Incendie des tribunes du stade : les insinuations du maire à l’encontre des élèves d’établissements scolaires voisins


Lycéens, lycéennes, collégiens, collégiennes de Jules Supervielle, Guynemer et Tristan Derème, l’auteur (les auteurs) d’un acte criminel se cacherai(en)t-il(s) parmi vous. Ce n’est pas moi qui l’affirme, c’est le maire d’Oloron qui le laisse entendre. Est-ce vous, votre camarade de classe, celui de la classe d’à côté ? Il l’ignore… mais il sait. Il sait : les pyromanes, les incendiaires qui ont mis le feu à la tribune du stade proviennent de l’un de vos établissements. L’origine criminelle du sinistre n’est pas établie et il ne dispose d’aucune preuve de ce qu’il avance ? Et alors ? Où irions-nous s’il fallait en plus démontrer le véracité de ses assertions…

Au moment où l’article commentant la décision du parquet de suspendre de l’enquête sur l’incendie de la tribune du stade d’honneur de rugby je ne connaissais pas la déclaration du maire au micro de France Bleu Béarn. Voici la transcription de ces propos que l’on peut trouver sur le site internet de la radio ainsi qu’au bas du présent billet :

Ça me gêne parce que je suis convaincu qu’il s’agit d’un acte qui est un acte criminel, volontaire ou non volontaire, mais enfin en tout cas c’est bien une action humaine qui a mis le feu. Eh oui, ça me gêne que l’on n’ait pas été capable de trouver alors que franchement je pense qu’il ne fallait pas aller chercher bien loin Moi ce que je sais c’est qu’il y a des gens qui ont vu effectivement des jeunes dans ces tribunes à ce moment-là. Qu’il y ait eu une enquête dans les établissements autour, on sait que oui. Et immédiatement. Il y a un an. Après, ça n’a rien donné, quoi. Personne n’a parlé. On peut imaginer qu’ils viennent d’un établissement autour. Mais c’est tout. On ne peut que l’imaginer. On ne peut pas le prouver, puisqu’on ne les connait pas. L’enquête démontre bien qu’il y a eu une action humaine extérieure à la ville. Donc la responsabilité de la ville n’est pas un en jeu. Vis-à-vis de l’assurance ce n’est pas gênant.

La première phrase de cette déclaration interpelle : « je suis convaincu qu’il s’agit d’un acte criminel, volontaire ou non volontaire ». Mes études de droit son lointaines, mais je crois me souvenir qu’il ne peut y avoir de crime s’il n’y a pas d’intention coupable. Pour pouvoir être qualifié de criminel l’acte doit donc être volontaire. Par ailleurs, la conviction du maire se heurte à un élément qu’il n’ignore pas au moment où il prononce ces mots : l’enquête et les expertises ne sont pas parvenues à établir l’origine criminelle du sinistre.

Le maire en vient ensuite aux causes du sinistre. Alors que quelques heures après l’incendie son adjoint aux sports, Pierre Serena, était dans l’accusation directe, le maire fait dans l’insinuation : il « imagine » que les auteurs de l’incendie sont des jeunes qui « viennent d’un établissement autour ». Si rien ne la justifie, on peut mettre l’accusation de Pierre Serena sur le compte de l’émotion immédiate. Que penser en revanche des graves insinuations portées sans la moindre preuve et ciblant tout une classe d’âge ?

Un ami lecteur considérait que dans la gestion de cette affaire le maire témoignait dans son attitude d’un manque de recul et de discernement. C’est le moins qu’on puisse dire. Est-ce faire preuve de trop d’exigence que d’attendre de nos hommes publics qu’ils appréhendent ce genre de situation, certes difficile, avec un minimum de sang-froid, de hauteur et de retenue ?

Les propos du maire sur France Bleu Béarn le 31 mai 2018

28 commentaires sur « Incendie des tribunes du stade : les insinuations du maire à l’encontre des élèves d’établissements scolaires voisins »

  1.  » y a des gens qui ont vu des jeunes »
    La justice c est l’analyse des faits, c’est l’analyse des preuves et certainement pas l’énoncé de préjugés ou de fantasmes.
    Y en a mare de ce populisme et de cette médiocrité aux affaires à la Mairie d’Oloron.

    J'aime

  2. Je peux vous dire que j’ai vu des jeunes dans ces tribunes plein d’autres jours… sans qu’un feu ne s’y déclare…

    On devrait donc plutôt se réjouir qu’aucun de NOS jeunes ne se soit retrouvé dans l’incendie…

    Mais bon, certains préfèrent les voir comme potentiels pyromanes que comme potentielles victimes.

