Une cure de silence s’impose


Comme attendu, cette rentrée de septembre marque un premier frémissement de la campagne électorale qui se conclura au mois de mars prochain. Dans l’ombre, des listes commencent à prendre forme, des programmes s’élaborent, faisant appel ou pas au concours effectif des administrés. Dans la lumière, quelques candidats sortants qui ne demandent qu’à être réélus multiplient les points-presse sur leur activité municipale ou intercommunale, se laissent aller à quelques interviews ou communiqués de presse.

Le blogueur suit ces premiers bruits et chuchotements avec curiosité et intérêt. Dans cette compétition, il ne roulera pour personne. Pas même pour lui. Mais les lecteurs assidus du blog auront compris qu’il ne tient pas plus de ça, et c’est là un euphémisme, à la reconduction d’une équipe municipale qui achèvera le 22 mars 2020 l’un des mandats les plus calamiteux depuis la fusion entre Oloron et Sainte-Marie en 1858. Bon, d’accord, en remontant à 161 ans en arrière j’exagère peut-être un peu.

Comparer une campagne électorale à un parcours d’obstacles relève du mauvais cliché. Pour autant, il est au moins deux pièges que les candidats sortants se doivent d’éviter s’ils ne veulent pas courir au-devant de cruelles désillusions :

  • une saturation sur une durée trop longue de l’espace médiatique. On finit par indisposer les électeurs potentiels, surtout lorsqu’on n’a rien de neuf à leur proposer
  • le mandat de trop. Malheureusement bien peu de politiques se rendent compte à temps qu’ils n’ont plus rien à apporter à la collectivité et que les électeurs ne veulent plus d’eux

Bien que non-candidat, le blogueur veillera également à ne pas tomber dans ces deux travers. C’est pourquoi :

  • pour ne pas consacrer dès maintenant la plupart de ses articles aux prochaines municipales, il va s’imposer à partir d’aujourd’hui une cure de silence jusqu’à la mi-octobre. Un silence qui ne sera rompu qu’en cas d’événement local extraordinaire
  • pour ne pas effectuer le mandat de trop, il mettra fin au blog après l’élection du nouveau conseil, le 1er avril 2020 (inutile de chercher le poisson, ce sera là, contrairement à bien des promesses électorales, un engagement qui sera tenu)

Une information qui sera reprise demain en détail par la presse pour terminer :

  • La « Liste Citoyenne Oloron 2020 » tenait aujourd’hui un point-presse de rentrée. Ses représentants ont confirmé qu’elle serait bien sur la ligne de départ des prochaines municipales. Ils ne se reconnaissent pas dans le clivage droite/gauche et considèrent que les 3 autres listes qui devraient leur faire concurrence portent un projet appartenant au passé, inscrits dans une logique politique traditionnelle.
  • La « Liste Citoyenne Oloron 2020» invite les Oloronaises et Oloronais à co-construire son programme au cours de réunions hebdomadaires qui se tiendront sur 2 mois à partir du 19 septembre à la brasserie de la Poste. Un programme qui reposera sur 4 piliers : 1/ Le renouveau démocratique ; 2/ L’urgence écologique ; 3/ La justice sociale ; 4/ Le développement économique local.
  • Affaire à suivre, avec une pointe de scepticisme toutefois sur la capacité et/ou la volonté de citoyens qui n’ont reçu aucune formation en la matière à s’approprier cette démarche nouvelle de co-construction. Comment éviter que les débats de la Brasserie de la Poste ne tournent à la discussion du Café du Commerce ?

19 commentaires sur « Une cure de silence s’impose »

  1. Franchement, je regrette que le blogueur cesse l’activité de son site au 1er avril prochain. Je respecte son choix, sachant que cela demande beaucoup de temps et d’énergie à gérer ce site.Je me demande aussi si cela n’est pas le fait de la lenteur judiciaire pour traiter les errements du Maire d’Oloron qui a coupé la gnaque du blogueur. Mais le fait que le blogueur n’a pas utilisé son site pour servir de strapontin à une candidature électorale est significatif d’une démarche désintéressée, ce qui l’honore. Mais, j’ose espérer que le choix de la cessation d’activité du site au 1er avril est seulement un faux poisson d’avril.

