Ligne Oloron-Bedous : 4 à 5 passagers par train en février !


Le petit trainTiens, cela fait un bon moment que le sujet n’a pas été abordé sur le blog ! Non, je plaisante. Il y a tout de même un élément nouveau à verser au dossier : l’association CROC (contre la réouverture de l’Oloron-Canfranc) s’est livrée au mois de février au comptage des passagers empruntant le tronçon Oloron-Bedous. Un comptage systématique sur tous les trains empruntant cette voie durant une semaine. Vous trouverez en fin d’article le tableau récapitulatif de ces comptes ainsi que le communiqué du CROC commentant les résultats.

Mais auparavant, je voudrais célébrer ici l’habileté politique (ou politicienne, c’est comme on voudra) d’Alain Rousset, le président de la région Nouvelle-Aquitaine. Étant bien précisé que, s’agissant du projet Oloron-Canfranc, je me classe dans la catégorie des ferro-sceptiques.

Mais revenons à Alain Rousset. Laissera-t-il dans l’histoire (avec un petit « h ») le souvenir d’un président de région qui, cédant au lobbying d’élus écologistes dont il avait besoin pour s’assurer une majorité au sein du conseil régional, aura été l’auteur d’un accident industriel qui aura coûté aux contribuables français et européens des centaines de millions d’euros ? Laissera-t-il au contraire le souvenir d’un visionnaire qui, avant tout le monde et contre vents et marées, aura perçu l’évolution en matière de développement durable et aura su mener à bout un projet répondant ainsi aux nécessités imposées par les contraintes environnementales ?

Si la ligne s’arrête à Bedous, on connaît déjà la réponse. En revanche, si elle parvient un jour jusqu’à Canfranc… Mais nous n’y serons pas rendus avant des lustres. En tout cas, l’habileté d’Alain Rousset aura été d’avoir su faire montre d’une belle ténacité pour parvenir déjà à réaliser le tronçon Oloron-Bedous. Car il savait pertinemment que ceux qui avaient donné leur feu vert pour cette première tranche ne pourraient pas, sous peine d’avoir dépensé autrement plus de 120 millions en pure perte, refuser par la suite de poursuivre les travaux jusqu’en Espagne. Parce que, en l’état actuel, bonjour la rentabilité : 120 millions d’investissement + les coûts de fonctionnement, pour une moyenne de 4 passagers par train, ça fait cher le voyage sur le trajet Oloron-Bedous !

Revenons donc au constat actuel. Voici, ci-dessous, le tableau des comptages produit par l’association CROC :

Comptages Oloron-Bedous

Et voici l’intégralité du commentaire de l’association sur ces chiffres :

2 ans et demi après sa mise en service,

              le train cherche toujours ses passagers en Vallée d’Aspe….

Comme elle l’avait fait en 2017, l’Association CROC vient de réaliser mi-février le comptage systématique des passagers, sur une semaine, de l’ensemble des circulations du train entre Oloron et Bedous.

Le résultat est édifiant et pas le moindre frémissement de la fréquentation n’est perceptible, 2 ans et demi après la mise en service.

Les 3 navettes journalières dédiées à la desserte de l’usine Safran du lundi au vendredi ont transporté 158 passagers. Elles concernent au maximum 20 salariés usagers, soit 2, 5 % seulement de l’effectif de l’entreprise. À raison des 30 mouvements de la navette, la charge moyenne est de 5,2 passagers par rame.

Hors ce trafic déjà marginal et spécifiquement limité en ville aux 2 premiers km de la ligne, les 4 allers-retours quotidiens de la liaison Oloron-Bedous ont généré 56 trains transportant :

              4 passagers par rame sur la section urbaine Oloron-Bidos (225 passagers hebdomadaires)  

              3,4 passagers seulement par rame pour la liaison Bidos-Bedous (193 passagers sur la semaine) soit 27 voyageurs par jour.

La fréquentation estivale est bien sûr censée porter en moyenne annuelle cette fréquentation à un volume de 5 à 6 passagers par voyage qui était déjà assuré naguère par l’autocar de façon considérablement moins onéreuse.

Dans les 8 passages de train, 16 passagers ont été comptabilisés pour la journée du samedi, et 18 pour celle du dimanche. Fréquentation aussi marginale qu’en 2017.

Où sont donc les 265 voyageurs quotidiens prévus par le projet de l’enquête publique ? Où sont les retombées spectaculaires annoncées pour la mobilité des valléens, l’économie du territoire et l’activité touristique ? Où est le train dont l’attraction touristique devait rivaliser avec celle du train d’Artouste et du train de la Rhune ?

La réalité est plus dure : On est loin, très loin de l’enthousiasme béat de l’inauguration et de l’illusion célébrée de l’essor promis à la vallée d’Aspe !                                      

PS : Le comptage des passagers présents dans les rames a été effectué à chaque arrêt à la halte de Bidos en notant les montées et les descentes.

66 commentaires sur « Ligne Oloron-Bedous : 4 à 5 passagers par train en février ! »

  1. J espère sincérement la réussite de cette ligne, qui malheureusement est actuellement boudée par les Aspois . Les facilités qu ‘offre la voiture mettent à bas les raisons écologiques qui sont pourtant fondamentales pour adapter nos comportements . Un grand espoir se lève : la maturité de nos jeunes . Ils l ‘ont montré samedi en manifestant paisiblement et efficacement

    J'aime

  2. Une fois de plus le CROC ne fait que confirmer ce que tout le monde sait.
    Il n’ enfonce que des portes ouvertes.Espérons que ces portes ouvertes le sont sur
    l’ avenir et non sur un passé de mode, qui veut tuer la vallée et ses habitants. Il n’ y a pas besoin de perdre son temps et risquer à prendre froid sur le quai à compter les passagers pour nous dire cela.
    Plutôt que de critiquer le déficit le CROC ferait mieux de faire la promotion du train pour que le déficit soit moindre. Cela serait positif.

    J'aime

  3. Question : quelqu’un a-t-il proposé voire étudié la possibilité de loger dans la bande des 300 mètres réservée au projet routier de 4 voies entre Lescar et Gurmençon (par exemple) une voie ferrée autorisant une adduction ferrée directe Bordeaux-Dax- nord-ouest de Pau avec l’entrée en vallée d’Aspe de l’actuelle voie ferrée Oloron-Bedous ?
    Quitte à  »mettre des sous », j’y vois quelques avantages :
    – faire cohabiter rail-route sur la même emprise terrestre (convergence des  »pro-rail » et des  »pro-route »)
    – revitaliser la gare de Puyoo (ou de Lacq) qui pourrait être une entrée-sortie rapide des trains vers et de la vallée d’Aspe (marchandises et voyageurs)
    – diminuer les temps de transport entre Bordeaux et Saragosse
    – pour les marchandises et les voyageurs en mode direct France-Espagne et inversement, contourner Oloron par rail- route (quiétude des riverains, éloignement des marchandises à risques)
    – la relation ferrée actuelle Oloron-Pau serait gardée sans connexion avec la nouvelle voie mais la voie ferrée Oloron -Bedous serait elle connectée à Gurmençon.
    Hormis le coût (mais je vois bien les Italiens faire capoter la ligne Lyon-Turin, donc rendre disponibles beaucoup d’argent européen !!) quels seraient les inconvénients ? serait-ce délirant ?
    http://bap-europe.com/wp-content/uploads/2015/09/deviation_gabarn-gurmencon_contribution-bap_web.pdf

    J'aime

  4. Notre précédent comptage avait été effectué en janvier 2017. C’est une journée de grève en janvier qui nous a incité à reporter le comptage le mois suivant pour ne pas pénaliser la fréquentation du train. Même les 7 journées d’ensoleillement durant notre comptage n’ont pas permis d’enregistrer une augmentation de fréquentation. Sur les 56 trains allant ou revenant de Bedous, 2 trains étaient dépourvus de passagers , pareillement qu’en 2017. Sur les 30 trains hebdomadaires se rendant ou revenant à Bidos, pour transporter les salariés de l’entreprise Safran, 17 trains ont circulé à vide. La nouveauté réside avec l’adjonction d’une rame supplémentaire qui arrive à 13 h04 à la halte ferroviaire de Bidos et qui en repart à 13h14. Ces 5 allers et retours hebdomadaires ont généré le transport de 3 passagers, soit une moyenne de 0,3 passagers par train qui dispose pourtant d’une capacité de 80 places assises et 80 places debout. C’est dire combien cette navette a été décidée au doigt mouillé, sans concertation avec les salariés de l’entreprise pour connaître leur attente.