    Tiens, des personnes ( jeunes d’un club de rugby je crois ?) ont arboré un T-shirt contre les ours… Pourquoi ne pas les considérer d’office alors comme les taggeurs des slogans contre les ours sur nos routes ? Il en dit quoi M. Serena ? 😉

    OK, je m’en vais :-p

    J'aime

  3. Je ne vois pas comment un incendie aurait se déclarer spontanément dans les tribunes !Il y a donc bien quelqu’un qui est à l’origine de cet incendie et on ne peut donc que le qualifier de criminel !Ce qui est dommage ,c’est que la police n’ait pas pu trouver de responsable :mais a-t-on mis les moyens nécessaires pour que cette enquête aboutisse ?On est quand même dans une société à l’envers où on trouve trop souvent des excuses aux délinquants (les pauvres !ils sont tellement défavorisés) et où la peur a changé de camp:la police a maintenant peur d’intervenir car on ne lui en donne pas les moyens judiciaires ni matériels! L’incendie des tribunes est donc un nouvel exemple d’incapacité à punir des coupables et à faire payer aux honnêtes gens les exactions des voyous qui peuvent continuer à jouir de ce sentiment d’inpunite´ dans lequel ils se sentent confortés !On continuera donc à mettre les moyens pour faire payer automobilistes qui osent rouler 10 kms|h au dessus de la vitess autorisée mais on laissera faire les voyous !

    J'aime

    1. Bien sûr que, si coupables il y a ils doivent être punis. Pour autant, dès lors que les causes de l’incendie n’ont pas été établies (et il n’y a aucune raison je suppose de croire que tout n’a pas été mis en œuvre par les enquêteurs pour les découvrir) rien ne permet d’affirmer que le sinistre est dû à une intention malveillante (c’est alors un crime), à une imprudence (c’est alors un délit) ou à un fait extérieur (court-circuit etc.). Tout est possible. Dans ces conditions, affirmer sans le moindre commencement de preuve, comme le maire d’Oloron, que l’origine de l’incendie est criminelle et imaginer dans le même temps que ce sont des jeunes des établissements voisins qui en sont les auteurs relève, compte tenu des fonctions exercées par l’accusateur, d’un manque de discernement, d’un manque de retenue, d’une perte de sang-froid et d’une zeste de populisme.

      J'aime

  4. Et pendant ce temps-là, avec ou sans tribune, le FCO gagne, et Bedous gagne aussi, et Castres itou : le Député a passé un week-end formidable avec 2 réussites familiales sur 3 !

    J'aime

  5. Monsieur Lacour, est que dire des délinquants en cols blancs qui sont rarement condamnés car peu poursuivis (évasion fiscale de 300 milliards d’euros), et si poursuivi, peu condamnés, et si condamnés, envoyés dans des parties de la prison VIP… Voilà peut-être pourquoi certaines personnes, à commencer par CERTAINS de nos jeunes, ne respectent pas la loi…

    JE NE CAUTIONNE pas, mais je me dis que l’exemplarité demandé à NOS jeunes devrait commencer par un classe dirigeante qui balaie devant sa porte, et par des ainés qui arrêtent de stigmatiser ses jeunes…

    J’dis ça, j’dis rien…

    Et qui dit qu’un court-circuit dans les plafonds des locaux du dessous n’a pas mis le feu en allant vers le haut ? ou autre ? Si les experts ne peuvent conclure, je ne vois pas comment on pourrait nous le faire…?

    Merci.

    J'aime

    1. Je n’ai par ailleurs pas de mots assez durs pour les politiques dont vous parlez Vanessa :tous les Cahusac et consorts ,mais ceci n’excuse pas cela .La pourriture a toujours été présente dans le sens hautes sphères politico économiques..mais elle est le fait d’une minorité :la grande majorité des hommes politiques sont intégres et ont le sens de l’état et du devoir .Je suis d’une famille très modeste pour ne pas dire défavorisée et en dépit dés mauvais exemples que j’ai connus avec ma génération je n’ai jamais pensé me vautrer dans la petite délinquance sous prétexte que dans les hautes sphères il y avait des délinquants en col blanc.

