La majorité municipale doit-elle aller chercher son inspiration dans la religion védique ?


Nous apprenons ce matin par La République que le 21 septembre prochain une représentante de la religion védique viendra ajouter sa signature au bas de la Charte de la Fraternité déjà signée, en présence du Préfet, par les représentants des « grandes religions » présentes sur la ville d’Oloron. Encore qu’il n’y a pas de « grandes » et de « petites » religions. Toutes les religions sont respectables dès lors 1/ qu’elles respectent leurs propres membres 2/ qu’elles respectent le droit de croire ou de ne pas croire de tous les autres.

Un petit tour sur Internet permet d’en apprendre davantage sur une religion qui, je l’avoue bien humblement, m’était totalement inconnue jusqu’à aujourd’hui. Le védisme a l’Inde pour berceau. Dans un article publié le 2 mars 2017, le quotidien catholique La Croix précise que « Le védisme puise avant tout sa philosophie, ses enseignements, ses pratiques spirituelles dans des textes sacrés, « les Védas »… Les Védas fonctionnent comme un ouvrage de référence, ayant une valeur normative dans tous les domaines de la vie religieuse (croyances, rites, pratiques telles que le yoga…), comme sociale (organisation de la société, système politique…) de ses adeptes. »

Les adeptes du védisme sont-ils si nombreux à Oloron que leur signature au pied de la Charte de la Fraternité justifie une cérémonie en grandes pompes le 21 septembre prochain ? Ou bien s’agit-il d’une éniéme opération de communication qui donnera l’occasion de déployer la caméra de notre WebTV et de mobiliser nos journalistes locaux autrement que pour un point-presse comme il y en a tant d’autres ? En attendant au fil des mois la signature tout aussi médiatique de représentants du sikhisme, du shintoïsme, du jaïnisme, du taoïsme. Et du vaudou.

Mais positivons :  peut-être que cette manifestation sera l’occasion de faire le point sur « l‘organisation d’événements destinés à témoigner de ces valeurs auprès de l’ensemble de la population oloronaise » qui est l’une des dispositions prévues dans la Charte adoptée par le conseil municipal le 28 septembre dernier, il y a près d’un an. Parce que je n’ai pas le sentiment que cette intention ait reçu à ce jour le début d’une concrétisation.

Autre point positif : la date de la signature, le 21 septembre, précédera de 3 jours le conseil municipal durant lequel, selon toute vraisemblance, les observations de la Chambre régionale des comptes sur la gestion municipale 2011-2016 seront débattues. Un débat qui promet d’être chaud, même entre les membres de la majorité. Ils devront donc s’inspirer, tout comme les membres de l’opposition d’ailleurs, des valeurs de la religion védique qui leur auront été inculquées le 21 septembre. À savoir des valeurs qui tendent à « favoris(er) un environnement de non violence, d’harmonie, de paix et de joie ».

5 commentaires sur « La majorité municipale doit-elle aller chercher son inspiration dans la religion védique ? »

  1. Je rajouterai le rastafarisme, religion o combien sympathique, dont Bob Marley était le plus célèbre représentant.

    J'aime

  2. L’avenant à la charte de la Fraternité nous en laisse espérer bien d’autres : ceux avec des représentants du Jaïnisme, du Sikhisme, du Bahaïsme, du Taoïsme, du Shintoïsme, du New Age, du Rastafarisme, du Cao-daïsme . ….dont on ne comprendrait pas qu’ils ne soient pas signataires de la charte de la Fraternité.
    Comme les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité, on peut envisager aussi la signature des libres-penseurs, des athées , des stoïciens et des épicuriens…
    Nous serons alors vraiment tous frères.
    La devise de la municipalité oloronaise : Des avenants et des apéros ad vitam æternam !

    J'aime

    1. « Comme les religions n’ont pas le monopole de la spiritualité, on peut envisager aussi la signature des libres-penseurs, des athées , des stoïciens et des épicuriens… »
      Tout à fait. Le mot « Fraternité » ne figure-t-il pas dans la devise de notre république… laïque ?

      J'aime

Les commentaires sont fermés.