Comment nos hommes politiques locaux tentent de récupérer la colère des « gilets jaunes »


Conviction ? Solidarité ? Opportunisme ? Instinct grégaire ? Il y a mille motivations qui poussent des conducteurs oloronais de plus en plus nombreux à arborer un gilet jaune derrière le pare-brise de leur véhicule. Comme il y a mille revendications, parfaitement compréhensibles pour certaines, qui poussent les plus déterminés d’entre eux à entraver la circulation sur certains ronds-points de la ville.

Et, fatalement, face à une contestation qu’ils n’ont pas vu venir, les hommes politiques à l’ancienne, en particulier de droite ou d’extrême-droite, plutôt que de chercher à comprendre et/ou à proposer des solutions, tentent de prendre le train en marche, fidèles à l’adage : « Je suis votre chef, donc je vous suis ». En langage plus direct, on appelle ça une tentative de récupération.

En matière de politique à l’ancienne, nos hommes politiques locaux ne sont pas les derniers :

  • Regardez notre député Jean Lassalle qui se lance dans un numéro de transformiste, revêtant un gilet jaune par-dessus son costume-cravate en pleine séance (télévisée) des questions au gouvernement cet après-midi à l’assemblée nationale. Refusant de le retirer à l’injonction du président et provoquant ainsi une brève interruption de la séance. C’est bien sûr tout bénéfice pour lui, puisque les chaînes d’information continue ont fait leur miel de cet incident. Mais, s’il peut se féliciter d’avoir ainsi réussi sa propre pub, quel résultat concret et positif pour les « gilets jaunes » ?
  • Regardez notre maire (sans gilet jaune sur la photo) recevant à leur demande tout à l’heure, en présence de la presse, une délégation de « gilets jaunes », leur exprimant toute la solidarité de la ville pour le combat qu’ils mènent. Quel résultat concret et positif les gilets jaunes ont-ils obtenu lors de cet entretien ? La promesse du maire, en signe de soutien, d’accrocher un gilet jaune à la façade de l’Hôtel de ville ! Si ça ce n’est pas le service minimum…

Émission télévisée d’un côté, convocation de la presse pour immortaliser la rencontre de l’autre, nous sommes dans les deux cas dans une banale opération de communication dont il ne sortira rien, si ce n’est l’occasion donnée à nos politiciens d’exister face à une situation qui les désoriente autant que beaucoup d’entre nous. J’entends ici ou là que les « gilets jaunes » veulent se garder comme de la peste de toutes ces tentatives de récupération. Mais il leur manque sans doute l’expérience pour éviter de tomber dans le piège qui leur est ainsi tendu.

Une suggestion à l’adresse du maire d’Oloron pour terminer : en même temps qu’il fera accrocher sur la façade de la mairie un gilet jaune, pourra-t-il y faire accrocher un exemplaire du rapport de la chambre régionale des comptes ? Histoire de rappeler que la gabegie est aussi l’une des sources de cette sourde colère qui monte dans une partie de la population.

16 commentaires sur « Comment nos hommes politiques locaux tentent de récupérer la colère des « gilets jaunes » »

  1.  » La promesse du maire, en signe de soutien, d’accrocher un gilet jaune à la façade de l’Hôtel de ville ! »
    Ça sent à plein nez la démarche électoraliste et de plus semble une décision toute personnelle du Maire. Mais pourquoi pas, si une telle décision vient en discussion en Conseil Municipal et est entérinée par un vote majoritaire.
    Maintenant attendons de connaître la position de l’ opposition qui n’ a pas manifesté son opinion sur cette décision personnelle.

