Compteurs communicants Linky : la présidente de Stop Linky-Pau/Béarn interpelle le maire d’Oloron


Robert Bareille est décédé hier après avoir lutté de longues semaines contre la maladie. Un lecteur du blog m’a informé qu’un rassemblement populaire est prévu ce jeudi 18 juillet à 15 heures au cimetière de Saint-Pé.  » Rassemblement populaire « , ce sont les mots de Robert.

L’élu communiste d’opposition manquera même à ceux qui étaient loin de partager toutes ses convictions politiques tant sa personnalité allait au-delà de la seule idéologie. Le billet du jour du blog a été rédigé avant la triste nouvelle de sa disparition. Il traite d’un sujet qui lui tenait à cœur, sur lequel, on le verra ci-dessous, il s’est mobilisé. Comme une manière de rendre hommage à ses combats municipaux, des combats que Robert a sans cesse su mener avec conviction, sans jamais lâcher le morceau, mais toujours dans le respect de ceux qui pouvaient exprimer une opinion différente de la sienne.

Lors du conseil municipal du 27 juin 2018, Robert Bareille posait une question d’actualité sur le déploiement des compteurs communicants Linky à Oloron. Et en profitait pour suggérer que le conseil municipal prenne une délibération sur la pose de ces dispositifs sujets à polémique. Dans sa réponse, le maire faisait part de son peu d’empressement à se saisir du dossier, en renvoyant la responsabilité vers le SDEPA (syndicat d’énergie des Pyrénées-Atlantiques au sein duquel, par parenthèse, notre commune est représentée, puisqu’elle en est membre).

À l’issue du débat avec Robert Bareille, dont on pourra retrouver en fin d’article l’intégralité telle qu’elle figure au compte-rendu officiel du conseil municipal du 27 juin 2018, le maire proposait la tenue d’une assemblée plénière en présence d’experts en octobre (octobre 2018, je suppose), puis une délibération qui permettrait à chaque conseiller municipal de faire connaître sa position. Il en est allé de ces propositions comme de beaucoup d’autres au cours du présent mandat : elles sont restées lettre morte.

Aujourd’hui, c’est au tour de Madame Lucie Abadia, présidente de l’association Stop Linky-Pau/Béarn, d’interpeller le maire sur ses responsabilités. Voici la lettre qu’elle vient de lui adresser le 10 juillet :

scan 1

Monsieur le maire,

Nous tenions à vous remercier pour la mise à disposition gracieuse de la salle Barthou que vous avez généreusement accordée aux oloronais le mercredi 26 juin dernier. Nous avons ainsi pu tenir cette réunion d’information, que beaucoup attendaient, au sujet des compteurs communicants Linky. La salle était comble et nous avons dû refuser l’entrée à une bonne cinquantaine de personnes. C’est dire si le sujet est brûlant !

Au fil des questions et des témoignages, nous avons constaté un profond désarroi de vos administrés qui se trouvent seuls et démunis face à des poseurs intrusifs, prêts à raconter tout et n’importe quoi pour arriver à leurs fins.

De plus, vos services semblent emboîter le pas d’Enedis dans son soliloque pseudo administratif. Vous trouverez en pièces jointes deux courriers émanant de la Direction des services techniques. A la lecture des réponses que vous faites (ou que l’on fait pour vous) à ceux de vos administrés qui vous écrivent pour vous signifier leur refus du compteur Linky, il nous a semblé nécessaire de vous adresser les quelques remarques suivantes.

Une précision avant toute chose : les administrés qui vous écrivent ne refusent pas un appareil de comptage aussi précis soit-il, mais le système capteur mouchard polluant Linky. Que ceci soit bien clair.

Les maires, dites-vous, n’ont pas légitimité à se positionner : je suis navrée d’avoir à corriger celle affirmation ; ON a retiré au maire sa compétence et le droit de s’opposer au déploiement, (ce dont il faudrait déjà débattre si nous étions dans un état de Droit) mais la moindre des choses que l’on peut attendre d’un maire c’est au moins qu’il se positionne sur pareil sujet ! Et cela vous auriez pu le faire… sans prendre le moindre risque d’ailleurs !

