Retrouvez ici le détail des subventions de fonctionnement qui seront versées par la ville aux associations oloronaises en 2019


Tableau des subventions 2019
Tableau complet en fin d’article

Mercredi prochain 10 avril, le vote des subventions municipales aux associations oloronaises figurera à l’ordre du jour d’un conseil consacré principalement à l’adoption des budgets primitifs 2019 et des comptes administratifs et comptes de gestion 2018. L’occasion de mettre en valeur l’effort de la commune en faveur des associations présentes sur la commune.

Car si les associations sont une source de vie pour notre cité, concourent au lien social, participent au développement du vivre ensemble, et, pour certaines d’entre elles, font briller le nom d’Oloron au-delà du Béarn, la ville le leur rend bien à travers les aides financières et les prestations en nature qu’elle leur consacre. Si l’on considère les chiffres qui figurent dans les documents budgétaires, ce sont près de 2,4 millions d’€ qui leur sont ainsi versés chaque année, sous forme directe ou indirecte.

En fin d’article, vous trouverez en deux tableaux le détail, association par association, de ces subventions 2019. Le premier tableau indique les subventions en classant les associations par ordre alphabétique ; le second classe les subventions par ordre de grandeur. Trois colonnes dans ces tableaux : le nom de l’association bénéficiaire dans la première, le montant de l’aide qui sera versée en numéraire en 2019 dans la deuxième, le montant de l’aide qui a été versée à chacune d’entre elles sous forme de prestations en nature (prêt de matériel, mise à disposition de locaux, prise en charge de factures d’électricité etc.) en 2018.

Une dernière précision : ces tableaux recensent toutes les subventions « classiques » versées annuellement. À peu de chose près, leur montant ne bouge guère d’une année sur l’autre pour la plupart d’entre elles. Mais il arrive que le conseil municipal accorde tout au long de l’année une « subvention exceptionnelle » en plus de sa subvention annuelle à telle ou telle association pour le financement d’une opération ponctuelle. Dès ce 10 avril, cinq subventions exceptionnelles seront ainsi allouées :

  • 300 € au syndicat « C.G.T. Union locale Oloron » pour une aide à l’achat de matériel informatique et au renouvellement de l’équipement de l’association
  • 1 500 € à « l’Amicale des sapeurs-pompiers d’Oloron » pour une aide à l’organisation du challenge Jonathan Lassus-David qui se déroulera le 18 mai 2019
  • 100 € à la « Fédération nationale des retraités de la gendarmerie » pour l’organisation du congrès de la fédération départementale qui aura lieu le 23 novembre 2019
  • 1 500 € à « Courir à Oloron » pour l’organisation du semi-marathon d’Oloron 2019, à l’occasion du 30e anniversaire
  • 300 € à « Association les amis de Bioy Casares » pour l’organisation des journées d’hommage à l’écrivain Adolfo Bioy Casares pour les 20 ans de sa disparition. Bioy Casares était un écrivain argentin dont le grand-père était natif d’Oloron et la grand-mère de Jasses.

Les tableaux des subventions annuelles 2019

Nota : si les totaux ne correspondent pas à ceux figurant sur les tableaux remis aux conseillers municipaux c’est parce que j’ai inclus dans les subventions de fonctionnement en numéraire le montant d’une subvention allouée par délibération spécifique à la Fondation Pommé et que j’ai retiré des « valorisations » (avantages en nature) celles dont ont bénéficié en 2018 de certaines associations qui n’existent plus (dont le comité des fêtes d’Oloron)

Subventions communales de fonctionnement 2019 aux associations classées selon leur montant en numéraire

Subventions communales de fonctionnement 2019 aux associations classées selon l’association bénéficiaire (ordre alphabétique)

 

14 commentaires sur « Retrouvez ici le détail des subventions de fonctionnement qui seront versées par la ville aux associations oloronaises en 2019 »

  1. Dommage que la liste des subventions dans années précédentes ne soit comme la loi l’exige je crois, en accès via internet… je vais devoir aller vérifier en allant sur place :-).

