La liste citoyenne définit les modalités de désignation de sa tête de la liste… ira, ira pas, La République En Marche se tâte (chronique « on n’a jamais été aussi près de mars 2020 »)


Le billet de politique-fiction publié ici au sujet des potentielles têtes de liste lors des prochaines municipales a suscité au moins une réaction inattendue. Le contenu de l’article a en effet été pris au pied de la lettre par quelque lecteur. Comme quoi, on ne fait jamais preuve d’assez de circonspection lorsque l’on prétend s’essayer au second degré.

À propos de la future tête de liste de la Liste Citoyenne Oloron 2020 (LCO2020), mon billet-fiction imaginait une désignation résultant d’un tirage au sort parmi les membres de l’équipe qui allait solliciter nos suffrages. Perdu ! Sur son compte Facebook, la liste remet les pendules à l’heure :

A Oloron Sainte-Marie, le renouveau démocratique est une réalité. Pour les élections municipales, l’ère de l’auto-proclamation et des investitures partisanes est révolue.

La tête de liste de la Liste Citoyenne Oloron 2020 sera désignée démocratiquement par les habitantes et les habitants, sur la base de ses qualités, de son expérience, de ses compétences et de la confiance qui lui est accordée.

Ce jeudi, LCO2020 tient l’un de ses ateliers participatifs. Il sera consacré à la justice sociale. Mais la liste citoyenne en profitera pour préciser en préambule le processus de désignation de sa tête de liste. Elle donne rendez-vous à celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce sujet ce 24 octobre à 20 heures à la Brasserie de la Poste.

Oloronblog est cependant en mesure dès à présent de vous en dire plus. Voici en effet le commentaire laissé par l’un des membres du collectif au pied de mon article de politique-fiction :

« pour information », la Liste Citoyenne Oloron 2020 a choisi le mois dernier d’élire sa tête de liste d’ici trois semaines et demie au terme d’un processus original :

– les membres de ce collectif « proposent » aucune, une ou plusieurs personnes autres qu’elles-mêmes par écrit, avec des arguments uniquement « en faveur ».

– ces « candidatures sans candidats » sont lues par tous les membres du collectif, en prenant le temps. Les personnes proposées peuvent prendre la parole pour décliner ou infirmer les qualités prêtées par d’autres.

– enfin, un vote à bulletin secret par ordre préférentiel (1er = 3pts, 2ème = 2pts, 3ème = 1pt) détermine le plus grand commun multiple par le score le plus élevé.

Il ne s’agit donc pas d’un tirage au sort.

S’il est vrai que le tirage au sort a pour vertu de doucher les espoirs des carriéristes et des raye-parquets, il n’est pas apparu nécessaire aux membres de notre collectif d’écarter ce danger a priori absent dans nos rangs.

Enfin, peut-être par archaïsme ou inintérêt pour la politique des égos, la Liste Citoyenne propose une liste et non un chef pour être maire. Il incombe au Conseil Municipal d’élire le ou la maire.

Les précisions qui précédent sont-elles le fruit d’un commentaire personnel ou se veulent-elles une information autorisée ? Je penche pour la seconde hypothèse. Cette procédure en trois étapes me semble un peu lourde. Cela étant, n’est-elle pas davantage gage de qualité que l’habituelle autodésignation… ou que le choix décrété d’en-haut par les caciques d’un parti politique ? Je me demande toutefois qui sont ces « membres du collectif » qui auront en charge la désignation. Sont-ce les futurs membres de la liste ? Tous les sympathisants ? « Les habitantes et les habitants » auxquels fait référence le compte Facebook ? Début de réponse aujourd’hui, peut-être.

Quittons LCO2020 sans nous désintéresser pour autant des municipales de mars 2020 à Oloron. Des politologues locaux éclairés affirment que des sympathisants de LREM (La République en Marche) lorgneraient de près sur la mairie. Son comité local Oloron & Vallées En Marche ! a d’ailleurs tenu le 20 septembre dernier sa « Première réunion de travail sur la stratégie LaREM pour les Municipales 2020 à Oloron ».

Quelle forme prendra cette brusque sollicitude pour le débat politique oloronais d’un parti qui en était jusqu’alors totalement absent ? La course sous ses propres couleurs d’une liste qui serait ainsi la 5ème à prendre le départ ? La négociation de quelques places dans une autre liste – suivez mon regard du côté du centre-droit – ? Les prochaines semaines devraient nous en dire davantage.

D’ici là, je vous invite à lire l’article « Déclaration de candidatures pour Les Nuls » de Jean-Yves Viollier sur son blog Bisque, Bisque, Basque. Où l’on retrouvera décrites avec humour et ironie quelques-unes des grosses ficelles dont usent trop souvent les candidats… même à Oloron.

14 commentaires sur « La liste citoyenne définit les modalités de désignation de sa tête de la liste… ira, ira pas, La République En Marche se tâte (chronique « on n’a jamais été aussi près de mars 2020 ») »

    1. N’ayant aucun contact avec des membres de LREM-Oloron, je ne connais pas leur stratégie. À mon avis, ils ne partiront pas la fleur au fusil mais tenteront plutôt de grappiller quelques places, si possible éligibles, sur l’une des 4 autres listes. Et comme ce ne sera ni sur la liste de gauche, ni sur la liste citoyenne…

      J'aime

      1. Je crois me souvenir qu’aux législatives 2017, le candidat parachuté LREM n’avait pas fait que de la figuration….de là à penser qu’il en sera de même en 2020…!!

        J'aime

  1. Aux Législatives de 2017, c est le nommé CORREGE militaire de son état à Bayonne, qui avait réussi à faire environ 47 % AU 2EME tour. Aucune connaissance avant la campagne du territoire, et je pense même qu il n avait jamais mis les pieds sur 50% de la 4eme circo avant la campagne !!

    J'aime

  2. Bonsoir,
    LREM est une coquille vide tant sur le plan humain, qu’idéologique d’ou les différentes phases de débauchage depuis l’élection présidentielle. A gauche en 2017, puis a droite en 2019 et demain …. Ancien animateur du comité en 2017, j’ai pu le constater. 67 « engagés » au départ mais peu sur le terrain, moins de 10% de l’effectif. Dans ces conditions faire une liste est difficile, négocier des places sur une notre liste, pourquoi pas. il vous faut néanmoins savoir que l’actuel animateur du comité local est un proche d’Hervé Lucbereilh et souhaite depuis longtemps travailler avec lui, notamment sur le projet de « ville intelligente ».
    MATILLA Marc (militant du Parti Radical de Gauche, le Centre Gauche)

    J'aime

  3. « …. je pense même qu il n avait jamais mis les pieds sur 50% de la 4eme circo avant la campagne !! »
    Il suffit de mettre les pieds dans le plat pour de bon pour que ça marche ….

    J'aime

  4. La lecture de vos commentaires laisse à penser en tout cas, que le mode de désignation de la tête de liste chez LCO 2020, n’a pas l’air de vous passionner…
    Si l’on considère que vous représentez un panel de la population, on peut aussi en conclure que ce n’est peut être pas la priorité pour les électeurs.
    Ou alors que les électeurs ne partagent pas se mode désignation… Qui sait ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s