    J'aime

  5. S’il vous plaît de laisser les roitelets de la République gaspiller VOTRE argent, souffrez que je ne partage pas votre point de vue. Souffrez que je vous dise qu’écologiquement parlant ce petit train joli tout plein est une aberration coupable. Que persévérer dans cette voie (sans jeu de mots) est du point de vue de la gestion de la planète un comportement irresponsable, voire répréhensible. Votre entêtement dogmatique devrait être pénalement sanctionnable. L’écologie c’est aussi faire fonctionner ses neurones avant de pontifier.

    J'aime

  6. Il va falloir qu’ une âme charitable explique à Mr Manaut ce qu’ est un service public.
    A lire les propos du CROC c’ est à croire que ces gens là n’ utilisent jamais, au grand jamais, les services publics. Pourtant tous les jours ils sont contents de pouvoir recevoir du courrier, appeler les pompiers en cas d’ urgence incendie ou médicale, aussi faire appel au SMUR pour se rendre à l’ Hôpital qui lui aussi est un service déficitaire ou simplement appuyer l’ interrupteur pour s’ éclairer, ainsi que téléphoner pour appeler sa famille en cas de besoin.
    Tous ces services du quotidien sont des Services publics à des prix abordables parce qu’ ils sont publics, comme la SNCF d’ ailleurs. Si les gens du CROC devaient payer les vrais coûts de l’ ensemble de ces services ils auraient toutes les raisons de s’ insurger et ils ne seraient pas les seuls.
    Malheureusement on ne peut donner accès à l’ ensemble de ces prestations sans créer des déficits. A moins d’ élire Mr Manaut président de la république…..
    On pourrait aussi très bien les rendre bénéficiaires, mais à ce moment là le coût
    n’ en serait pas le même.
    La France a fait le choix de rendre ces services abordables à l’ ensemble de la population, maintenant si cela ne convient pas à certains rien ne les empêche
    d’ aller voir ailleurs, en Angleterre ou EU par exemple, ou tout simplement en Chine.

    Aimé par 1 personne

    1. Il faut être encapuchonné dans un groupement pour ne pas se rendre compte que cette voie ferrée n’a aucune perspective d’avenir. Elle est fermée depuis 49 ans. La gare de Canfranc va devenir un hôtel-restaurant 4 étoiles, celle de Bedous va être convertie en spa et hôtel restaurant 3 étoiles, tous les alentours de la gare de Pau ont été achetés par la ville de Pau pour y concevoir des aires de jeux. Cette semaine, les alentours de la gare d’Oloron ont été achetés par la CCHB. Je viens de lire les 4 jours d’audience au Sénat sur le projet de loi d’orientation sur les mobilités. Dans une lecture en diagonale, je n’ai perçu qu’une intervention d’une sénatrice départementale. En aucun moment, le Canfranc n’a été évoqué. Bien sûr localement, nos élus soutiennent le Canfranc, à l’image de François BAYROU pour obtenir (de mémoire) des subventions de la Région présidée par Alain Rousset: 3 millions pour la réalisation du stade du Hameau et 2,3;millions pour la construction des Halles.Pour ne pas subir les représailles du Président de la Région , tous les élus de la Vallée d’Aspe réunis dans un restaurent pour évoquer le projet d’Oloron-Bedous (à l’exception d’un seul qui avait émis de sérieuses réserves) s’étaient prononcés d’une manière active ou passive pour engager les travaux de ce tronçon ferré. C’est même Alain Rousset qui avait sorti le chéquier (perso ou celui de la Région) pour payer la note à raison de 52 € par tête de pipe.La Vallée d’Aspe périclite parce que nos élus suivent les yeux bandés toutes les décisions de leur président de collectivité de crainte d’être privé d’une subvention.

      J'aime

  7. Mr Rousset, notre prince de la Vallée, parviendra peut-être à aller jusqu’au bout de son erreur! Nos politiques par tactiques personnelles nous ont habitués à cet état de fait désastreux. (voir rapport de la cour des comptes). Et pour répondre aux écolos-romantico-bisounours, avant ce train il y avait un service public qui s’appelait autobus, qui consommait la moitié que ne nécessite le rail, qui s’arrêtait partout…et qui était déjà vide ou presque!

    J'aime

    1. Alors revenons à l’ autobus !!!!! Ceux de Mrs Macrons et Rousset sont autant en déficit que les trains de la SNCF. Trains qui servent d’ alibi pour  » noyer dans la masse » les déficits des autobus. Surtout que l’ on arrête de faire des procès
      d’ intention pour tout et n’ importe quoi. J’ ai l’ impression que certains font du mélange des genres en confondant déficit et gaspillage. Le gaspillage est répréhensible, malheureusement pas assez à mes yeux, le déficit non. S’ il prépare à l’ avenir et profite à l’ amélioration de la qualité de vie de l’ ensemble d’ une population d’ un bassin de vie. ( cas de la vallée d’ Aspe avec le problème de circulation des PL, ou Oloron avec ma maternité)
      Y aurait’ il à avoir honte à se battre pour la maternité d’ Oloron, alors que tout le monde sait qu’ elle était en déficit depuis des décennies, mais qu’ elle offrait une qualité de vie autre aux nouveaux parents que d’ aller à Pau. Tout ne peut pas être ramené à un raisonnement binaire de profit ou pas de profit. Il faut aussi avoir une vision globale et d’ avenir.
      C’ est peut être cela qui devrait être mieux expliqué. C’ est cela qui permet aux démagogues de faire prendre des vessies pour des lanternes en toute impunité.
      C’ est cela qu’ il faut dénoncer.

      Aimé par 1 personne

  8. Il faut croire que l’argumentation du CROC déstabilise les partisans de la réouverture du Canfranc. Le simple comptage de la fréquentation du train indispose jusqu’à me proposer d’aller vivre à l’étranger si je ne suis pas content du financement des services publics. Mais nos adversaires ne nous disent pas comment peuvent-ils tirer jouissance de voir un train circuler souvent à vide? Quel plaisir d’ avoir dépenser 120 millions de travaux entre Oloron -Bedous pour véhiculer en train le même nombre passagers qui étaient transportés par autobus? On ne peut nier que ce train consomme 3 fois plus de carburant que l’autobus, et que le déficit d’exploitation est 7 fois supérieur à celui d’un autobus.
    Les écolos ont été jusqu’à sortir la lampe torche pour éclairer le tunnel en Aspe afin que l’ancien Préfet puisse photographier ce «patrimoine». Avec le double mètre, ils ont mesuré la largeur et la hauteur du tunnel, pour conforter la possibilité du covoiturage. Or, le gabarit du tunnel ne permet pas le covoiturage. A ce niveau de dogmatisme, on peut parler d’enfumage, pire qu’un écobuage.

    J'aime

  9. @Michel Où s’arrête le déficit d’argent public et où commence le gaspillage ? Sans doute à la notion d’intérêt général. Maix chacun a son idée pour placer le curseur déterminant la frontière entre déficit et gaspillage. Dans le cas qui nous occupe, j’ai du mal à cerner l’intérêt général. Comment, si l’intérêt général existait vraiment, les pouvoirs publics et les citoyens auraient-ils pu supporter la fermeture d’une ligne de chemin de fer durant 50 ans ?

    J'aime

    1. Dans le cas qui nous occupe, j’ai du mal à cerner l’intérêt général. Comment, si l’intérêt général existait vraiment, les pouvoirs publics et les citoyens auraient-ils pu supporter la fermeture d’une ligne de chemin de fer durant 50 ans ?

