Extension d’Intermarchė : l’effet domino se confirme (chronique « qu’en pense la mairie ? »)


Le blogueur s’accorde une pause dans sa pause estivale pour évoquer un sujet d’actualité 

La République nous apprend ce matin dans un écho qu’Intermarchė a déposé un dossier de demande d’autorisation en vue de l’agrandissement de son établissement situė rue des Oustalots prolongée, en périphérie du centre-ville. 

Comment être étonné par ce projet? Il n’est que la suite logique des grandes manoeuvres entreprises depuis quelques années par les grandes surfaces commerciales oloronaises : agrandissement important du Leclerc, déplacement (avec construction neuve… et agrandissement de la surface précédente ) du Lidl. Ce projet est aussi à n’en pas douter  une réplique à la décision de Lidl d’implanter ses nouveaux locaux aux portes mêmes… d’Intermarchė.

L’écho du quotidien ne précise pas la nature de cette extension.  Il n’indique pas non plus, et c’est bien dommage,  quelle est la position de la ville d’Oloron vis à vis de ce nouveau coup porté au commerce de centre-ville. Le maire d’Oloron,  qui fera partie, en tant que maire de la commune d’implantation, de la commission départementale d’aménagement commercial chargée de se prononcer sur ce dossier émettra-t-il pour ce qui le concerne un avis favorable ? Comment pourrait-il en être autrement s’il a été déjà favorable aux deux extensions précédentes ?

Hasard (!) du calendrier,  la réunion de la commission départementale doit se tenir selon La République  le 29 août… soit le jour-même où la mairie convie les Oloronais à participer à une réunion au cours de laquelle leur sera présenté le projet de requalification du centre-ville.  Une réunion durant laquelle ils seront invités à donner leur avis et à faire part de leurs propositions sur cette « requalification ».

Comment imaginer que l’extension d’Intermarchė et, plus largement, le double discours municipal qui consiste d’une part à proclamer sa volonté de revitaliser le commerce de centre-ville,  d’autre part à encourager le développement du commerce de périphérie,  ne soient pas au centre du débat  ?

D’ici le 29 août, ne serait-il pas intéressant pour notre gouvernement, je dirais même  ne serait-il pas nécessaire, que nos futurs candidats aux élections municipales (Lacrampe, LCO 2020, Lucbéreilh,  Uthurry)  nous fassent connaître leur position et leurs propositions en la matière  ?

 

13 commentaires sur « Extension d’Intermarchė : l’effet domino se confirme (chronique « qu’en pense la mairie ? ») »

  1. Je n’ai rien à rajouter ,il est vrai que revitaliser le centre ville ne passe pas par l’extension des grandes surfaces en périphérie,sauf à considérer que la périphérie est le centre ,et que le centre est devenu périphérique dans le modèle oloronais .Le centre c’est la rocade.La rue Barthou et autres lieux centraux sont périphériques dans l’activité de l’agglomération.La réalité invite le géographe à retourner à ses chères études….

    J'aime

  2. Lamentable.Le carnage lors de l’implantation du Lidl symbolise bien la tendance sur la commune et le territoire. On rase, on goudronne, on bétonne. C’est quoi la « qualité de vie » à Oloron?? C’est pouvoir choisir entre 15 grandes surfaces pour acheter des produits de l’industrie agro-alimentaire et nous le « vendre » comme un progrès? Quelle ambition….. Ca fait peur.

    J'aime

  3. Bonjour

    Bien sur ces constructions à l extérieur de la ville vident le centre de ses commerces. Mais il faut aussi noter à l heure du changement climatique , l augmentation de la bétonnisation . Moins de terres , plus de béton , à quand une réflexion globale de tous les acteurs locaux sur ce sujet. et sur celui du réchauffement climatique en général . Non ce n’est plus une utopie de parler de cela , mais la réalité d(aujourd’hui , et encore plus celle de demain

    J'aime

  4. Pourvu que l’effet domino atteigne toute cette petite oligarchie oloronaise ♥
    Les « bons comptes » entre amis au détriment des biens communs, ça suffit ! 😉

    Si par hasard la déviation d’Oloron et la voie rapide Lescar Oloron se font, ma seule récompense sera que les oloronais iront faire leurs courses à Lescar au détriment de toutes ces grandes surfaces ♥

    Est-ce à dire que les opposants à ces projets routiers morbides seront les « grands bâtisseurs » d’aujourd’hui…
    On se retrouverait du même côté, ça va me faire drôle o-O !

    Vanessa

    J'aime

    1. «  »Si par hasard la déviation d’Oloron et la voie rapide Lescar Oloron se font, ma seule récompense sera que les oloronais iront faire leurs courses à Lescar » »

      ça c’est le grand risque de l’histoire.le grand vide provoqué par la force centrifuge qui repousse vers l’extérieur.