Rien ne s’oppose à ce que vous vous offusquiez par exemple des atteintes inadmissibles à la propriété privée, à la vie privée, à l’intimité du foyer… au harcèlement, physique ou téléphonique, subi par les personnes âgées ou les femmes seules… Voici d’ailleurs ce que déclare aujourd’hui même le maire de Calonne-Ricouart : « Il y a eu des manœuvres d’intimidation a des violations de propriété Si on doit accompagner des habitants pour des dépôts de plainte, on le fera. »

 En revanche le maire a bien d’autres obligations :

  • celle de respecter et de faire respecter le Règlement Sanitaire Départemental dans son ensemble el son article 51 en particulier (Une grande partie des poses de Linky à Oloron Ste Marie sont faites en contrevenant au RSD avec tous les risques et dangers que cela entraîne…) Nous vous rappelons que le RSD a force de loi,
  • celle de respecter et faire respecter l’article 5 de la Charte de l’Environnement qui a valeur constitutionnelle et a confirmé dans le marbre les devoirs de prévention et de précaution du maire par ses pouvoirs de police
  • celle de savoir ce que deviennent les biens de retour que sont les compteurs : car même si la compétence en matière de réseau électrique a été transférée, la propriété de ces mêmes réseaux ne l’est en aucun cas. A supposer que le SDEPA à qui a été transférée la compétence vienne à disparaitre… (ou, qui sait ? soit dissous pour manquements). A qui reviennent les compteurs ? Or il se dit assez sérieusement qu’un groupe français essaye de placer des compteurs d’occasion au Moyen Orient. Si tel est le cas à qui revient de droit l’argent ? Et comment la Loi qualifie-t-elle le fait que l’on vende à son seul profit un objet qui ne vous appartient pas, pire que l’on a subtilisé ? ….

Les collectifs dont vous parlez ne sont absolument pas dupes de l’omerta qui règne à tous les niveaux ni de l’incroyable ct honteuse passivité de nos élus, municipaux en particulier. Accessoirement pouvez-vous nous dire à quoi sert l’invraisemblable armada de représentants des communes qui siège au SDEPA ?

Enfin, monsieur le Maire, nous pensons qu’il serait très préférable que vos courriers de réponse soient de votre main, à votre en-tête, non de celle d’un quelconque chef de service, qui n’a, ni å endosser les responsabilités d’un élu ni å raconter n’importe quoi au nom de ce dernier. Simple marque de respect pour vos administrés de la part d’un élu dit de proximité.

Notre association STOP LINKY-PAU/ BEARN a été créée, en appui du collectif Pau-Béarn, elle se base sur le Droit et la Loi pour apporter l’information honnête et sérieuse qui aurait dû être faite par les pouvoirs publics et qui manque cruellement. Nous multiplions les réunions publiques pour venir en aide aux citoyens qui sont harcelés par des poseurs sans foi ni loi, des citoyens à qui l’on fait croire qu’Enedis, est toujours un service public alors qu’il s’agit d’une S.A. mercantile.

Nous sommes également à la disposition des élus et à la vôtre si vous le souhaitez pour apporter les bonnes réponses à vos services lesquels, visiblement, n’ont retenu que le discours lénifiant d’Enedis.

En ce qui nous concerne, nous n’avons rien à vendre, nous intervenons bénévolement mais comme tous bons scientifiques, nous pouvons prouver, document el lettres à l’appui, tout ce que nous avançons en particulier que le Linky n’est pas obligatoire, qu’il n’est pas imposé par la Directive européenne el que chacun est en droit de le refuser.