    J'aime

  2. 🙂 C’est pas faux! recevoir oui, discuter oui, mais en toute discrétion vu le contexte serait le bienvenu.Il y en a qui par contre sont tellement discrets après avoir donné leur soutien à Manu qu’ils jouent de la clarinette sur leur page ..

    font ch*** tous ces gilets jaunes ils, les politiques , ne trouvent plus la;porte de sortie du rond point qui par définition est un tourne à gauche pour aller finalement à droite 🙂

    J'aime

  3. Tout le monde s’agitent! Les politiques qui veulent se faire une image, ceux qui souhaitent prendre le train en marche, ceux qui pensent que les gilets jaunes mettent le pays en danger : augmentation du risque terroriste et baisse de l’économie.
    ils y a ceux qui de leurs château lointain (hautain) ne voient rien venir!
    Ils y a les syndicats qui boudent « c’est pas eux qui ont donné les mots d’ordres et l’ordre de mobilisation ».
    Les journalistes qui disent ce qui doit être dit…. certains même « convoqués » pour cela, aux dires d’un journaliste amateur déblogué.
    Et il y a les gilets jaunes!
    Passer sur les ronds points, c’est écouter mille colères… toutes ces misères, ces raz le bol, ces espoirs, ces revendications rassemblées, sans chef, sans parties. Alors penser qu’il y aurait des « porte paroles » de ces gens là! Ceux qui manquent d’expériences sont justement ceux qui ont de telles croyances. A quoi ressemble ce mouvement? le printemps arabe? zut certains pensaient justement que ce mouvement était initié par l’extrême droite!
    Regarder passer, rencontrer, parler avec ceux qui fréquentent les ronds points avec voitures, camion et autres moyens de locomotions … c’est aussi une source inépuisable d’individualités : camionneurs une main pressant le klaxonne et l’autre brandie le point serré, la personne qui offre un paquet de gâteaux, des sourires … de l’espoir !
    Je ne m’attarde pas sur quelques râleurs, grincheux… qui finalement posés parlent de leurs peurs : d’être en retard, de rater leurs rendez-vous… de perdre leurs emplois!
    Il y a les force de l’ordre qui pour la plus part se solidarisent par un petit mot, un geste .. quand, ils ne ralentissent pas eux même la circulation..
    Que dire de plus? venez vous rendre compte par vous même.. faite votre opinion par vous même, passer une heure avec nous et plus si affinité!

    J'aime

    1. Bonjour
      D’accord avec toi Serge mais quand tu dis « tout le monde s’agite », je comprends bien que tu parles des syndicats, des politiques et de tout ce qui tourne autour… Mais si on y regarde de plus près et d’après moi, c’est ce qu’il y a de plus navrant dans l’histoire, les 300 000 manifestants sur le plan national ne représentent en définitive que moins de 0,5% de la population française. C’est dire qu’en conclusion, il y a 99,5% de français qui s’en foutent… ou qui sont contents de leur sort !
      Bonne fin de journée

      J'aime

      1. Absurde 70%des français soutiennent les gilets jaunes bien sûr ils sont pas tous dans la rue rappel moi travail csg retraites ou était la solidarité les gilets jaunes ont tellement de revendications q uil y aura des déçus si Macron lache pour moi a solutionpasse par une augmentation des salaires d au moins 20% jusqua un certain seuil de 68 les salaires ont augmenté de 27% il faut aussi baisser les charges des pme

        J'aime

        1. Je pense que vous avez bien compris qu’il s’agissait du nombre de présents dans les mouvements, pas des sympathisants… Quant à 70%, il avait été annoncé 74%, reste à savoir comment on été fait les sondages et par qui. Pour l’augmentation des salaires de 20%, même Mitterrand à l’époque avait « botter en touche »… Alors Macron …

          J'aime

  4. « Histoire de rappeler que la gabegie est aussi l’une des sources de cette sourde colère qui monte dans une partie de la population. »

    Ancien conseiller municipal d’un village d’un millier d’habitants, je me souviens des difficultés qu’un conseil municipal (et son maire) rencontre pour réaliser et entretenir les travaux nécessaires au respect de son mandat.
    Le fait qu’on puisse se trouver face à la nécessité de rappeler que le budget de la commune doit ne servir qu’à la commune, et la servir utilement, dans une ville de la taille d’Oloron (10 fois plus d’habitants seulement), me déprime quelque peu.
    Je vous prie, cependant, d’excuser cette digression, un peu hors sujet…

    J'aime

  5. En attendant, je préfère un Lassalle qui s’affiche en jaune à l’assemblée plutôt qu’un Macron que ce mouvement de colère des gilets jaunes laisse insensible !

