mes anciens camarades, ni pendant le mandat, ni maintenant. J’estime que si nous n’avons pas pu faire ce second mandat, c’est bien parce-qu’il a manqué des choses, et non juste parce-que le contexte national était défavorable aux « grands » partis de gauche. J’en ai pris acte, à titre personnel, et j’essaie d’en tirer les enseignements pour mes éventuels engagements futurs. J’ai bien l’impression d’assumer ma part de responsabilité dans cette défaite puisque justement, au lieu de repartir comme si de rien n’était, j’ai cherché le moyen de faire évoluer la situation, et les habitudes…
        A votre avis, c’était quoi le plus facile? Rejoindre les anciens pour avoir une place dans l’écurie « de gauche », – c’était possible – , ou essayer de contribuer à la LCO en sachant d’emblée qu’il y aurait des difficultés, des divergences, un regard réprobateur de certains anciens, ET un regard méfiant au sein de la LCO de par ma proximité avec ces anciens?!
        Je vous rejoins sur un point, il est plus intéressant de se pencher sur l’avenir que le passé, encore faut-il le connaître, et accepter d’en tirer les enseignements pour ré-inventer la suite, peu importe d’où l’on vienne.
        Désolé, oui j’ai réagi à chaud, très agacé.
        Manifestement, mon discours ne porte pas, et j’ai fait l’erreur de réagir publiquement sur ce blog… Qui ne s’expose pas ne craint rien.
        Je me tairai désormais, pour le plus grand confort de tous ceux qui savent mieux que moi.

        Cordialement, F.R.

        J'aime

        1. Mr Reichert, je ne vous en demandais pas tant. Quand à votre impression d’assumer la défaite de 2014, je la trouve très personnelle, fidèle habitué des conseils municipaux depuis 6 ans, vous ne nous avez pas fait l’honneur de votre présence au moins pour soutenir ceux que vous nommez aujourd’hui « vos anciens camarades ».
          Ceux là même qui ont assumé leur responsabilité d’opposants, aussi imparfaites puissent être leurs actions.

          J'aime

        2. M Reichert, il faudrait, peut être, ne pas s’arrêter uniquement sur les court propos retenus par les journalistes pour créer polémique, qui ne reflètent, peut être pas l’ensemble du propos tenu.

          Et puis, vous me trouverez un peu chiffonné de constater que vous ou vos camarades de LCO qui tapez régulièrement sur les autres ne supportiez pas que l’on puisse vous tacler ou vous critiquer.

          Cela est vraiment dommage car votre démarche de départ est intéressante et porteuse.
          Il serait peut-être bon de passer au delà de ces échanges d’amabilités entre vous et vos anciens amis pour créer un échange constructif.

          Pour terminer mon propos et sans remettre en cause le travail pointu du blogueur, il serait peut-être dans son idée et intérêt de faire monter la pression entre LCO et Oloron en Commun pour tenir son ami Daniel Lacrampe hors de la mêlée.

          J'aime

        3. Quelle naïveté de prendre pour argent comptant ce qui est écrit dans la presse…
          Ça dégoupille au 1er article de presse et ça veut avoir des responsabilités… ça promet !

          J'aime

  2. Cher blogueur,
    J’y vois pour ma part plus un gravillon, qu’un caillou et plutôt la réponse de la bergère s’agissant de l’élue communiste aux bergers, Nicolas LOPEZ et Julien BRUNEL de la liste citoyenne. Ces deux potentiels candidats et surtout animateurs de la LCO 2020, avaient il y a quelques semaines tiré une balle perdue, en direction des élus de la gauche départementale sur le sujet de la déviation.
    Les deux snippers ce sont d’ailleurs très largement adoucis depuis, si j’en juge les partages et commentaires qu’ils éditent sur les réseaux, au bénéfice de certaines de leur cibles de circonstance.
    Je crois qu’il y a plus de convergences que de divergences, entre ces deux formations, pour preuve je crois reconnaître sur la photo, des participants aux ateliers de la liste citoyenne, comme vous pouvez également témoigner que nombre d’animateurs de la LCO 2020 ont bien participé aux ateliers, qui étaient de l’initiative à ce qui s’appelle aujourd’hui le collectif OLORON en COMMUN.
    Par contre, notre ami le piéton sur sud-ouest, détecte qu’il y a des rochers dans les chaussures de ce que l’on pourrait appeler la liste LACRAMPE et consort.
    Pas toujours simple de se cacher derrière des contre feux.