      Il y a 50 ans on était dans la démarche du  » tout voiture et PL » et le train était considéré par les pouvoirs publics comme quelque chose de désuet. Personne ou très peu de monde connaissait l’ impact des énergies fossiles sur l’ environnement.
      Aujourd’ hui cet impact est estimé à environ 40000 morts / an en France.
      Faut’ il accepter cela comme une fatalité, ou faut’ il mettre en place une politique réaliste qui prend cela en compte.? Le reproche que je fais au CROC s’ est de nier cette évidence. Il oublie également de dire qu’ à la performance économique du transport routier il faudrait y ajouter le coût de ces 40000 morts et là on en aurait le coût réel. Sans compter aussi qu’ il faudrait y ajouter une bonne part du coût des infrastructures qui sont supportées par les contribuables sans aucun retour, bien au contraire.
      En ce qui concerne l’ intérêt général n’ oublions pas qu’ environ 25000 à 30000 personnes vivent dans les abords immédiats de la RN134 entre Pau et Oloron. Ce qui n’ est pas négligeable.
      Je pense qu’ en tant que contributeurs à la richesse du pays, ils ont droit à un traitement égalitaire de qualité de vie. Ce qui n’ est pas le cas en ce moment notamment en vallée d’ Aspe particulièrement impactée par la circulation intensive des PL, alors que le train pourrait beaucoup améliorer cette situation, notamment en matière de sécurité.

      Comment, si l’intérêt général existait vraiment, les pouvoirs publics et les citoyens auraient-ils pu supporter la fermeture d’une ligne de chemin de fer durant 50 ans ?

      Pour ce qui concerne les citoyens, ceux de la vallée d’ Aspe se réveillent roulés dans la farine par les Elus, qui pendant 50 ans ont dit qu’ ils s’ occupaient du problème et n’ ont rien fait. La population prenant conscience de cette situation peut être que cela va évoluer. Pendant 50 ans les Maires n’ ont JAMAIS demandé la réouverture de la ligne, donc l’ Etat n’ a fait que respecter leurs désirs.
      Si demain les Maires et le Député en tête prenaient leur courage à deux mains et faisaient la même chose qu’ avec la Perception de Bedous, ils seraient rapidement entendus.Tant qu’ il ne manifesteront leurs volontés l’ Etat ne bougera pas, ni pour
      l’ amélioration de la route, ni pour la voie ferrée. La balle est dans le camp des Elus, à eux de s’ exprimer, ce qu’ ils ne font pas.

      J'aime

      1. ADDITIF PRÉCÉDENTE RÉPONSE: DÉFICIT / GASPILLAGE.
        L’ exemple de déficit est l’ affaire des portiques de la taxe carbone. Au départ une affaire pleine de bon sens qui devait être un déficit temporaire, avec une optique
        d’ amélioration des transports et des infrastructures pour le bien des citoyens. Au final un gaspillage scandaleux parce que nos responsables politiques n’ ont pas voulu assumer leurs responsabilités face au lobby routier, mais qui coûte 10 Milliards d’ euros à la France, Le CROC se garde bien d’ en parler, mais pourtant il faudrait en imputer le coût aux transporteurs routiers. Peut être une affaire qui aurait évité que les GJ soient dans la rue aujourd’hui’ hui, en nous évitant de plus de payer 11 Milliards d’ euros pour les calmer. Au final la plaisanterie de départ va nous coûter, très, très cher, n’ en déplaise à certains. Mais de ce genre de gaspillages ils ne se soucient guère.
        L’ exemple de gaspillage qui a failli frapper notre département est la construction de la ligne TGV entre Bayonne et Hendaye. Projet de ligne ferroviaire en zone hyper habitée à coût pharaonique, qui aurait fait gagner 5 minutes aux usagers, mais détruit toute une région. Heureusement la raison et la sagesse, devant ce désastre annoncé, ont prévalu. Espérons qu’ il en sera de même avec la RN134.

        J'aime

    2. Le gaspillage et le déficit public ou privé sont des données quantifiables, l’intérêt général est lui une donnée à géométrie variable : qu’y-a-t-il de commun entre l’intérêt général des 2500 Aspois (déjà divergent à mon avis entre les natifs d’Asasp et ceux d’Urdos), l’intérêt général des Français et celui des Européens ? Aucun : ainsi, un de mes copains de boulot, d’origine Lorraine et rurale, découvrant la vallée d’Aspe et le Parc National dans les années 1970, m’avait un peu crispé en me disant péremptoirement que cette vallée ne méritait ni route ni train, ni constructions, ni humains ; juste le bonheur d’exister pour sa beauté et le plaisir des randonneurs !!

      J'aime

  10. Dans le journal Sud Ouest du 19 mars, le vice-président de la Région, chargé des transports, émet son inquiétude à l’idée que  » cinq lignes de voyageurs soient menacées de fermeture d’ici 2020 (Angoulème-Limoges, Brive-Limoges,Libourne-Bergerac et Perigueux-Agen) ainsi que d’autres en sursis ».Toujours dans cette même tribune, il nous dit que « la Région Nouvelle Aquitaine se mobilise pour la réouverture de la ligne internationale Pau -Canfranc ». Comme quoi, la Présidence de la Région considère le financement de la réouverture d’une petite ligne prioritaire par rapport au coût de la maintenance de lignes desservant des bassins de population de plus grande importance. Et tout çà pour lorgner le bulletin de vote des écolos !

    J'aime

  11. @Michel, vous êtes dans le virtuel, le factice,et l’utopie, en omettant de prendre en compte que les gens regardent le coût et les commodités du transport. La semaine dernière, un ami, en réservant son billet par internet, a fait le trajet en autobus Oloron-Madrid moyennant 9,95 €, en allant 2 fois plus vite que le train qui met 3h50mn de Canfranc à Sarragosse. Un autre, toujours par autobus (bus macron) a payé 19,95 € de Toulouse à Sarragosse. Ces autocars ont équipés de douches et et WC. Il faut quitter un peu votre clavier pour constater que les gens ont de plus en plus de difficultés pour boucler les fins de mois. C’est comme le slogan : pour soutenir notre économie, il faut acheter français. C’est du blabla. Les gens achètent souvent ce qui le moins cher.

    J'aime

    1. @Michel, vous êtes dans le virtuel, le factice,et l’utopie, en omettant de prendre en compte que les gens regardent le coût et les commodités du transport

      Mr Manaut je suis très flatté de toutes les qualités que vous m’ accordez. Sachez qu’ un homme sans rêves est comme un poisson sans eau: mort !!!!! Or vous vous êtes sans rêves, ni pour vous et encore moins pour les autres. Vous êtes en recherche d’ auto-satisfaction permanente et de reconnaissance publicitaire en écrivant des articles pour nous rappeler que le train Oloron Bedous manque
      d’ usagers. Alors que tout le monde le sait et en est conscient, car la finalité du projet n’ est pas de l’ arrêter à Bedous, mais d’ aller à Canfranc pour améliorer les relations humaines et économiques entre l’ Aquitaine et l’ Aragon, même si cela vous en déplait. Vous enfoncez en permanence des portes ouvertes sans faire avancer le problème. Vous êtes en retard d’ une guerre quand vous vous voulez nous laisser croire que les citoyens sont en recherche permanente  » du moins cher ». Non les citoyens ne recherchent pas cela, mais par contre cela leur est imposé par la société dont vous souhaiteriez que l’ on rêve. Non les citoyens sont en réalité en recherche de produits de rapport de qualité prix respectueux des hommes et de
      l’ environnement. Ils le prouvent tous les jours, ainsi que les producteurs et industriels locaux qui s’ investissent de plus en plus pour cela. Aujourd’ hui il n’ est plus nécessaire de faire voyager un pot de yaourt sur des milliers de Km, comme votre société idéale le préconise, car les producteurs locaux nous en font la démonstration quotidienne en assurant cette qualité aussi bien et même mieux qu’ ailleurs.
      Mr Manaut vous niez en permanence la réalité des choses, notamment les 40000 morts anticipés qui découlent de la pollution routière. Aujord’ hui il n’ est plus acceptable de dire la jeunesse:  » On ne savait pas » Cela est condamnable.
      Pour ce qui me concerne si même en faisant du déficit on peut faire diminuer ce chiffre catastrophique je me battrai pour. Surtout qu’ avec ces morts il y a aussi des victimes infantiles qui devront supporter cela pour le restant de leurs vies. Personnellement, ce n’ est pas ce genre d’ héritage que je souhaite laisser aux générations futures quitte à faire du déficit ne vous en déplaise.