    A suivre

    PS : conseil municipal mercredi prochain à 18h 30 ET casserolade pour la défense du Bager et Soeix (projet de carrières) à 18 h00…

    Soyons nombreuses nombreux 🙂

    Vanessa

    J'aime

  2. Béarn Adour Pyrénées… 400 euros 🙂

    Le lobby du routier financé par des collectivités locales qui œuvrent pour la constructions de rous sur leur cité…

    La boucle est bouclée ♥

    Joli système super démocratique ?

    A quand 400 euros par an pour les collectifs qui œuvrent contre les dégâts de ce lobby et leur oligarchie ? ( Code Béarn, ANVii Béarn, collectif stop aux camions en vallée d’Aspe) ?

    Quoi, dans une démocratie, une mairie voire un département peut choisir d’allouer des subventions à une association pro routier et pas à ses opposants ?

    On se demande donc pourquoi les listes des subventions ne sont pas accessibles sur le net ? hein 😉

    LOL ♥

    😉

    Vanessa

    J'aime

    1. Bravo pour votre attention.
      Subvention plutôt surprenante, car cette association n’ a aucun lien avec Oloron. Si ce n’ est peut être que de faire avancer le projet de détournement ( pardon contournement ) routier d’ Oloron, qui ne fera que désertifier un peu plus Oloron. Pour cela on n’ a pas besoin d’ aide extérieure à Oloron, on a nos spécialistes locaux de renommée mondiale où du moins nationale.

      J'aime

      1. @Michel,Vous êtes heureux tout seul ou presque, à rejeter le projet routier du contournement d’Oloron, dont la déviation ira du Gabarn à la Porte d’Aspe. Si il y avait un peu de démocratie, l’organisation d’un référendum dans l’arrondissement consacrerait au moins 70 à 80 % de partisans à ce projet. Même un tel résultat n’apporterait pas une ride à vos certitudes.

        J'aime

        1. Sauf que pour un référendum, il faudrait avoir accès aux données des pro déviation et anti, et là, les pro déviation ont une asso de richissimes hommes locaux ayant accès aux hommes politiques (une oligarchie quoi), avec subventions à gogos des pouvoirs publics (on en a quelques preuves en stock) et une main mise sur les journaux locaux… Un beau référendum de république bananière alors ce serait 😉

          M. Manaut, je ne suis pas contre le train en vallée d’Aspe (ni vraiment pour en fait non plus sans avoir toutes les données sur son avenir), mais j’ai reconnu qu’il est inadmissible que vous n’ayez pas accès à toutes les pièces du dossier, bien que ne partageant pas votre point de vue..

          Et bien il en est de même pour les opposants à ce projet d’axe E7 vendu pour une déviation sécuritaire 😉

          Alors, on fait un référendum pour le train en vallée d’Aspe sans avoir toutes les pièces du dossier et avec une information tronquée ?

          Vous réagiriez comment ? :-p

          Voilà…

          A plus 😉

          Vanessa

          J'aime

        2. Merci pour le compliment, mais j’ ai le regret de vous dire que je ne sens pas tout seul, compte tenu que depuis des années j’ applique le proverbe chinois affiché sur ce site en guise de conduite de vie  » MIEUX VAUT LES CRITIQUES D’UN SEUL QUE L’ASSENTIMENT DE MILLE  » (PROVERBE CHINOIS) mais également le proverbe arabe  » LES CHIENS ABOIENT, LA CARAVANE PASSE.

          J'aime

  3. Un bel exemple de la stratégie du saupoudrage destiné à s’attirer un maximum de sympathie auprès d’un maximum d’électeurs.
    Il serait intéressant de voir pour chacune de ces associations les autres subventions qu’elles obtiennent après des autres strates de notre invraisemblable mille feuille…
    Quant à bon nombre d’entre elles ces subventions ne sont absolument pas justifiables, à commencer par BAP, le faux nez de la CCI qui touche (entre autres) un gros chèque du Département.