Par ailleurs, les récents jugements de Bordeaux, Toulouse et Foix ont donné raison à des personnes électro-sensibles el ont ordonné å Enedis que les Linky posés soient retirés et que de l’électricité « propre » soit fournie aux plaignants. C’est enfin la reconnaissance attendue pour tous ces malades que l’on conspue, ostracise et dénigre en permanence. Ces malades qui sont de plus en plus nombreux, á Oloron Ste Marie comme ailleurs… Une brèche est ouverte, monsieur le maire, qui comptera beaucoup dans les mois à venir.

Nous savons bien qu’un maire ne peut s’élever contre une décision d’Etat mais il a bien d’autres moyens pour honorer les attributions et devoirs liés à sa charge. De très nombreux maires ont entendu leurs administrés el se sont rangés à leurs côtés pour leur apporter aide et protection. Nous espérons que vous les rejoindrez.

Nous vous prions, monsieur le maire, de bien vouloir accepter, l’expression de nos respectueuses salutations.

                                                                                Lucie Abadia

                                                               Présidente de Stop Linky-Pau/Béarn

L’extrait du compte-rendu officiel du conseil municipal du 27 juin 2018 sur les compteurs Linky

18 commentaires sur « Compteurs communicants Linky : la présidente de Stop Linky-Pau/Béarn interpelle le maire d’Oloron »

  1. Mon chien Linky est aussi intelligent et bourré de puces et je me demande parfois si ce n’est pas lui qui me tient en laisse.

    Bizarre cette propension à rendre obligatoire quelque chose qui est sensée faire notre bonheur et des économies…. Economies peut être forcées par des changement de tarifs quotidiens et aléatoires ( marché de l’énergie ) voir coupures à distance nous obligeant à un couvre feu de notre consommation. Couvre feu atteignant par la force des choses que les gens aux revenus modestes les rendant paranoïaques.

    https://selectra.info/energie/actualites/bons-plans/linky-permet-offres-ete-hiver

    On va vivre une époque formidable

    J'aime

    1. Compteurs Linky : vers une électricité plus chère en hiver et moins chère en été ?

      Mais sera t’ elle moins chère en été avec les canicules qui nous sont annoncées.
      La consommation ne risque t’ elle pas d’ être plus importante en été qu’ en hiver avec la généralisation de la climatisation des logements, magasins et ateliers
      N’ oublions pas que les canicules nous font aussi courir le risque de manquer d’ eau pour le refroidissement des centrales nucléaires. Ne sommes nous pas en train de faire comme le chien qui se mord la queue.
      A vouloir nous faire penser que la fée électrique sera la panacée, ne sommes nous pas en train de vendre notre âme au diable.? L’ époque sera formidable dans le sens où l’ homme devra totalement se remettre en cause et surtout s’ adapter.

      J'aime

        1. Mieux que l’ écocompteur c’ est de pratiquer la simplicité volontaire: Eliminer dans la mesure du possible tous les appareils non indispensables ( cafetière électrique, grille pain, micro-onde et tous gadgets de ce genre, etc, etc)

          J'aime

  2. @ Michel:
    la simplicité volontaire vous dites? Une forme de philosophie de la vie. Je suis d’accord puisque j’essaie aussi de l’appliquer volontairement ou faute de moyens. Maintenant faire appliquer cette philosophie aux gens à l’échelle d’une société basée sur la consommation et l’emprunt est mission impossible. Certains râlent d’avoir le frigo vide le 15 du mois mais oublient de dire que c’est un frigo américain de la taille d’une armoire normande… 🙂 Une autre maladie explose dans notre pays à l’instar des usa. La cirrhose du foie chez des gosses non pas à cause de l’absorption de calva au petit déj mais de sucres.Regardez le contenu des caddies dans la grande surface. C’est très parlant.Je ne suis pas à l’abri quand je vois ma poubelle jaune se remplir à la vitesse grand V quand j’ai les petits enfants à la maison à cause d’emballages multiples de toutes sortes…….