      Aimé par 1 personne

  12. Depuis plusieurs mois, chaque vendredi, est noté la curiosité du fonctionnement de cette ligne avec la circulation non pas d’un train, mais de 2 trains, accrochés l’un à l’autre. La presse n’a pas relevé cette singularité. Bien entendu, tant à l’aller , à 14h33mn à la halte de Bidos, qu’à son retour, à 15h51mn, n’est relevé, pas plus de 4 ou 5 passagers, à relier avec les 80 places assises dans chacun des 2 trains. En extrapolant, je pense que cette situation est générée soit par un manque d’effectif qui empêche de décrocher le 2 ème train en gare de Pau, à moins que la balade de ce deuxième train à vide en Vallée d’Aspe est issue d’un manque de parking. Je n’ose imaginer que cette situation de gaspillage viendrait d’un chef de service qui exercerait un emploi fictif.

    J'aime

    1. Ce doublement de capacité le vendredi n’est-il pas dû au fait qu’à cette heure-là,ce jour-là, énormément d’élèves prennent le train sur le tronçon Oloron-Pau; Ce qui n’explique pas pourquoi l’un des trains n’est pas détaché à Oloron

      J'aime

      1. Ton argumentation est peut-être la bonne, ce qui n’empêche pas comme tu le dis de s’interroger alors sur le pourquoi du non décrochage de ce deuxième train en gare d’Oloron.

        J'aime

  13. J’étais salarié dans une entreprise de Bedous (qui n’a rien à voir avec ce chantier) pendant la durée des travaux de rénovation de la ligne. Pour ou contre, ce qui est indéniable, c’est que ce chantier a mobilisé beaucoup de gens, de travailleurs pendant toute sa durée. Des gens d’ici, et des gens d’autres régions. Je pense (même si je ne suis pas en capacité de le chiffrer), qu’une partie de ces travailleurs ont vécu en vallée ou sur Oloron, se sont donc nourris et logés sur place. Sur ce plan là, le + pour notre territoire n’est pas contestable, et les retombées économiques certaines, il me semble.

    Aimé par 1 personne

    1. @Fabien, Le contribuables aquitains on été siphonnés de 120 millions pour réaliser le tronçon Oloron-Bedous, donnant du travail à 300 employés pendant 2 ans. Mais pour quel résultat ? Un peu comme si avec nos impôts on finançait une entreprise dont les ouvriers creuseraient un trou dans la terre, puis une autre entreprise dont les employés boucheraient ces trous. Bien sût, il faudrait prévoir de rémunérer un chef de chantier et un directeur d’entreprise. Ce sont des emplois fictifs.
      Ce chantier a surtout bénéficié à l’Espagne qui a produit les traverses en béton, les buses,ect…Tous les vieux rails et traverses ont été vendues à l’Espagne pour y être traités.
      Si vous pensiez que le retour du train créerait un développement économique dans la Vallée, c’est raté. Vous êtes comme une ampoule qui a trop éclairé durant le temps des travaux et qui s’est éteinte brutalement dès l’arrivée du train, à l’exception du premier jour avec la gratuité du billet aller/retour au départ de Pau payé par les contribuables de l’Aquitaine. C’est pas cher, c’est à l’oeil, quand c’est les autre qui payent.

      J'aime

    1. Le Président de la Région avait compris très tôt que son train aspois était voué à l’échec. Par exemple le billet de train Oloron- Bedous est toujours de 5,50 € pour couvrir le trajet de 24,5 kms, tandis que le prix du transport en autobus avait été brutalement ramené à 2 € sur le parcours de 33 kms entre Bedous Canfranc. Il y a lieu de penser qu’avait été imaginé que le faible coût du transport en bus pour rallier Canfranc aurait été incitatif à la population paloise de ne plus bouder le train jusqu’à Bedous pour aller faire ses provisions à Canfranc.
      Une même tentative pour camoufler l’échec de la fréquentation du train a consisté depuis le 4 janvier, dans la mise en service d’une troisième navette de train, pour desservir l’usine Safran à Bidos (Arrivée 13h04, Départ 13h14). Sur les 5 allers+ 5 retours hebdomadaires, ont été recensés seulement 3 passagers qui ne se sont même pas dirigés vers l’entreprise de 900 employés.
      Là aussi aussi sans doute, derrière un clavier à Bordeaux, avait été imaginé que l’horaire décidé devait couvrir des besoins face aux horaires du travail équipe, ou bien d’emplois bureaux, ou de travailleurs à mi-temps. Une fois de plus cela a capoté.
      Comme quoi, le Président de la Région a beau disposer d’une résidence secondaire à Lescun, tout en continuant d’ignorer les attentes de la population du terroir.

      J'aime

      1. @Fabien, Le contribuables aquitains on été siphonnés de 120 millions pour réaliser le tronçon Oloron-Bedous, donnant du travail à 300 employés pendant 2 ans. Mais pour quel résultat ?

        Mr Manaut on ne peut laisser dire que les contribuables aquitains ont été siphonnés de 120 M d’ euros. Car sur le terrain il y a une trace matérielles des travaux qui ont été exécutés. Avant travaux les trains ne pouvaient circuler sur cette voie, aujourd’hui oui. Cela est bien la preuve que des travaux ont été réalisés à bon escient pour le permettre.Une fois de plus vous faites dans le négationnisme le plus total.
        Maintenant que vous disiez que la manière dont cet argent a été utilisé n’ est pas votre tasse de thé, qui vous est resté en travers de la gorge, est acceptable.
        Mais tenir les propos que vous tenez ne l’ est pas. Maintenant si vous êtes sûr de ces propos il vous vite porter plainte contre le Conseil Régional, car effectivement
        si l’ argent a été « dépensé  » sans réalisation de travaux il y aurait détournement de fonds de plus publics. Mais jusque’ à preuve du contraire de votre part nous n’ en sommes pas là.
        Merci Mr Manaut d’ être présent dans le débat du Canfranc, cela nous permet d’ en parler avec force, passion et conviction profonde. Sans vous, parler du Canfranc ne serait qu’ une chose routinière, comme une morne soirée pluvieuse d’ hiver.
        Une histoire à s’ endormir ….

        J'aime

        1. Pour @Michel, les 120 millions en travaux sur la voie ferrée ne sont pas un gaspillage d’argent public, parce qu’avec la présence des nouveaux rails la preuve est faite de la réalisaion des travaux. C’est vraiment lourd dans votre réflexion, que l’on pourrait comparer au 1,2 milliard qui n’aurait pas été gaspillé pour instaurer l’écotaxe, sous prétexte que nous avons la preuve de la réalisation des travaux avec la présence encore des portiques.

          J'aime

  14. Pour argumenter mes propos:

    Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…
    https://www.sudouest.fr/2019/02/15/video-votre-plus-beau-marche-2019-avec-tf1-bedous-l-esprit-des-montagnes-5824587-4321.php

    De multiples Oloronais peuvent témoigner du monde qu’il y a avec en particulier l’été des rames doublées, archi- bondées, d’innombrables Aspois et commerçants aussi.

    J'aime

  15. →Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…
    https://www.sudouest.fr/2017/07/13/sortie-familiale-en-bearn-escale-a-ludopia-3615392-5066.php
    https://www.sudouest.fr/2017/04/24/ludopia-a-le-vent-en-poupe-3391902-3929.php (le succès grâce au train)

    http://www.espaceludopia.fr/
    https://www.tripadvisor.fr/Attraction_Review-g1462404-d15224515-Reviews-Espace_Ludopia-Accous_Bearn_Bearn_Basque_Country_Pyrenees_Atlantiques_Nouvelle_.html
    En JUIN,
    Ludopia peut témoigner des innombrables gosses avec leurs instit qui viennent tous les mois de juin remplir entièrement les rames du matin et de l’après-midi, non seulement Ludopia mais aussi d’innombrables écoles d’Oloron, des villages autour et de tout le Béarn tous les mois de Juin.

    Instit, parents enfants peuvent témoigner du doublage des rames, de leur remplissage, du fait qu’il ne restait plus une place et ce tous les mois de Juin depuis 3 ans. Et pour le mois de juin qui vient le même trafic est attendu.