      J'aime

      1. Attention monsieur Lacour, en vous justifiant vous tombez dans le piège de ce genre de rhétorique.Par contre il me serait important de savoir par l’intermédiaire de Vanessa si avec ce temps pluvieux ZAD bager a réglé son probleme de limaces infestant son potager bio.Des myiards et des myiards de limaces fuyant en rampant les bois inhospitaliers pour se réfugier dans le jardin d’Eden.Je précise que je ne connais pas ce Eden.Et d’abord pourquoi ne pas les accueillir? A quel titre? Ne me racontez pas des salades sur la supériorité de l’homme (femme, trans…) à la main verte…..
        Comment je sais ça? C’est simple , j’ai des antennes parmi les limaces.

        J'aime

  6. Monsieur lacour, j’avais bien écrit JE NE CAUTIONNE PAS, donc nous sommes d’accord. Je suis heureuse de votre précision ;-).

    Je préfère d’abord être intraitable avec ceux des hautes sphères auxquels je ne pardonne rien. Quant au nombre d’entre eux qui en profitent… Je n’ai aucun chiffre moi, et vous ?.
    En plus, un député a justifié cette envie de tricher par leur faible rémunération (cf M.Reitzer… 5300 euros par mois de mémoire).

    Alors pourquoi s’en prendre à des jeunes qui n’y sont peut-être pour rien, l’enquête ne pouvant le déterminer… ?

    Y a des gens en responsabilité qui, eux, y sont vraiment pour quelque chose, et eux, je ne les louperai pas dans mes propos :-).

    Bonne après-midi pluvieuse.
    🙂

    J'aime

  7. R2D2…

    Mais quand tu parles de « ZAD Bager », tu parles de quoi ou de qui ? Le lieu au Gabarn ?

    Ca m’aiderait à commencer à envisager de te répondre 😉

    J'aime

    1. vivi Va nessa comme vous likez souvent je pensais qu’il était inutile de le préciser.Sans doute une homonymie.Zad bager avait lancé un sos. Comment repousser ces bêtes à cornes hors des frontières du potager sans leur faire de mal.Cruel dilemme pour des gens dont la solidarité et le partage sont des maître mots. Certains ont même préconisé d’avoir des hérissons pour ce faire.Je trouve que cela a un côté barbouze et mercenaire genre « ni vu ni connu » pour se débarrasser du problème.Cette histoire ne manque pas de piquant.vous en conviendrez.

      J'aime

  8. (vivi Va nessa comme vous likez souvent je pensais qu’il était inutile de le préciser.)

    Heu, c’est pas plus clair… Vous parlez du lieu au Gabarn qu’on appelle ZAD Bager parfois ? mais qui est la ZAD Gabarn ? Et qui a un potager avec plein de limaces…. comme tout potager écolo du Béarn.

    Vous parler de la page FB ZAD Bager ? Que vous pensez mienne ?

    Le smilblick est en vous alors… Et je ne démêlerais rien du tout 🙂

    Pour mon problème ou non de limaces, ben … Ca me regarde :-p

    Et pour votre problème à vous de tout vouloir savoir ou de croire savoir et d’en débattre en hors-sujet sur la place publique, ben… JOKER :-p

    Si non, j’ai un hérisson et des crapauds qui gloutonnent au jardin à leur guise, et font parti du cycle naturel, aucun côté barbouze à mes yeux. Rien à voir avec le limacide tueurs d’animaux domestiques…

    Voilà, vous êtes rassuré, ça va mieux ? La vie de mes limaces a-t-elle encore des secrets pour vous ? 😉

    J'aime

    1. cooool! je n’ai jamais prétendu que c’était la votre ! 🙂 Donc Va nessa « amie » de la zad bager ce n’est pas vous ok… Cette histoire de limaces envahissantes dont on ne veut pas se débarrasser par éthique m’avait amusé…

      J’essaye toujours de comparer les paroles des gens à leur actes. On reproche souvent aux politiques ce manque de concordance mais c’est un comportement très courant même chez le vulgum pecus et moi même je n’en suis pas à l’abri mais je me soigne.

      J'aime

  9. Bonjour à tous, oui je suis polie ma maman m’a bien élevée. Je voudrais dire que moi aussi j’y ai vue de jeunes au stade et même qu’ils venaient d’établissements voisins , ils venaient de Saint Joseph. Ah, on me dit dans l’oreillette que les jeunes de Saint Joseph ne peuvent être considérés comme jeune. J’en prend acte. Mais comme j’ai toujours un œil qui traine j’ai vue aussi des vieux qui ne venaient pas d’établissements voisins c’est vrai. Par contre là j’en suis sûre j’ai vu aussi des chiens, des chats et des oiseaux, et comme ils se baladaient je pense que l’on peut, sans ambages, les considérer comme migrants et donc potentiellement dangereux aussi. Par contre je n’ai pas vu d’habitués aux notes de frais , il est important de le préciser. L’origine du sinistre étant, à ce jour, inconnu, peut-on parler de crime? délit? non mais peut-on s’en servir pour taper sur les jeunes, cette espèce de bipèdes, qui représente aux yeux des grincheux tout ce qu’ils ne sont plus? Sûrement. Enfin juste en passant, eux ils ne font pas éclater des portes vitrées chez des ophtalmos….