    J'aime

  3. Il est extrêmement curieux de voir que c’est à quelques semaines (mois) du vote que d’un seul coup les habitués de la politique se mettent à réfléchir à un programme. Que ne l’ont ils fait avant, après tout, ils sont dans le milieu politique depuis des années, et ils ne réfléchissent qu’au moment des échéances ?
    Pire encore, certains vont consulter les citoyens pour savoir ce qu’ils souhaitent… Ils n’ont donc rien à proposer de cohérent ?
    Démagogie sans imagination…
    Après tout, les citoyens ont les élus qu’ils méritent…

    J'aime

  4. « Les membres de ce groupe, qui se sont auto-déclarés citoyens plus que les autres, réfléchissent à des thèmes auxquels on pense également depuis de nombreuses années »
    « nos ateliers ont démarré bien avant que la liste citoyenne ne s’annonce. Nous, on ne fait pas de tapage médiatique : on avance doucement mais sûrement »

    Oui, Monsieur Romanin, j’espère que les différents groupes en présences prendront de la hauteur!!

    L’auto-déclaration d’un groupe me semble un des socles de la démocratie!?

    Il n’y a pas de citoyens « plus que les autres »! Mettons nous d’accord sur la définition du citoyen : Personne jouissant, dans l’État dont il relève, des droits civils et politiques, et notamment du droit de vote!?

    C’est plutôt bien d’être en nombre pour réfléchir aux thèmes concernant notre commune !? (peux importe de la poule et de l’œuf) et que chacun avance à son rythme, n’est pas un problème.. la diversité est elle un problème?

    Si des personnes de la LCO 2020 participent aux ateliers de la gauche progressive (c’est comme ça que l’on dit?) et bien ça prouve leurs esprits d’ouvertures et ça c’est plutôt bien? ..

    Nous gagnerons tous à avoir un langage simple et claire!

    exemple : « en direction des élus de la gauche départementale sur le sujet de la déviation ». (une autre gauche?). Ce qui m’intéresse : les citoyens ont ils été suffisamment informé? est il possible de faire un débat sur ce sujet? les citoyens peuvent ils décider de l’avenir de leur territoire?

    J'aime

  5. A Romanin et Jcazadere : 1) je reconnais aux élus d’opposition d’avoir assumé cette tâche ingrate pendant 6 ans. Et je leur reconnais aussi d’autres qualités, le cas échéant.
    2) Le constructif, j’ai essayé ; demandez-leur directement, aux leaders de gauche comme aux militants du collectif citoyen…
    Bonne continuation…

    J'aime

    1. Cher Maks, j’ai apporté ma contribution lors du mandat que j’ai eu l’honneur d’exercer, et je défie quiconque de me prendre en défaut là-dessus. Des responsabilités, j’en exerce, en dehors du monde politique. Ma réaction s’est cristallisée avec les propos relevés par le blogueur, qui ne font que confirmer ce qui a pu m’être adressé de vive voix par certain(e)s, (pas par l’ensemble de celles et ceux de « la gauche » avec qui j’ai eu des échanges, mais qui s’accommodent quand même très bien du contexte de campagne actuel… ). Concernant le bilan de 2008-2014, je ne me prive pas de défendre certaines orientations, certaines actions, y compris devant mes amis de la LCO, qui manquent parfois d’éléments pour apprécier cela objectivement. Voyez-vous, je n’ai rien à perdre à être franc jusqu’au bout.
      Si cela dérange, ce n’est pas de mon fait. Personne ne détient la vérité, évidemment. Par contre, la clarté, c’est à la portée de tout le monde. J’essaie.

      Cordialement, F.R.