    J'aime

  6. Les politiques professionnels qui sont prêts à tout pour être ré élus sont pitoyables. J’entends ce matin B Hamon sur France Info : ridicule de démagogie.
    Forcément, encore un qui n’a jamais travaillé…
    Ceci dit le mouvement des gilets jaune ne va pas dans le sens de l’histoire…
    https://alternatives-pyrenees.com/2018/10/29/il-faut-augmenter-le-prix-des-carburants/
    https://alternatives-pyrenees.com/2018/11/16/le-maillot-jaune-de-la-stupidite/
    https://alternatives-pyrenees.com/2018/11/19/la-fievre-jaune-contagieuse-mais-inoffensive/

    J'aime

    1. J’ai lu avec attention vos articles. Vous n’y parlez, en gros, que d’un seul sujet, le prix du carburant. Je crains que vous n’ayez pas compris la vraie raison, la vraie motivation de ces gilets jaunes, que vous fustigez sans ménagement. C’est l’injustice du non partage de l’effort. Je pense les Français sont prêt à prendre les décisions, et à supporter les sacrifices qui permettraient de réduire l’impact écologique. Mais pas quand les directives viennent de nantis qui se gavent sous leurs yeux, qui les narguent et les insultent ! La source de la colère vient de là.
      En fait ce n’est pas le carburant le problème, ce n’est que la fameuse goutte qui fait déborder le vase. La coupe est pleine : santé, transport, chauffage, loisirs inaccessibles, alimentation déplorable, loyers, charges, retraites, etc… et de l’autre côté, suppression de l’ISF, CICE, exonérations, salaires mirobolants, etc… Le peuple est debout, et rien ne l’arrêtera. Trop tard !
      Vos analyses sont froides, dénuées de tout sentiment. Elles sont techniquement intéressantes mais elles sont si loin du vécu des gens du petit peuple. Celui qui est déjà à terre, et qui ne peux descendre plus bas, qui ne veut pas, pas tout seul ! Pour le comprendre, une seul solution, le rencontrer. C’est facile, il est dans la rue ! Il est plein d’espoir, de rêve, d’utopies. Il ne comprend rien à vos chiffres, juste il souffre. Il parle, il danse, il crie, il déborde, et alors, c’est pas ça la vie ? Cette année il est jaune, oui, c’est joli le jaune, c’est la couleur du soleil. Vous avez pensez à ça ? Tout ce mouvement, juste parce que c’est la couleur du soleil ! Ce n’est pas une question d’argent, c’est une question d’amour. Je vous souhaite d’avoir beaucoup d’amour.

      J'aime

  7. A la question posée par votre titre, la réponse est malheureusement sans nuance, « opportunisme – récupération « . Lu sur des réseaux sociaux, un dialogue entre différents gilets jaunes de la réponse à donner au maire, qui souhaitait les rencontrer.. Apparemment ce serait HL qui serait donc à l origine de ce rdv…
    Concernant l ancien ami de 30 ans de Bayrou, on n en attendait pas moins, c est simple, on fait le bugg en direct et ensuite ce sera le show sur différents plateaux Parisiens . Donc après Jan et aqueros monthanos, Jan et la grève de la faim, nous avons Jan et les gilets jaunes !!!
    Personnellement, je préfère me replonger dans ma bilbliothèque pour reprendre ma série des DALTON avec les vrais Joe et Averell , que de suivre de pales copies en direct.