    J'aime

    1. Sans vouloir défendre cette municipalité, imaginez quelqu’un qui se présenterait devant les électeurs avec comme programme entre autres pour restaurer les finances, le sabrage des subventions à toutes les assocs……….combien de communes ou l’on achète ainsi le vote…les petits ruisseaux faisant les grandes rivières.Je connais une assoc à qui on voulait même faire payer l’accès à une salle publique pour organiser une réunion…

      J'aime

    2.  » Quant à bon nombre d’entre elles ces subventions ne sont absolument pas justifiables, à commencer par BAP, le faux nez de la CCI qui touche (entre autres) un gros chèque du Département. »
      Effectivement on se demande bien ce que peu venir faire BAP à Oloron pour toucher une subvention. La Municipalité Oloronaise aurait bien d’ autres sujets locaux urgents que de s’ occuper de BAP qui touche d’ autre part un gros chèque du département. Elle ferait mieux de s’ occuper du sort des enfants de la cité en échec
      scolaire ou délaissés par les parents, mais également des femmes seules sans ressources. Cela serait tout à son honneur, mais il est vrai que ce genre de population n’ est pas très porteuse de voix électorales.

      J'aime

      1. Juste un avis personnel, afin de commencer à faire le tri : aucune subvention ne devrait être votée à toute association n’ayant pas présenté et diffusé ses comptes annuels conformes.

        J'aime

  4. En réponse a Manaut et Michel. Ce projet de déviation d’ Oloron n’a aucun sens comme une route centrale des Pyrénées. Il y a possibilité entre le Pertus et pays Basque de mettre sur trains tous ces camions une fois pour toute. Les Suisses y arrivent mais le lobby camions n’est pas dans les salons des dirigeants du pays.

    J'aime

    1. en fait ce sont deux déviations qui finiront par se faire tôt ou tard à Oloron ,une , venant de Peyrehorade à gauche rejoignant la RN 134 au rond point avant de descendre vers Oloron et l’autre celle qui est prévue passant aux cotés du lycée agricole pour rejoindre la Vallée d’Aspe et encore que celle-ci devrait suivre le gave d’Aspe au delà de Eysus au lieu de rejoindre le rond point de la porte d’Aspe et tout ceci en 4 voies, ce n’est pas avec des veinules andines que la région risque de voir un développement digne du XXI siècle , il faut savoir que un tunnel routier (8 km ) pourrait voir le jour entre Bagneres de Luchon et Benasque (Espagne) , donc en principe moins de camions en Vallée d’Aspe et donc l’intérêt déjà minime de cette veinule ferroviaire tombe à zéro , ne pas oublier l’autoroute Barcelone Irun passant Par Jaca est presque finie , on voit mal cette route napoléonienne faite que pour des mules et charrettes pérenniser sa conception medievalesques

      https://www.heraldo.es/noticias/aragon/huesca/2019/04/08/un-nuevo-estudio-valora-en-316-millones-abrir-un-tunel-de-9-km-para-conectar-benasque-y-francia-1307980.html?utm_source=twitter.com&utm_medium=socialshare&utm_campaign=desktop

      J'aime

      1. Le tunnel Luchon/ Venasque ( 316 M d’ euros/ 8 km soit 39,5 M le Km) voudrait dire que le contournement d’ Oloron ( 130 M d’ euros / 3 km soit 43,3 M le km), différence de 3,8 M en faveur du tunnel, deviendrait inutile, au même titre que
        l’ autoroute en vallée d’ Aspe. Avec de telles bonnes nouvelles économiques vous
        n’ allez pas satisfaire Mr Manaut.

        J'aime

  5. J’informe @Michel qu’après France 2, M6,et la chaîne 23 , c’est au tour de TF1 de projeter un reportage sur la fréquentation du train Oloron-Bedous. Cà compensera l’absence d’information de Sud ouest sur le sujet.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s