    J'aime

  2. Y aura t’ il un éventuel repreneur dans le même état d’ esprit ? Sinon le débat Démocratique oloronais sera mort sans descendance. Peut être faudrait’ il lancer appel à candidature pour que cela continue.
    Personnellement j’ ai beaucoup apprécié la façon de Joël de faire bouger les lignes ainsi que sa façon d’ aborder les problèmes en ayant la subtilité d’ y être au coeur, sans y être.

    J'aime

  3. La cure de silence sera peut être imposée par le fait que Joël se trouvera Conseiller Municipal ou 1er Adjoint à la surprise de tout le monde…. L’ avenir nous le dira.

    J'aime

  4. Ce matin dans les boîtes aux lettres oloronaises : magnifique tract LCO2020 …. entre autres : réunion sur l’urgence écologique… le tout imprimé en couleur , sur du papier visiblement non recyclé…. encore des donneurs de leçons ??

    J'aime

    1. @Doe, Les tracts LCO2020 sont effectivement magnifiques! (Merci!) 🙂

      En revanche, ils ont bien été imprimés sur du papier recyclé. Nous tenons le bon de commande et la facture à votre disposition. L’urgence écologique est bien l’un des piliers fondamentaux de l’action de la Liste Citoyenne Oloron 2020.

      Il est que la ville se dote d’une ambition sur le sujet à la hauteur des enjeux environnementaux!

      Nous espérons que vous participerez à nos ateliers sur le sujet les jeudi 03 et 10 Octobre 2020 à la Brasserie de la poste à Oloron Sainte-Marie.

      LCO2020

      Aimé par 1 personne

  5. Je suis surpris du peu de réaction sur le projet du blogueur de cesser l’activité de son site. Et pourtant ce site nous permettait d’avoir une liberté d’expression très extensible comparée à celle obtenue sur d’autres blogs, et même sur d’autres créneaux conventionnels où la censure est de plus en plus présente.

    J'aime

    1. Tout à fait d’ accord avec votre propos. La liberté de débattre démocratiquement à Oloron risque au pire de s’ éteindre ou au mieux de s’ étioler. Espérons que parmi les jeunes qui sont concernés au premier chef par la prise en charge de leur avenir, il y en aura qui auront le courage de reprendre le flambeau.

      J'aime

    2. Joel Adam a passé l age des caprices, s il a pris cette décision je suppose qu elle est bien réfléchie et donc la respecter. C est une très belle aventure qu il a mené, nous en a fait profiter et certainement pense t il qu il ne faut pas faire le match de trop….A d autres de prendre le relais Je comprends complètement sa décision, car quand on mène une action en justice seul, avec ses propres deniers pour le résultat que l on connaît… lorsqu on se fait invectiver et menacer en ville par quelques abrutis, son envie de se mettre en retrait est complètement légitime.

      J'aime

  6. Je pense que rien n est laissé au hasard dans cette prise de position de « retrait ». Dans la mesure où le blogueur se retrouverait dans l une des listes et à un des postes si l un des candidats l emporte…il convient mieux pour lui de ne pas laisser de traces écrites alors même que les positions sont prises …
    Cela ferait désordre….

    J'aime

    1. Erreur d’analyse, ou lecture trop hâtive de mon dernier billet, cher lecteur. J’observe une pause durant un mois, puis m’intéresse ensuite à plein aux municipales qui s’annoncent. Sans aucune intention déclarée ou tue de figurer dans quelque liste que ce soit.
      Quant aux traces écrites, elles sont déjà assez nombreuses pour vous donner une idée de ce que je pense des divers candidats potentiels et de leur programme probable.

      J'aime

    2. @An, pour lire toutes les commentaires de ce blog, je serais tombé de très haut si effectivement Joêl se serait servi de son site pour promouvoir sa candidature à des élections. Parce que son blog, il a conçu pour s’occuper, se distraire et il veut sans doute faire autre chose. C’est sûr, on va le regretter.Je le remercie pour m’avoir permis de passer des informations de notre Association que Sud ouest censurait.
      J’avoue même lui avoir proposé 20 € pour soutenir son action de salubrité publique. Même ce geste symbolique m’a été refusé. C’est dire le désintéressement de Joël.

      Aimé par 1 personne

  7. Tant que nous sommes dans les confidences et si il y a encore encore des sceptiques dans l engagement désintéressé, de Joel, je lui ai proposé de créer  » une cagnotte » pour l aider à régler les fais de justice engagés dans l affaire avec le maire, il a refusé catégoriquement….
    PS: et même qu il changerait d avis, je pense que ce serait une très bonne chose pour notre ville d utiliser sa compétence !!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.