La ligne Pau-Canfranc ce vendredi 12 avril au 20H de TF1


Chat - CopieLa ligne Pau-Canfranc fait parler d’elle jusqu’à Paris. Hier, une équipe de TF1 était du côté de chez nous en vue de la réalisation d’un reportage sur le sujet.

Les journalistes ont notamment suivi le train Oloron-Bedous (et son unique passager… non, ce n’était pas Georges Manaut !) jusqu’à destination. Puis se sont livrés à un micro-trottoir au sein de la vallée. Les avis qu’ils ont recueillis sont partagés : certains croient que la réouverture de la ligne apporte et apportera un plus à la vallée, particulièrement avec le développement du tourisme; d’autres sont beaucoup plus réservés sur l’effet bénéfique de l’opération.

Aujourd’hui, ce sera au tour d’Alain Rousset, président de la région Nouvelle-Aquitaine, grand défenseur du projet et, accessoirement, pêcheur à la truite et résident secondaire dans la vallée d’Aspe, de faire valoir son point de vue devant la caméra.

Et, si tout se passe bien, si aucun événement mondial ou national d’importance ne vient bouleverser l’ordonnancement du journal, le reportage sera diffusé demain soir, 12 avril, au 20H de TF1, qui reste, avec 5 millions de téléspectateurs en moyenne, le JT le plus regardé de France.

8 commentaires sur « La ligne Pau-Canfranc ce vendredi 12 avril au 20H de TF1 »

  1. Je trouve génial que nos élus décideurs de projet comme celui là face enfin de la pub pour faire enfin connaître cette ligne de train et surtout bedous et son marché tous les détracteurs de tous bords verront qu à partir de samedi un deuxième train sera nécessaire pour gérer tous les voyageurs les élus décideurs ont raison de profiter de leurs notoriétés pour faire venir enfin des médias comme tf1

    J'aime

    1. Mr Manaut il vaut mieux de loin vivre avec des rêves comme René qu’ avec des cauchemars, comme celui que vous voulez imposer aux riverains de la RN134 et aux habitants de la vallée d’ Aspe avec l’ augmentation intensive du nombre de PL. Un rêve peut se réaliser, et même se dépasser, mais un cauchemar est toujours un drame, autant pour celui qui le vit que pour celui qui veut l’ imposer.

      J'aime

      1. @Michel, l’ensemble de vos commentaires expriment une grande souffrance de la non réouverture de cette voie ferrée. C’est vrai, je peux comprendre, depuis 49 ans que vous attendez, le désespoir puisse vous anéantir.

        J'aime

        1. Mr Manaut détrompez vous, je ne suis pas du tout en souffrance, comme vous le pensez. Même si par cas j’ en étais, ce n’ est pas auprès de vous que je chercherai conseil. A vous lire au fil de ce blog, ne fait que renforcer mes convictions qu’ il faut rétablir le train, afin que les Valléens puissent profiter pleinement de leur vallée, alors que vous vous n’ en souhaitez que sa destruction définitive. Pour ce qui me concerne attendre un an ou deux de plus pour le rétablissement du train est sans importance, mais par contre il serait souhaitable pour les Valléens et riverains de la RN 134 que cela soit possible le plus rapidement. Vous en déplaise.

          J'aime

  2. Ce qu’il faut comprendre , c’est que il n y a que un certain président de région qui a le droit de mentir

    J'aime

Les commentaires sont fermés.