    je crains que cela soit de la simplicité forcée à cause d’événements graves avec du sang et des larmes .Surtout avec des politiques faisant le contraire de ce qu’ils préconisent

    J'aime

  3. Au sujet de la responsabilité du maire, lu sur le journal de l’environnement :

    « Coup sur coup, deux communes bretonnes se voient refuser par le Conseil d’Etat le droit de s’opposer au déploiement du compteur communicant d’Enedis.
    Extrait : Voilà deux jugements qui devraient clarifier les choses. Dans une décision rendue publique le 11 juillet, le conseil d’Etat a dénié aux communes le droit de s’opposer à l’installation du compteur communicant… »

    J'aime

    1. Cela ne changera pas grand chose car la majorité des Maires sont majoritairement favorables à l’ installation des Linky sur leur commune. Et pour cause, car Enedis leur fait des proposition alléchantes, comme par exemple la prise en charge d’ une partie du coût de l’ éclairage public ou bien une partie du chauffage des écoles, notamment des maternelles ( ces pauvres petits pourraient avoir froid)ou des bâtiments municipaux, s’ ils sont favorables. Dans pareil cas, qui ne pourrait pas être attentif à de telles propositions.
      D’ autant qu’ en ce moment c’ est la période des vaches maigres pour les rentrées
      d’ argent pour les communes, ainsi le choix est vite fait, de plus la main sur le coeur.
      Tout cela est un excellent alibi pour démontrer qu’ ils gèrent les finances publiques au plus près et  » pensent  » en même temps à l’ intérêt des contribuables. Mais en sachant pertinemment qu’ ils vendent leur commune au diable en ne laissant aucune possibilité de choix aux habitants, si ce n’ est de subir les assauts répétés d’ Enedis.
      Ne reste plus aux habitants que le choix de se défendre eux mêmes, s’ ils en ont le courage.

      J'aime

      1. «  »Et pour cause, car Enedis leur fait des proposition alléchantes, comme par exemple la prise en charge d’ une partie du coût de l’ éclairage public » »

        alors qu’il suffirait de supprimer un lampadaire sur deux ou d’installer des cellules détectrices de présence……….enedis prefere des marchés captifs….

        J'aime

        1. Linky est un objet connecté, le numérique est dans la ville. Il y aura de plus en plus d’objets, d’outils, de capteurs connectés dans notre quotidien. Ils transforment les services publics, ils améliorent l’intervention des secours, ils veillent sur notre santé (surveillance à distance du fonctionnement cardiaque). L’éclairage public sera connecté, comme les feux rouges, etc..Ce seront de nouvelles opportunités de participation citoyenne. Il y a des bénéfices, mais aussi des risques, en l’occurrence avec Linky, c’est celui d’un service qui peut se révéler intrusif ou menaçant par son pilotage à distance. Il y a des garants dans ce domaine dont la CNIL, ils ne rassurent pas, des garants de proximité ( politiques, Maires, etc) seraient le bien venu….

          J'aime

  4. Il y a des bénéfices, mais aussi des risques, en l’occurrence avec Linky, c’est celui d’un service qui peut se révéler intrusif ou menaçant par son pilotage à distance.

    Oui tout à fait, surtout qu’ avec le compteur Linky on ne laisse pas de choix aux abonnés,( Il existe d’ autres types de compteurs moins intrusifs) ni aucune garantie que les informations recueillies ne seront pas exploitées à d’ autres fin que celle de faire soi-disant économiser de l’ argent. Avec le data, Big Brother est dans nos murs. Demain si vous êtes soupçonné par la Justice d’ une affaire douteuse, ne pourra
    t’ elle pas venir vérifier vos données pour vous accuser de votre présence ou votre absence à votre domicile à un certain moment.
    Personnellement je n’ ai rien à cacher de ma consommation d’ électricité, surtout que je n’ ai pas attendu les bons conseils d’ Enedis pour réaliser des économies
    d’ énergie. Mais par contre je n’ aime pas du tout qu’ un intrus vienne mettre son nez dans ma vie privée en permanence. C’ est bien ce pourquoi je refuse le Linky.
    Le pompiste ne m’ a jamais demandé pourquoi j’ achète de l’ essence, ni ce que je vais en faire, ni où je vais me rendre avec . Avec l’ électricité, on en est là et demain ça sera pareil avec l’ essence, mais surtout avec l’ électricité futur carburant des voitures soi-disant intelligentes. La vrai finalité du Linky est là: Contrôler et ficher les citoyens en permanence, comme le font déjà les Chinois.