    LE RESTE DE l’ANNEE et l’ETE… (un monde fou)
    Ludopia s’est développé avec le train, il a connu et connait un succès phénoménal et se renouvelle constamment. Allez-dire aux patrons de Ludopia qu’ils mentent et que les élèves ne viennent pas en train par écoles entières, ah si suis-je bête juste 5/6 par rame en juin et l’été.

    J'aime

    1. ayant consulté ces liens plutôt dégageant de la publicité et non pas sa réalité criarde et donc induisant en erreur non pas les autochtones car ils savent de quoi il y va la chose mais des innocents contribuables ( quelques-uns ) ignorant le fond du problème, hypnotisés surtout par certains journaux locaux dont leur survie dépend du bon vouloir seigneurial en place, alors je ne pu m’empêcher d’insérer ces quelque mots glanés sur un réseau social bien connu de tous :

      Des Rois et des Dieux

      Quand les Rois deviennent des Dieux
      Et les scribes par Eux bien nourris
      Ils ne racontent que de mensonges
      Et des potins pourris

      J'aime

    2. Cool64, vous présentez l’arrivée du train comme un eldorado pour la Vallée d’Aspe. Mais c’est pour contenir la colère de la population devant ce gâchis que la Vallée d’Aspe a été arrosée de subventions pour l’activité de Ludopia, de Géoval, de la transformation de la Gare, ect.., et pour fidéliser les suffrages des électeurs.
      L’arrivée du train a été présentée comme une source de développement local avec un train bondé de voyageurs qui s’empresseraient de demander à l’Office de tourisme s’ils pouvaient payer par carte bancaire leur baptême en parapente, leur location de trottinette ou de VTT électrique, leur ballade en poney, etc…
      Comme si la durée des vacances était extensible et ne tenaient pas compte des ressources de chacun et de …la météo. Comme si, avec ou sans le train, l’on pouvait vivre du tourisme en travaillant 2 mois par an.
      Sur Oloron, nous sommes moins euphoriques avec la fermeture de la maternité, le projet de fermeture de 2 entreprises, respectivement de 70 et 40 salariés.
      La chaîne TF1 a commencé hier un reportage sur la ligne Oloron -Bedous. Il y avait un passager dans le train, et zéro passager montant ou descendant aux haltes de Bidos, Lurbe et Sarrance. Il n’ y a que vous, Alain Rousset et, accessoirement Bernard Uthurry pour nous confirmer que ce train a toutes les vertus touristiques pour rivaliser avec le petit train d’Artouste et celui de la Rhune.

      J'aime

  16. →Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…
    https://www.sudouest.fr/2017/04/29/retour-sur-le-berceau-du-vol-libre-3405500-3929.php

    Allez-parler avec les dirigeants d’AIR ALTITUDE qui ventent le train sur leur site (faire défiler Actualités, en plus de la photo offerte, ils proposent 30% sur la location de vélos à ceux qui viennent en train), qui ont amené et sont allés chercher des dizaines et des dizaines de personnes en gare de Bedous et qui témoigneront du succès du train.
    Et on nous dit que d’Avril à Octobre, il n’y a personne et qu’on aurait 05/06 personnes par rame…De qui se moque-t-on?
    https://www.air-attitude.com/
    https://www.facebook.com/Altitudeparapente/

    La Vallée d’Aspe, elle ne périclite pas et plein de choses se font avec le train.
    Des exemples comme le marché de Bedous, Ludopia, Air Altitude qui ont travaillé et travaillent avec le train, il y en a plein d’autres. Allez-dire aux restaurateurs de Bedous et d’autres villages que le train ne leur a pas amené de clients…

    Des exemples comme ceux-ci, j’en ai plein.
    Message à ceux qui lisent ce blog :
    Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit. Allez vérifier l’info par vous-même et vous verrez très vite qui propage ou pas des fake-news sur Oloron-Bedous !!!

    J'aime

    1. Il faut être opiniâtre pour continuer de payer chaque année une cotisation de 20 €, pour que soit exprimée en choeur la réouverture du Canfranc, sans avancer une quelconque argumentation d’intérêt général du projet, de portée seulement nostalgique. Une nouvelle fois, les partisans de ce projet me donne l’occasion de contredire leurs rêveries en citant un document de travail dans lequel (Région et SNCF) conviennent de constater que durant l’année 2017, leur billet combiné, à prix cassé, pour un trajet TER+ autobus sur le tronçon Pau-Canfranc, n’a trouvé preneur que pour 436 passagers.En prenant la calculette, cet engouement est chiffré pour une fréquentation de 1,18 passagers par train. Un exploit d’Alain Rousset, cosigné par Bernard Uthurry. Le premier ambitionnant la Mairie de Pessac lors des prochaines municipales, le second lorgnant la Mairie d’Oloron Sainte Marie. Avec leur programme habituel de gestion de l’argent des contribuables.

      J'aime

  17. @ MANAUT
    Effectivement il reste quelques portiques encore debout comme celui d’ Etsaut, mais qui sert uniquement de perchoir aux corbeaux, qui attendent patiemment le passage des camions pour récupérer quelques grains de maïs ou de blé suivant le sens de circulation. Passez y à la pointe du jour il y en a une vingtaine qui se lissent les plumes en attendant l’ arrivée des camions….
    Ce genre d’ installation à plus de 1 million d’ euros le perchoir, est un très bon exemple de gaspillage. Je pense qu’ il est assez difficile de trouver mieux dans le coin. Mais cela n’ a pas l’ air de vous inquiéter plus que ça. Ça semble même être pour vous du  » bon gaspillage » .
    Par contre que la SNCF ne gaspille pas une vis ou un boulon, car sinon elle sera mise en charpie par vos propos.

    J'aime

  18. Merci à Cool64 de nous faire entendre une autre  »musique » que l’habituelle symphonie qui doute de tout ou qui tire à boulet rouge sur toute initiative publique. En complément du dossier Air-Attitude, il serait intéressant de savoir quel est le taux de touristes (visites guidées saturées l’été, j’en sais quelque chose par 2 fois récemment) visitant le Fort du Portalet arrivant en voiture et ceux arrivant autrement via le train ( l’OT de Bedous en a peut-être une petite idée).

    J'aime

  19. →Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…La Vallée d’Aspe périclite, c’est la meilleure du monde, celle-là !!!

    Voici un site fabuleux pour tous ceux qui ont envie de venir (site à explorer) comme semble-t-il, vous M ex-ND:
    http://www.aspe.info/

    Elle périclite la vallée avec 140 associations, avec une Maison de santé (où on peut consulter des médecins-généralistes, des infirmières, des chirurgiens-dentistes, des kiné, 15 spécialistes)(Voir détails sur le site donné ci-dessus), 8 bars, 2 boucheries-charcuteries,1 café associatif, 6 épiceries, 2 pizzerias, 2 producteurs de miel, 10 restaurants, 2 salons de thé, 4 snacks, 2 tabacs, 26 points-vente de fromage, 13 ventes de produits locaux, 3 aires de camping-car, 8 campings, 20 chambres d’Hôtes, 16 gîtes d’étapes et de séjours, 105 Gîtes ruraux, 6 hôtels bientôt 7, etc…etc… ????

    Tous ces professionnels n’hésiteront pas à venir vous chercher ou ramener à la gare de Bedous ou s’ils ne le peuvent pas vous indiqueront où louer un vélo électrique, une voiture… Personne ne vous laissera tomber.
    Et si vous venez en train, ils vous proposeront tout un tas de promotions-surprises (Voir l’exemple de Air Altitude donné dans un message précédent)(Ils ont été super contents d’apprendre le dénigrement permanent sur le train et la Vallée)…

    Des conseils pour venir en train :
    — des tarifs imbattables
    Personne ou presque ne paie le plein tarif sur Oloron-Bedous, il existe une multitude d’offres super-chouettes, plébiscitées par les touristes et les locaux qui se baladent.
    Les offres :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/offres/tarifs
    Des offres adaptées à tous (touristes ou locaux qui se baladent) :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/offres/tarifs/%5Btab%5Dloisirs
    Mes conseils :
    —le tarif tribu, si vous êtes plus de 2 (sans carte, sans abonnement)(20% à deux, 30 à 3, 40 à 4, 50% à 5. Les moins de 12 ans paient encore moins. Attention : le billet acheté dans le train est désormais plus cher qu’au guichet. Vous pouvez acheter vos billets sur le site Internet du TER Aquitaine ou aux guichets des gares de Pau et/ou Oloron (le meilleur accueil vous y sera réservé) en demandant par ex un Gan-Bedous.
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine
    — Votre fiche-horaire :
    https://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/nouvelle_aquitaine/Affiche%2063_AP_04_02_MAJ_16_01_tcm78-213339_tcm78-213338.pdf
    Autres infos :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/loisirs/promos-partenaires

    Un incontournable : le marché de Bedous, le jeudi avec un train (celui de 09.25 au départ de Gan)(effet métro aux heures de pointe garanti, s’il fait beau et ce en Août)(Voir témoignage des commerçants du marché dans mon 2ème post—article de Sud/Ouest) plein à craquer et souvent doublé (entre les 15 et 31 Juillet). Même effet métro en Juin du Lundi au Vendredi en raison des scolaires qui vont à Ludopia).

