Drôle de légende pour cette photo ! (clin d’œil en 3 épisodes sur le mode « grandeur et servitude du métier de journaliste »)


Épisode n° 1 – la légende malheureuse

Mais où le journaliste de Sud-Ouest avait-il la tête pour légender ainsi la photo d’un article  de son site Internet ?

Drôle de légende sous la photo

 

Épisode n° 2 – rectification n° 1 (la légende)

Mais très vite, se rendant compte de sa bourde, Sud-Ouest rectifie le tir

Légende rectifiée

 

Épisode n° 3 – rectification n° 2 (la photo)

S’avisant ensuite du petit (ceci est un euphémisme) décalage existant entre le(s) sujet(s) de la photo et le sujet de l’article, Sud-Ouest procéde rapidement à une seconde modification. À quand la prochaine ?

Rectifié2

10 commentaires sur « Drôle de légende pour cette photo ! (clin d’œil en 3 épisodes sur le mode « grandeur et servitude du métier de journaliste ») »

  1. C’est quoi cette photo ? Qu’est ce qu’elle raconte dans cet article de Noel ? Ce couple est notre cadeau ? Il a un cadeau pour nous ? Dites nous que c’est plutôt une blague !
    Le journaliste est très complaisant en mettant en scène de la sorte le maire et son epouse, on ne voit ça nulle part ailleurs sauf qu’à Oloron! C’est du grand n’importe quoi.

    J'aime

  2. Saluer bien bas un blogueur ex-Canard Enchainé (je suis un vieil abonné) qui a été capable de se laisser aller à commettre ça :
    https://jeanyvesviollier.com/2018/12/16/tu-nes-pas-le-bienvenu-manu/
    édito tout juste digne de la cour de récréation de St Ju il y a 50 ans, du temps de Dastéguy, temps où les coups de pieds au cul de Jaureguy pour filer droit valaient tous les blogs de la terre, sans parler des tartes de Salha,
    me laisse pantois, navré et très énervé.
    Et je ne mets pas le lien concernant son papier concernant les affaires dacquoises, comme s’il n’en avait pas assez avec sa Côte (Bisque) !
    Je fais finir par quitter internet : ça me file trop de boutons et ni Dufilho, ni Séror ne sont là pour me soigner.

    J'aime

    1. Libre à chacun de ne pas partager les coups de gueule de Jean-Yves Viollier, mais, en tant que petit blogueur oloronais, j’admire son travail sur une vie municipale biarrote bien plus agitée que celle que nous connaissons à Oloron. J’envie aussi son style rédactionnel. Et je rappelle enfin l’action qu’il mène au sein de l’association RamDam64-40 pour rassembler les citoyens des départements 64 et 40 (d’où Dax) demandeurs d’une plus grande moralisation de la vie publique.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.