    J'aime

    1. «  »Le pompiste ne m’ a jamais demandé pourquoi j’ achète de l’ essence, ni ce que je vais en faire, ni où je vais me rendre avec » »

      bon exemple que je corrobore avec la banque qui vous demande ce que vous allez faire avec l’argent liquide que vous retirez….même si sa provenance est tracée. « petit coucou » en passant à une banque oloronaise.

      Ça va être la fin du « libre échange » avec les dames dites de petite vertu. 🙂

      J'aime

  5. Bonjour,
    Le compteur Linky à un autre atout : il sait reconnaitre le type d’appareil qui est en train de consommer : frigo, télé et… voiture électrique en charge ! Tiens, tiens, si on couple ça au fait de pouvoir appliquer une tarification instantanée, c’est la fin du plein économique et le début de l’énergie électrique aussi taxée que le pétrole !
    Je suis pas devin, mais je suis persuadé que quand tout le monde (ou presque) sera équipé de Linky, étrangement, le prix des voitures électriques va baisser et devenir accessible pour tous. Et quand beaucoup de personnes auront franchi le pas (voir ce qu’on à fait avec les diesels à la fin des années 90, ils étaient moins chers que les modèles essence…), on pourra commencer à taxer, encore et encore, l’électricité… Et les gens se retrouveront comme des cons avec leur jolie voiture qu’ils n’auront pas fini de payer et qu’ils ne pourront pas revendre…
    Si on regarde cette démarche qui va s’étendre sur des dizaines d’années (et encore faut-il qu’elle ait lieu) dans son ensemble, il me semble que ça s’apparente à une vente forcée avec supercherie…(https://www.economie.gouv.fr/dgccrf/Consommation/Electricite-gaz-naturel/Pratiques-commerciales-deloyales)
    Je pense, mais je suis pas devin…
    Bonne journée

    J'aime

    1. «  » il me semble que ça s’apparente à une vente forcée avec supercherie… » »

      avec le pouvoir exorbitant de vous couper le jus à distance même si vous êtes en regle avec vos paiements…

      J'aime

    2. Avant que tout ça arrive, il faudra peut être avant laisser les voitures électriques au garage, car on risque de ne plus avoir d’ eau pour refroidir les centrales nucléaires. Dame nature réserve encore bien des surprises à nos têtes d’ oeuf qui disaient il y a quelques années en arrière  » Le nucléaire ou la bougie » On est peut être malheureusement plus près de la bougie que certains n’osent pas encore le penser.
      Si l’ énergie solaire est peut être une solution viable pour l’ avenir, cela le sera au travers d’ une remise en cause totale de nos façons de consommer, mais surtout de ne pas gaspiller l’ énergie en continuant à la considérer comme une énergie de facilité, alors que ça ne sera pas du tout le cas. Car avec l’ énergie solaire il faudra aussi tenir compte de dame nature, qui fera augmenter la nébulosité du ciel du fait
      l’ évaporation intensive qui découlera de la fonte des glaces et de l’ augmentation des températures.

      J'aime

  6. On parle on parle mais pensons à barricader nos compteurs et a refouler les appels du poseur sans tenir compte des courriers d’enedis. C’est pas compliqué on a jusqu’à 2021 on verra à ce moment-là de l’eau aura coulé sous les ponts et les citoyens militants auront peut-être fait avancer les choses

    J'aime

Les commentaires sont fermés.