      J'aime

  5. C est à nous de réaliser que nous faisons fausse route, que le bonheur de vivre n’est pas dans l achat d’une nouveauté électronique ou autre nourriture industrielle, mais dans la simplicité , en faisant attention aux richesses communes ( flore: faune, contact humain etc). Mais tout cela est difficile à faire, car nous sommes dans l ensemble dans un bain de facilités , et nous croyons que ces facilités représentent le bonheur .En fait , le bonheur nous est fabriqué artificiellement,

    J'aime

  6. Faut espérer que chacun de ces  » gros du commerce oloronais » aient fait une sérieuse étude de marché avant d envoyer autant d investissement …
    En tout cas , j espère que ce n est pas un caprice de cour de récréation, à jouer à celui qui l a la plus grosse , ou un remake de LA FONTAINE entre la grenouille qui se voyait plus grosse que le boeuf qui motive toutes ces extensions !
    Dans tous les cas, il est évident que c est la fin des petits commerces de proximité qu ils soient de dépannage ou pas…Qui ira investir rue Louis Barthou ? Les derniers valeureux commerçants souvent près de la soixantaine et plus, travaillent encore grace à la confiance , la fidélité de leur clients , acquises pendant de nombreuses années. Leurs départ dans les prochaines années n annonce rien de bon pour notre ancienne main street d OLORON .

    J'aime

  7. Tout le monde s’ offusque de cette débauche commerciale, mais à la première
     » promotion » tout le monde s’ y précipite. Pour preuve voir la fréquentation des grandes surfaces le Dimanche matin. Nos religieux vont pouvoir y tenir office pour amener du monde à leur cause. Ne sommes nous pas les premiers fossoyeurs du commerce local.?

    J'aime

  8. « .. que nos futurs candidats aux élections municipales (Lacrampe, LCO 2020, Lucbéreilh, Uthurry) nous fassent connaître leur position et leurs propositions en la matière ? »
    En ce qui concerne la LCO 2020 (Liste citoyenne Oloron pour les municipales de 2020) la réponse est déjà apportée… Nous proposons aux citoyens d’Oloron (et de la CCHB) de prendre en main l’avenir de leur territoire!
    « à quand une réflexion globale de tous les acteurs locaux sur ce sujet »?
    Nous t’invitons Serge et toutes les personnes qui sont tentée par cette belle aventure ; remettre le citoyen « politique » et l’élu « représentant ».. ce qui est juste le fondement de la démocratie!
    La liste citoyenne n’est pas porteuse de solution miracle, juste une méthode avec quelques bornes pour définir nos valeurs.. la première est la « citoyenneté »!

    https://www.facebook.com/lco2020/

    J'aime

  9. Quand Intermarché a ouvert le dimanche matin, Leclerc avait fait signé une pétition en sortie de caisse avec grande banderole en dehors : aidez nous à rester fermé le dimanche matin (de mémoire…)… Je croyais que les caissière se mobilisaient pour que le Leclerc n’ouvre pas le dimanche matin, et elle m’avait expliqué que c’était pour qu’on aille pas à l’intermarché le dimanche matin…

    Bref, ça, c’était avant ?.

    Ah oui, aussi cela, sur M. Leclerc : Propos copiés d’un fermier :
    « Pour contourner la loi française et exploiter un maximum ses fournisseurs Leclerc a installé sa centrale de négociation en Belgique. Mais cette fois ci l’Etat a décidé de sévir pénalement! Michel-Edouard Leclerc qui en fait des tonnes pour défendre les consommateurs, se fiche de vous et poussent nombre d’agriculteurs à la faillite en exerçant des pressions financières. Il ne faut pas s’étonner du nombre de suicides dans notre métier.
    Les gens de la grande distribution ne sont que des requins avides de profits qui se moquent bien des destins tragiques de nos agriculteurs… Pour gagner encore sur votre dos en affichant des bas prix ils iront chercher des produits au bout du monde où les travailleurs sont des esclaves et où l’écologie n’a pas son mot à dire !
    Alors à vous de réagir, consommez local en direct. Si vous ne pouvez pas aller au marché ou dans une amap, choisissez les magasins de producteurs sans intermédiaire !! Agissez soyez citoyens ! »

    Article à l’appui expliquant comment cet oligarque Leclerc se joue des lois équitables françaises :

    Bref, je vais de moins en moins en très grande surface, donc exceptionnellement chez Leclerc. Mais Intermarché est-il vraiment moins pire ?

    Tout produire soi-même demande du temps que je ne prends pas toujours… ou que j’investis ailleurs.

    Vanessa

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s