    J'aime

  8. ps: SVP Mr le président, mettez nous une prochaine taxe sur les campings et les résidences de loisirs, car c est avec impatience qu il me tarde de regarder  » Jean au camping du cap d agde « 

    J'aime

  9. Faux et vrais gilets jaune qui faut ‘il aider?
    Les faux qui ne sont que des « bobos » imbibés de 4×4 et de gas-oil dont le représentant emblématique n’ est rien d’ autre que notre Député qui trompe sans vergogne ses électeurs, ainsi que l’ esprit des vrais gilets jaunes.
    Ou bien les vrais qui triment dès le petit matin pour que les faux puissent vivre grassement sur leur dos.
    Ou peut être les deux si le pays en a les moyens, ce qui est fort improbable.
    Plutôt que de s’ entêter dans une situation de blocage, pourquoi ne pourrait t’ on pas, comme ça a été fait avec les branches professionnelles des agriculteurs, marins et transporteurs routiers accorder des cotas de carburant détaxé aux personnes et ménages à faibles revenus justifiant d’ un ou deux véhicules
    pour se rendre au travail. Cela aurait le mérite d’ être sûr que ces aides soient affectées aux bonnes personnes.
    D’ autant qu’ actuellement avec les moyens informatisés, il est fort facile de cerner cette tranche de population.
    Ces cotas d’ aide à la mutation énergétique devront être limité dans le temps ( 3 à 5 ans) fonction des revenus et dégressifs pour qu’ elle soit la plus rapide possible.
    Une telle mesure ne ruinerait pas la France et permettrait de mettre fin rapidement à ces manifestations stupides.
    Sans cela une fois de plus les vrais gilets jaunes seront les dindons de la farce.

    J'aime

  10. J’ai une approche qui n’est pas normative pour considérer salutaire ce mouvement des gilets qui a su faire bouger les lignes, en laissant sur la touche les partis politiques et les syndicats. A ce propos, il faut noter que lors du 1er tour de l’élection législative qui s’est tenue à Evry, dimanche dernier, les onze candidats n’ont fait déplacer que 18 % des électeurs inscrits. C’est dire combien est grand le rejet de notre classe politique. Je préfère la posture du Député Lassalle enfilant un gilet jaune, qu’à celle des 2000 maires qui ont trouvé gratifiant d’aller à l’Elysée pour rencontrer E. Macron, tandis que ce dernier avait boudé le Congrès des Maires.
    L’autre élément est de constater que le mouvement des gilets jaunes a très peu mobilisé de moyens financiers, contrairement aux retenues sur salaire qui touchent des grévistes.Et çà, c’est une extraordinaire révélation.

    J'aime

  11. https://www.lagazettedescommunes.com/510878/combien-gagne-vraiment-un-depute/

    pour celles et ceux qui penseraient que notre député fait aussi parti des personnes qui souffrent et expriment leur colère en arborant un gilet jaune…

    en communication, on appellerait ça du marketing : il ne faut pas décevoir le client et donc continuer à se forger une image dans un double objectif :
    1/ continuer à se faire élire
    2/ vendre des livres

    ou est la sincérité et le travail dans ce modèle ?

    amis haut béarnais ne soyez pas dupe !

    J'aime

  12. MANAUT, la question finalement à se poser c est de savoir ce que chacun attend d un homme politique . Ensuite de savoir s il a répondu à nos attentes. Concernant notre député, il est facile au bout de plus de 30 ans de vie politique de tirer un bilan. En tant que Conseiller général d accous, et dans la majorité départementale pendant de nombreuses années: Les emplois, l arrivée massive de société promise après l ouverture du tunnel, une démographie en baisse. Alors effectivement pour ne pas répondre à ce bilan, depuis de nombreuses années, il adopte une posture provocatrice qui fait reconnaissons le son effet. Je ne trouve aucune sincérité dans sa démarche, elle n est uniquement motivée par les futures échéances électorales et sa soif d ‘être réélu . Contrairement à beaucoup de ses collègues, il a su éviter de prendre une posture hautaine, arrogante, et c est suffisant pour être réélu.
    En reprenant une phrase d un de ses opposants politiques je concluerai, « Jean LASSALLE ne fait rien, mais il le fait très bien !!! »

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s