L’enregistrement audio de l’intégralité du débat du conseil municipal sur le rapport d’observations de la CRC


Vous trouverez en fin d’article le lien vers cet enregistrement audio de l’intégralité du débat en conseil municipal  auquel à donné lieu ce 24 septembre le rapport d’observations définitives de la Chambre régionale des comptes. Auparavant, qu’il me soit permis de remercier les amis du blog qui m’ont transmis les éléments nécessaires. Pour la facilité de l’écoute, un « timing » donne, à quelques secondes près, la chronologie des interventions.

03’35 »  Hervé Lucbéreilh (HL pour ce qui suit) entame la présentation du rapport en rappelant les différentes étapes qui ont jalonné son élaboration .

06’52 »  HL se lance dans une série de remarques liminaires : le rapport n’est pas un jugement- présomption d’innocence  – concerne la gestion de deux municipalités- c’est un exercice pédagogique – la CRC n’est pas juge de l’opportunité de l’action de la ville.

10’10 »  HL commente le rapport à partir des préconisations de la CRC (sur la présidence des régies,  les délégations de pouvoir etc.)

21’24 »  HL détaille les constats du rapport sur la gestion du personnel

24’20 »  HL indique que la CRC à relevé un écart important entre le temps de travail du personnel communal (1547 heures/an) et celui fixé par la loi (1600 heures). Il informe que cette question sera discutée avec les représentants du personnel prochainement élus. Il revient ensuite sur quelques remarques de la CRC à propos du régime indemnitaire.

30’23 »  viennent ensuite les observations contenues dans le rapport sur les marchés publics  (présidence de la commission d’appel d’offres , règlement intérieur,  commande publique etc.).

36’50 »  Arrive le moment d’évoquer les observations de la CRC sur les frais de mission.

46’46 »  HL défend l’image du maire-VRP

48’50 »  C’est maintenant au tour des observations de la CRC sur les frais d’hébergement et de restauration d’être mis sur la table

50’38 »  HL met en cause une secrétaire de la mairie qu’il accuse d’avoir imité la signature d’adjoints

53’57 »  Entrée en piste du véhicule de fonction

58’05 »  HL conclut son intervention en se montrant très critique à l’égard du rapport

1.01’45 »  HL revient quelques instants sur scène pour parler d’un « Oloronais qui me veut du bien » (sans citer son nom)

1.02’26 »  Bernard Uthurry (BU pour la suite) entame son intervention. Un discours à charge. Pour dénoncer l’accusation d’une secrétaire par le maire, pour soulignera la solidarité de la majorité dans la plupart des décisions , pour relever les principales critiques du rapport sur la gestion actuelle

1.26’50 »  L’intervention de BU prend fin sous les applaudissements

1.27’26 »  HL répond à BU

1.32’20 »  Intervention de Robert Bareille (RB pour la suite) qui se montre lui aussi très critique

1.36’50 »  Réponse de HL à RB. Échange entre eux

1.41’27 »  Intervention de Daniel Lacrampe (DL pour la suite ). Invoque la présomption d’innocence pour la secrétaire. Relit une partie de sa prise de parole lors du conseil municipal du 10 avril 2017. Relève la sévérité de certains constats de la CRC.  Dit qu’il faut maintenant attendre les résultats de l’enquête préliminaire ouverte par le procureur de lat République. Rappelle à HL son engagement à rembourser pour le cas où des irrégularités lui seraient reprochées.

1.57’20 »  HL précise les conditions qu’il a mises à ce remboursement

1.58’10 »  HL interpelle RB sur les frais de mission de ce dernier.  RB réplique

1.59’23 »  Intervention très applaudie de Clément Servat (CS pour la suite). L’adjoint se montre très critiques à l’égard de nombreuses irrégularités individuelles relevées dans le rapport

2.05’50 »  Réponse de HL à CS. Il le met personnellement en cause, l’accusant d’être poursuivi pour une affaire de prise illégale d’intérêt. Huées du public

2.07’33 »  Réplique de CS qui rappelle que lors de la discussion de ce dossier qui concernait une acquisition immobilière le maire avait indiqué devant le conseil municipal que tout s’était fait dans les règles

2.09’35 »  Intervention de Leïla Le Moignic

2.11’15 »  Intervention de Maylis Del Pianta

2.12’47 »  Réponse de HL

2.13’30 »  Intervention de Rosine Cardon. Dit que les accusations de HL visant une secrétaire font fi de présomption d’innocence que HL réclame pour lui même.  Fait part de sa déception devant certains constats et de sa détermination d’être plus vigilante et moins naïve à l’avenir

2.19’50 »  Intervention de Jean-Ėtienne Gaillat (JEG pour la suite). Rappelle à Rosine Cardon que les membres de la majorité auraient très bien pu, comme les membres de l’opposition ont su le faire, aller consulter les document en mairie. Il interpelle ensuite DL

2.23’20 »  DL répond à JEG, puis prend la défense de CS en indiquant que celui-ci n’était pas présent lorsque le conseil municipal a voté la délibération

2.26’30 »  BU salue l’intervention courageuse de certains membres de la majorité mais considère qu’ils ne vont pas jusqu’au bout de leur logique. Il reproche à DL de banaliser le travail de la CRC.

2.30’18 » HL répond à BU et se compare à  Saint Sébastien percé de flèches venant de tous côtés

2.31’30 »  Michel Adam intervient. Il déclare que la majorité à pris connaissance des dérives de certaines dépenses avant le blogueur et avant l’opposition.  Et a su y mettre le hola

2.34’10 »  Madame Navarro pense que depuis 2 heures 30 on insiste sur des dépenses qui ne représentent que 0,14% du budget

2.35’00 »  DL répond à BU  et le débat se clot sur cette réponse

C’est ICI pour accéder à l’enregistrement du débat

 

 

 

 

6 commentaires sur « L’enregistrement audio de l’intégralité du débat du conseil municipal sur le rapport d’observations de la CRC »

  1. Vous êtes tous focalisés sur les note de frais de Hl….alors que ce n’est qu’une infime partie de l’iceberg.
    M. Adam, j’admire votre soif de vérité et la quête que vous avez mené. Si vous saviez combien.vous êtes loin de toutes les magouilles qui ont réalisé.
    Les notes de frais ne sont rien à côté du reste.

    J'aime

    1. Bonjour Ko,
      Votre message tout en subtilité ne laisse pas de doute sur votre niveau de connaissance et du traitement qui vous a peut être été réservé. CAZADE a en partie raison, ces magouilles ne peuvent plus être tus, au risque de ce rendre complice. En partie seulement, parler peut aussi faire peur et cela ce respecte. Mon intuition m’amène à penser que si vous mettiez à minima le blogueur ou d’autres lecteurs de son blog sur la voie…ils trouveraient les éléments qui empêchera leur main de trembler.
      « Il est plus déshonorant de commettre une injustice que d’en être la victime »
      Platon.

      J'aime

  2. Alors chère ou cher KO, il est temps de prendre votre plume, d envoyer une lettre à l autorité judiciaire, avec bien entendu les preuves de ce que vous avancez. Autrement en l état, il serait souhaitable d éviter ce genre de commentaire, très nauséabond, s il en reste là !!!

    J'aime

    1. Il faut savoir que le conseil municipal peut à tout moment retirer tout ou partie des délégations qu’il a données au maire. Mais il faut avoir conscience qu’il lui faudra à ce moment-là se réunir beaucoup plus souvent car il sera alors le seul â pouvoir prendre, parfois dans l’urgence, des décisions dans les domaines où il aura retiré ces compétences au maire

      J'aime

Les commentaires sont fermés.