    PS : Comme le dit la commerçante de Bedous dans l’article de S/O, 1,18 touriste ont redynamisé le marché, mangé dans un restaurant et fait de la randonnée. Et 1,18 sont allés avec Géolval.
    →Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…

    Des centaines de personnes (d’ici, du Béarn !!!) ont donné de l’argent privé pour un très gros projet en lien avec le train. Une 2ème tranche va être lancée bientôt de 25 000 euros supplémentaires et ce n’est pas fini…
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/supporters/

    Merci de parcourir les 29 news du site :
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/
    L’association Géolval amène de multiples groupes d’adultes ou de scolaires sur la ligne toute l’année et on ose nous dire que c’est un échec,
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=2 (vous remarquerez en haut de page que l’école de St Cricq n’a envoyé que 1,18 élèves et que le groupe géolval n’est que de 1, 18 personnes)
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=5
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=6 (Bon Dieu, les gosses, ils n’étaient que 5/6 par rame, non 1,18 et zut alors ils sont montés à Lurbe (écoles de Lurbe, Asasp, Escot)pour Sarrance, pas comptés à Bidos)
    http://www.geolval.fr/index.php/excursions-precedentes/2018/692-s02-sentiers-secrets-de-sarrance-a-bedous-22-avril-2018
    http://www.geolval.fr/images/Geoval/sorties/2018/Sortie_01/18_excu-LURBE-SARRANCE-AL-JV-BKpatrimoine2.pdf (ils n’étaient que 5,6 dans la rame, c’est dingue !)(Non, ils ne sont que 1,18 !!!)
    http://www.geolval.fr/index.php/excursions-precedentes/2018/686-s01-geologie-du-train-au-terrain-de-sarrance-a-lurbe-st-christau-25-mars-2018
    https://photos.google.com/share/AF1QipMwqDH_-tl6CdBPSl_N13xVqHV8ggMeo_4iiuHKvpzBBEGiGNF0mCeX6-dUgws5kw?key=bmZXVHd5M29Rb3gwcU4yOGs3dVlnYmdZbzE3M2l3

    Allez dire à Géolval que non, ils mentent, ils ne remplissent pas les rames y compris pendant l’année scolaire.
    Vous verrez leur réaction, preuves à l’appui envers ceux qui propagent des fake-news sur Oloron-Bedous.

    Aux lecteurs honnêtes du blog, n’oubliez-pas : des exemples comme ceux-ci, j’en ai plein.
    Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit. Allez vérifier l’info par vous-même et vous verrez très vite qui propage ou pas des fake-news sur Oloron-Bedous !!!

    Des productions Géolval en randonnées :
    http://www.geolval.fr/index.php/geologie-et-randonnee
    http://www.geolval.fr/images/Geoval/sorties/2018/Sortie_01/18_excu-LURBE-SARRANCE-AL-JV-BKpatrimoine2.pdf

    J'aime

    1. on peut assimiler ces réactions d’ultime secours sur un malade que depuis sa naissance a traîné des handicaps inhérents à sa constitution et défauts des sa naissance et aujourd’hui ce malade ne finissant pas à rendre l’âme on constate que des médecins docteurs en rêves sans issue font de l’acharnement thérapeutique et tel un Saint Grat mort qu’il été , on lui laissa qu’il décide lui même de sa destine , et bien sa destiné fut qu’il n’y aille pas plus loin que Oloron

      J'aime

      1. Contrairement à ce que vous pensez la vallée d’ Aspe n’ a pas que des handicaps, mais également des atouts. La vallée n’ est pas qu’ un simple  » tuyau » pour faire circuler des PL.
        Malheureusement ces atouts sont inhibés par les Maires et les Autorités de tutelle qui ne voient le salut de la vallée que dans un projet de route pour la circulation intensive des PL, qui eux étouffent complètement la vallée. Ce projet là est incompatible avec un projet de développement pérenne de la vallée.
        Maintenant aux habitants de se prononcer sur ce qu’ ils souhaitent et jugent bon pour leur avenir. Ils sont assez responsables pour exprimer leurs souhaits.

        J'aime

  20. Parmi les bienfaiteurs on trouve le groupe Daniel….mélanger le patrimoine architectural des carrieres traditionnelles avec celles à granulat pour autoroutes est un peu too much… la future carriere de 120 ha du Bager va verser son obole aussi ?

    J'aime

  21. Félicitations de démontrer que la vallée a des possibilités de développement, mais peut être que cela manque aujourd’hui’ hui de cohérence pour que les gens de
    l’ extérieur en prennent conscience. A mon point de vue il manque encore de la cohérence. Cette cohérence devrait être donnée par les Maires de la vallée autour d’ un projet fédérateur pour l’ ensemble de la vallée, cela à la condition que le train arrive à Canfranc et que le trafic intensif des PL diminue. La clef de voûte de cela doit être la réouverture, mais pour l’ instant les Maires ne manifestent aucun intérêt dans ce sens. Ils sont même totalement à l’ opposé pour beaucoup. Tant qu’ ils ne manifesteront pas clairement et officiellement leurs souhaits toute solution sera bancale et atteindra vite ses limites par manque de financement entre autre. Dommage qu’ ils ne le comprennent pas, peut être qu’ aussi, les Aspoises et Aspois de souche et de coeur, devraient plus le leur faire comprendre. L’ avenir nous le dira. à moins qu’ une fois de plus depuis des décennies les Aspois veuillent rester
     » Mestés à caso » pour qu’ on aille pas se mêler de leurs  » affaires » .

    J'aime

  22. Dans ce blog avait été dénoncée la circulation de 2 trains, accrochés l’un à l’autre, chaque vendredi après-midi, depuis plusieurs mois, sans aucune influence sur le nombre du peu de passagers transportés. La ballade de ce deuxième train en Vallée d’Aspe pouvant être liée soit une absence d’effectif pour décrocher ce deuxième train inutile, soit un manque momentané de parking, ou bien à un chef de service occupant un emploi fictif. Aujourd’hui, Tout est rentré dans l’ordre. Il n’y avait qu’un seul train en circulation. Peut-être la preuve que ce blog est lu en haut lieu.

    J'aime

  23. Je me suis trompé de jour en vous donnant l’info du double train se baladant à vide en Vallée d’Aspe. Ce n’est pas hier, mais aujourd’hui comme tous les vendredi que cette curiosité est constatable. Ce phénomène s’est reproduit aujourd’hui : partance d’Oloron à 14h28 à destination de Bedous à 14h58, puis retour de Bedous 15h27, avec arrivée à Oloron à 16 h. Même, s’il n’est pas rare de constater un train circulant à vide, aujourd’hui c’était le bouquet avec les 2 trains sans aucun passager. Doit-on continuer à croire que ce mode de transport en Vallée d’Aspe concourt à lutter contre le réchauffement climatique? Déjà, je trouvais que l’autobus d’une capacité de 58 places était surdimensionné, alors un train de 80 places ….. !

    J'aime

  24. Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…La Vallée d’Aspe périclite, c’est la meilleure du monde, celle-là !!!