      J'aime

      1. Fabien Reichert, justement, je pense que vous pouvez vous décristaliser… la campagne va être longue. Juste pour vous rassurer, dans cette soirée le collectif Oloron En Commun a présenté sa méthode de travail, participative, qui a démarrée depuis le 4 juillet par des ateliers et expliqué toute la belle énergie qui en découle, et toutes les actions, pour certaines très innovantes qui vont voir le jour. Après cette présentation un journaliste a fait le parallèle entre Oloron en commun et LCO… pourquoi ne pas se réjouir de nous rendre compte que ces 2 collectifs ont des préoccupations communes ?… je ne vois pas d’où vous sortez ces histoires de hold-up, de crier au loup, de diviser la gauche…

        J'aime

        1. Bonjour, j’étais présent au premier atelier du 4 juillet. Je pense m’être exprimé clairement dans mes messages précédents, avec juste la pudeur de ne citer personne. C’est la situation qui m’intéresse, au-delà des individus.
          Mais puisque vous le dites, j’ai dû me tromper, et mal interpréter ce que j’ai entendu. Si demain D.Lacrampe, H.Lucbéreilh, et Tartenpion proposent la même méthode, Oloron deviendra un grand modèle de la « démocratie participative au service de l’intérêt commun ».
          Réjouissons nous, on peut même dans ce contexte imaginer une grande et belle réunion, avec tous les différents « groupes de citoyens » , (ça ce serait vraiment nouveau oui!) pour ne faire qu’une liste et présenter UN projet. Puisque c’est ça qui compte et non les noms des un(e)s ou des autres, ni bien sûr la course au nombre de sièges entre les Partis….
          L’intérêt de la LCO, à mon sens, était de ne pas partir d’un groupe connu déjà constitué, pourvu de leaders charismatiques plus ou moins adossés à des Partis.
          Malheureusement, je crains qu’un débat « constituant » rassemblant les personnes de divers horizons ne reste qu’une idée folle, au profit du clivage classique entre gauche/droite, Majorité/opposition puisque chaque groupe fait sa liste, avec son/ses leaders. Conséquence : le débat idéologique (au mieux, si ça ne se résume pas à une lutte des clans et des chefs!), remplace le débat d’idées, lequel avait l’avantage de s’adresser à et d’inviter de la même manière toutes et tous.
          Je ne sais pas si je me fais bien comprendre, et après tout, ce n’est qu’un avis, une discussion sur un forum. Au moins, ça permet d’échanger publiquement des points de vue contradictoires, c’est toujours intéressant pour s’enrichir de nos réflexions mutuelles.

          J'aime

  6. Après 12 ans, 6 aux affaires, 6 dans l’opposition, Oloron en commun va aller à la rencontre des citoyens oloronais pour savoir ce dont ils ont besoin… Ca laisse rêveur ! euh… ils ont fait quoi durant toutes ces années ?

    J'aime

    1. Vous voulez commencer par quoi ?

      Les précédentes campagnes durant lesquelles ils ont créé des programmes politiques à partir d’ateliers qui déjà en 2008 prenaient en compte la parole des habitants ?

      Leur mandat et les réalisations qui ont profité et profitent encore directement à la population ? (juste quelques exemples pour vous inspirer : la carte bénévole (disparue), l’espace de jeux du jardin public…)

      La place qu’ils ont accordée à la population durant leur mandat avec, par exemple les comités de quartiers qui ont permis des réalisations localement, comités fantômes aujourd’hui, ou encore aux réunions publiques, au moins 2 par an, qu’ils organisaient pour échanger sur l’actualité municipale ?

      Ou encore une liste de tous les dossiers sur lesquels ils ont défendu leur position pour l’intérêt des Oloronais ? (Camping, école… la liste, là aussi est longue)

      J'aime

  7. …Les comités de quartier ne sont pas de l’initiative exclusive de l’ancienne municipalité et j’y participais déjà dans les années 95 dans une autre région. Quant aux réalisations locales qui ont vu le jour sous ces comités de quartier… désolé mais je ne peux pas m’empêcher de sourire… car à ma connaissance, les comités de quartier de la ville n’ont jamais pu avoir connaissance des projets en cours. Une anecdote, j’ai, par hasard, devrais-je dire, assisté à un comité de quartier où l’un des adjoints est venu demander l’avis des citoyens sur un projet d’aménagement d’un espace local… il avait juste oublié de passer devant car une quinzaine de jours auparavant, l’aménagement avait été effectué… C’est pas se foutre de la G… du monde.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s