    Voici un site fabuleux pour tous ceux qui ont envie de venir (site à explorer) comme semble-t-il, vous M ex-ND:
    http://www.aspe.info/

    Elle périclite la vallée avec 140 associations, avec une Maison de santé (où on peut consulter des médecins-généralistes, des infirmières, des chirurgiens-dentistes, des kiné, 15 spécialistes)(Voir détails sur le site donné ci-dessus), 8 bars, 2 boucheries-charcuteries,1 café associatif, 6 épiceries, 2 pizzerias, 2 producteurs de miel, 10 restaurants, 2 salons de thé, 4 snacks, 2 tabacs, 26 points-vente de fromage, 13 ventes de produits locaux, 3 aires de camping-car, 8 campings, 20 chambres d’Hôtes, 16 gîtes d’étapes et de séjours, 105 Gîtes ruraux, 6 hôtels bientôt 7, etc…etc… ????

    Tous ces professionnels n’hésiteront pas à venir vous chercher ou ramener à la gare de Bedous ou s’ils ne le peuvent pas vous indiqueront où louer un vélo électrique, une voiture… Personne ne vous laissera tomber.
    Et si vous venez en train, ils vous proposeront tout un tas de promotions-surprises (Voir l’exemple de Air Altitude donné dans un message précédent)(Ils ont été super contents d’apprendre le dénigrement permanent sur le train et la Vallée)…

    Des conseils pour venir en train :
    — des tarifs imbattables
    Personne ou presque ne paie le plein tarif sur Oloron-Bedous, il existe une multitude d’offres super-chouettes, plébiscitées par les touristes et les locaux qui se baladent.
    Les offres :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/offres/tarifs
    Des offres adaptées à tous (touristes ou locaux qui se baladent) :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/offres/tarifs/%5Btab%5Dloisirs
    Mes conseils :
    —le tarif tribu, si vous êtes plus de 2 (sans carte, sans abonnement)(20% à deux, 30 à 3, 40 à 4, 50% à 5. Les moins de 12 ans paient encore moins. Attention : le billet acheté dans le train est désormais plus cher qu’au guichet. Vous pouvez acheter vos billets sur le site Internet du TER Aquitaine ou aux guichets des gares de Pau et/ou Oloron (le meilleur accueil vous y sera réservé) en demandant par ex un Gan-Bedous.
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine
    — Votre fiche-horaire :
    https://cdn.ter.sncf.com/medias/PDF/nouvelle_aquitaine/Affiche%2063_AP_04_02_MAJ_16_01_tcm78-213339_tcm78-213338.pdf
    Autres infos :
    https://www.ter.sncf.com/nouvelle-aquitaine/loisirs/promos-partenaires

    Un incontournable : le marché de Bedous, le jeudi avec un train (celui de 09.25 au départ de Gan)(effet métro aux heures de pointe garanti, s’il fait beau et ce en Août)(Voir témoignage des commerçants du marché dans mon 2ème post—article de Sud/Ouest) plein à craquer et souvent doublé (entre les 15 et 31 Juillet). Même effet métro en Juin du Lundi au Vendredi en raison des scolaires qui vont à Ludopia).

    PS : Comme le dit la commerçante de Bedous dans l’article de S/O, 1,18 touriste ont redynamisé le marché, mangé dans un restaurant et fait de la randonnée. Et 1,18 sont allés avec Géolval.
    →Le train n’a rien apporté à la Vallée d’Aspe : elle est bien bonne celle-là. Voici un exemple parmi tant d’autres…

    Des centaines de personnes (d’ici, du Béarn !!!) ont donné de l’argent privé pour un très gros projet en lien avec le train. Une 2ème tranche va être lancée bientôt de 25 000 euros supplémentaires et ce n’est pas fini…
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/supporters/

    Merci de parcourir les 29 news du site :
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/
    L’association Géolval amène de multiples groupes d’adultes ou de scolaires sur la ligne toute l’année et on ose nous dire que c’est un échec,
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=2 (vous remarquerez en haut de page que l’école de St Cricq n’a envoyé que 1,18 élèves et que le groupe géolval n’est que de 1, 18 personnes)
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=5
    https://fr.ulule.com/geotrainpyreneen/news/?page=6 (Bon Dieu, les gosses, ils n’étaient que 5/6 par rame, non 1,18 et zut alors ils sont montés à Lurbe (écoles de Lurbe, Asasp, Escot)pour Sarrance, pas comptés à Bidos)
    http://www.geolval.fr/index.php/excursions-precedentes/2018/692-s02-sentiers-secrets-de-sarrance-a-bedous-22-avril-2018
    http://www.geolval.fr/images/Geoval/sorties/2018/Sortie_01/18_excu-LURBE-SARRANCE-AL-JV-BKpatrimoine2.pdf (ils n’étaient que 5,6 dans la rame, c’est dingue !)(Non, ils ne sont que 1,18 !!!)
    http://www.geolval.fr/index.php/excursions-precedentes/2018/686-s01-geologie-du-train-au-terrain-de-sarrance-a-lurbe-st-christau-25-mars-2018
    https://photos.google.com/share/AF1QipMwqDH_-tl6CdBPSl_N13xVqHV8ggMeo_4iiuHKvpzBBEGiGNF0mCeX6-dUgws5kw?key=bmZXVHd5M29Rb3gwcU4yOGs3dVlnYmdZbzE3M2l3

    Allez dire à Géolval que non, ils mentent, ils ne remplissent pas les rames y compris pendant l’année scolaire.
    Vous verrez leur réaction, preuves à l’appui envers ceux qui propagent des fake-news sur Oloron-Bedous.

    Aux lecteurs honnêtes du blog, n’oubliez-pas : des exemples comme ceux-ci, j’en ai plein.
    Ne croyez pas tout ce qu’on vous dit. Allez vérifier l’info par vous-même et vous verrez très vite qui propage ou pas des fake-news sur Oloron-Bedous !!!

    Des productions Géolval en randonnées :
    http://www.geolval.fr/index.php/geologie-et-randonnee
    http://www.geolval.fr/images/Geoval/sorties/2018/Sortie_01/18_excu-LURBE-SARRANCE-AL-JV-BKpatrimoine2.pdf

    Ps pour celui qui perd la boule et qui diffuse des fakes news

    J’aime

    Réponse

    J'aime

    1. on pourrait toujours faire circuler des trains dans cette vallée mais sans aucun intérêt économique, d’aucuns disent puisque cette ligne est faite pourquoi ne pas s’en-servir (en gaspillant des Milliards France Espagne comprises ) ce qu’il veut dire tout cour que si elle n’existait pas il n’ y aurait aucun intérêt à la faire aujourd’hui , c’est aussi une façon de reconnaître l’inutilité de cette ligne

      J'aime

    2. Répondant à Gasnier en remarquant la publicité vacancière plutôt pour des gens modestes ( la paupérisation en progrès continu ) et dont leur lieu de séjour arrive-il jusqu’à Bordeaux ? , sûrement que Mr Gasnier ne s’arrête pas à ces détailles d’une façon concise mais le fond y est , c’est quoi ce fond?et bien plutôt que des vacances ce sont des distractions en fin de semaine pour les enfants et puis quelques randonnées et marches locales, pour les adultes servant à un défoulement de ce vivre ensemble plutôt pesant , en rajoutant que ces gens aux quels vous penser sans que vous le disiez , vous chercher à les influencer de façon qu’ils renoncent au possible à l’emploi de leur voiture ( signe d’une liberté acquise depuis longtemps tan bien que mal ) et puis à cette écologie où aujourd’hui beaucoup de monde se dit écologiste mais personne ne désire re- vivre ne serait-ce que comme il y a cinquante ans , le comptage de passagers même pendant les vacances scolaires et le jour du Marché à Bedous, a bien montré que sa fréquentation était catastrophique , contraire aux dires de ces fameuses études présentées avant le commencement de cette gabegie
      . Une prédiction : cette ligne sera fermée avant dix ans pour devenir une voie verte , la chose la plus raisonnable qui aurait du prévaloir même jusqu’à Canfranc

      J'aime

      1. Une prédiction : cette ligne sera fermée avant dix ans pour devenir une voie verte , la chose la plus raisonnable qui aurait du prévaloir même jusqu’à Canfranc.
        Vôtre prédiction est idyllique, mais surtout diabolique. Si elle devient réalité cela voudra dire que les camions ne disparaîtrons jamais de la vallée d’ Aspe.
        Vous voulez une solution , sans possibilité de rémission, pour la vallée et ses habitants, alors qu’ en maintenant la voie ferrée on lui laisse une perpective d’ avenir pour son développement et ses habitants. Votre démarche n’ est ni plus ni moins qu’ une condamnation irrémédiable, sous l’ aspect d’ un verdissement attirant.
        Totalement à votre encontre, j’ espère que votre scénario ne verra jamais le jour,
        d’ autant qu’ il y a déjà un chemin balisé qui la traverse du Nord au Sud sans avoir besoin d’ en créer un autre.

        J'aime

  25. en fait cette ligne de chemin de Saragosse Canfranc Pau a toujours été une aberration , le contexte déjà au départ été faussé (à sa création) il y a plus de 100 ans . Les espagnols déjà dans un élan plus politique que utile venant de Madrid et d’Aragon montèrent la tête surtout aux aragonais (voir l’engouement à Saragosse) bien sur à l’époque il n’y avait que des mules et charrettes et le transport de marchandises ne pouvait que réussir, pas celui de personnes (on se déplacé très peu à l’époque) en fait le but principal recherché par Madrid était simple c’ était surtout politique c’est à dire affaiblir politiquement et financièrement la Catalogne et le Pays Basque ( on sait ce qu’il est advenu aujourd’hui) l’Aragon dépeuple (1 million 400000 habitants et une dette qui dépasse celle de la Nouvelle Aquitaine (3 milliards d’euros) , il fallait compter en plus avec l’orgueil et la fierté de cet Aragon où des siècles en arrière avec la Castille dominaient le monde où il y a cent ans et même aujourd’hui comptent très peu en Espagne et rien en Europe d’où cette insistance pour l’ouverture de cette ligne soutenue par Madrid à l’époque et par plus personne aujourd’hui ni en Espagne ,ni en France ni par aucun pays d’Europe , en fait les Aragonais sont à la recherche de la reconnaissance politique qui prétendent avoir droit au vu du passé glorieux perdu , tenant compte des lieux montagneux où cette ligne a été exécutée elle est et sera toujours une veinule qui ne peut pas et donc n’apportera d’amélioration en quoi que ce soit , si ferroutage il y a faire c’est bien au Pays Basque et en Catalogne et il faut dépenser les milliards(25000 camions par jour) le reste ce sont des sentiments
    Quant aux français ils ne voulaient pas de ligne ferrée , à la limite une bien plus à l’est passant du coté de Lérida avec bien moins de problèmes montagneux
    direction Valence, pensant aux colonies françaises au nord de l’Afrique
    Aujourd’hui ,plus de colonies mais des corridors atlantique et méditerranéen avec la particularité que les lignes en prévision pour connecter les deux corridors et passant par Saragosse Pampelune Hendaye et rejoignant Dax et puis la suite, à remarquer qu’ il y a comme 60 ou 70 km en moins que en faisant le trajet par Saragosse Canfranc Pau Dax ( voie unique et sans électrifier entre Huesca et Pau avec écartement Ibérique en Espagne et UDI en France)
    du coté français le vouloir de cette ligne est bien moins sentimental car ce sont des cheminots à la retraite ayant connu dans leur jeunesse ces lignes dépassées aujourd’hui et rêvant à des trains miniatures grandeur nature, c’est purement de la nostalgie , et en parlant de nostalgie concernant les vieux en général et les cheminots en particulier racontant leur passe aux générations montantes «  leurs vérités vécues ce ne sont que des mensonges »

    J'aime

  26. A lire vos propos j’ ai impression que vous regardez l’ avenir avec un rétroviseur sans glace, comme si le ferroviaire était resté figé aux années 1930. Le transport ferroviaire notamment par containers à toute la capacité à relever les défis que
    l’ avenir nous réserve avec le réchauffement climatique.
    Maintenant d’ accord avec vous pour dire que la Ligne Pau Canfranc ne sera jamais une ligne d’ importance primordiale dans les échanges économiques européens.
    Mais elle pourra, avec une volonté politique forte, être très bien rentabilisée et pouvoir parfaitement bien soulager les lignes de chaque bout des Pyrénées à moindre coût.
    N’ oublions pas aussi que malgré que l’ Aragon que vous dite  » pauvre » , avec toutefois un taux de croissance de 6% par an et un dynamisme qui ferait bien des envieux chez nous, a une complémentarité économique avec les régions limitrophes du Nord des Pyrénées, ce qui n’ est pas négligeable pour créer un trafic important
    d’ échange, qui pour les habitants de la vallée d’ Aspe et les riverains de la RN134 vaudrait mieux qu’ il soit ferroviaire que routier. Cela permettrait également de donner à la vallée d’ Aspe une vision de son développement tout autre que celui
    d’ être polluée par des PL.
    L’ état français vient d’ accepter cette semaine que des voies ferrées d’ intérêt régional ou local puissent être transférées aux régions pour leur exploitation avec des aides de l’ Etat. Souhaitons que la ligne Pau Canfranc réponde à ces critères pour la voir revivre, n’ en déplaise à certains. L’ avenir nous le dira.

    J'aime

    1.  » En gros, nous vivons dans un monde où les gens n’ont plus de trains en état de rouler et qui âgés de 60 ans devaient être remplacés. On en rachète 100. Ils sont neufs, ils sont là, sur les parking, nettement plus aux normes et mieux que les vieux actuels, mais ils ne peuvent pas rouler car… ne respectant pas les dernières idées ubuesques des technocrates europathes. 100 trains, 1 milliard d’euros… et juste un problème de tampon! Nous osons tous espérer que ces trains rouleront et vite!

      Surtout n’ oublions pas d’ aller voter aux prochaines élections européennes pour refuser avec vigueur cette Europe aveugle et technocratique que veulent nous imposer les lobbies et nos responsables politiques. Elisons des Députés capables
      d’ être porteurs des idées correspondantes aux besoins réels des citoyennes et citoyens Européens. Il en existe.

      J'aime

      1. et vous pensez que les ‘idiots’ de Bruxelles (j’ai un voisin dont le fils en fait partie) sont incapables de signer une dérogation, à supposer que l’affaire soit vraie à 100% ??

        J'aime

        1. Les  » idiots » de Bruxelles ne se privent pas de favoriser le transport routier ou
          d’ imposer des projets routiers qui le favorise. Pas plus qu’ ils ne se privent de laisser faire du dumping social entre les chauffeurs routiers des pays de l’ Europe de l’ Est et ceux des pays de l’ Ouest. Si ce dumping n’ existait pas il y a bien longtemps que le transport routier international aurait disparu. Tout  » idiots » qu’ ils sont ils ne se privent pas de faire de l’ acharnement thérapeutique en faveur du transport routier avec l’ assentiment de tout le monde, avec toutes les conséquences environnementales et humaine que cela comporte.
          Par contre pour freiner des quatre fers envers le ferroviaire ils ne manquent pas
          d’ idées, tout  » idiots  » qu’ ils sont.

          J'aime

      2. des trains conçus en …2006 (!!), livrés en …2019, 2020, 2021…je rêve.., , 15 ans de gestation, du matériel bien frais pour les banlieusards….cherchez l’erreur…l’Europe a bon dos…comme d’hab !! Pfff (en vallée d’Aspe, on a plus récent que ça !!)
         »Ces normes européennes régulièrement mises à jour, appelées « spécifications techniques d’interopérabilité » (STI), doivent être respectées avant toute mise sur le marché de nouveaux trains. Ces STI changeant le 16 juin, il faudra que les trains mis en service après cette date les respectent. Or, les Franciliens ont été conçus en 2006.
        http://www.leparisien.fr/info-paris-ile-de-france-oise/transports/ile-de-france-100-trains-neufs-interdits-de-circuler-03-04-2019-8045949.php

        J'aime

        1. Sans parler d’Europe de Bruxelles ou de trains, la machine est folle. Allez à proximité de Toulouse et vous verrez d’immenses parkings ou sont stockées des milliers de voitures neuves de toutes marques et de toutes couleurs . en ce moment il s’en construit d’autres emplacements à côté de castelnau d’estretefonds…elles sont là depuis plusieurs années sans protections aux intempéries et vous pouvez négocier le prix en fonction de la date de construction……..

          J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s