    J'aime

  10. merci Trolette pour ce commentaire.
    Et si nos jeunes étaient la solution et non pas le problème !
    Vont ils être aussi cons que nous qui sommes en train d’anéantir notre planète et la biodiversité ?
    je met une pièce sur la jeunesse et la prise de conscience nécessaire qu’il faudra très vite avoir pour sauver ce qui peut encore l’être.
    Quand à la dernière partie de votre post sur la vitre cassée, il se dirait sur Oloron que c’est un fake ou une escroquerie à l’assurance…

    J'aime

  11. ce jeunisme à tout crin a tendance à m’exaspérer.Ils seraient les sauveurs du monde en étant les plus gros consommateurs? A quel age s’arrête le fait d’être djeun ? Hé les jeunes vieux ou l’inverse commencez par arrêter de prendre l’avion pour passer une semaine dans un hôtel de Djerba ou de prendre le tgv pour emmener les petits enfants à Disney land ou chez Mac Do.
    Aïe vous risquez alors de passer auprès des « jeunes » pour un vieux c**……un « c’était mieux avant »

    La jeunesse est un passage transitoire rarement dicté par leur propre conscience et ou la manipulation règne, ce n’est pas pour rien qu’ils sont une part de marché capitale pour la publicité.On va voir si le port de la blouse ou de l’uniforme gommant les marques va remporter un franc succès chez les « jeunes »….les vieux progressistes vont parler d’école de papa, guerre des boutons voir régime de vichy pour les plus atteints. 🙂

    Les vieux anciens jeunes faisaient des cabanes avec 3 bouts de bois et ficelle sans rien demander à personne. Je connais une municipalité qui paye les jeunes pour inciter et apprendre à en faire.

    Autant vous dire que je fais partie des vieux c****

    J'aime

    1. mais non pourquoi un vieux c..s, le temps ne fait rien à l’affaire….Par contre pour les voyages à Djerba et autres destinations, ce sont les « seniors » qui consomment le plus, pour la pub la cible de choix est la ménagère de plus de 40ans, oui bon là effectivement il y a eu du jeunisme. Mais quand j’étais plus jeunes déjà les « anciens » disait que les jeunes ne valaient rien et qu’ils leur faudrait une bonne guerre, pour les moins « pires » ils souhaitaient que le service militaire soit remis en place. Vous parlez de cabanes dans les bois, très bonne idée, mais est-ce la faute des jeunes s’ils ne savent plus en faire ou des parents qui ne s’occupent plus d’eux ni de leur éducation? Ah oui c’est vrai, aujourd’hui c’est à l’école d’éduquer, d’où cette attaque clairement inadmissible de notre Cher maire sur les établissements PUBLICS de la cité. Bref jeunes ou vieux quand on né c.n on est c.n. Juste une dernière remarque la planète aujourd’hui est dans un triste état c’est vrai, mais là les jeunes sont beaucoup moins responsables que les générations antérieures…C’est une jeune grand mère qui vous le dit.

      J'aime

      1. Je vous parle de cabanes dans les bois ou ON PAYE LES JEUNES pour apprendre à en faire. sous la conduite d’un formateur !..
        .Et c’est un grand pere plus tout a fait jeune et n’ayant encore jamais pris l’avion qui vous le dit… 🙂

        J'aime

  12. Par contre, il y a une élève de terminale L du Lycée Supervielle qui, en suivant la préparation au concours dispensée par les enseignants, a été admise à Sciences Po Bordeaux.

    J'aime

    1. Pourquoi « par contre ». personne insinue que les « djeunes  » sont tous du même acabit que ceux qui auraient éventuellement faits les idiots dans les tribunes. Deux de mes gosses ont fait aussi Supervielle et ont continué leur bonhomme de chemin en étant diplômée DESS à Paris Dauphine pour l’une et classes prépa polytechnique et enseeiht Toulouse pour l’autre. C’est vrai que cela ne leur a guère laisser le temps de fréquenter les tribunes même pendant les matchs et en suivant la 3e mi-temps et de par contre vu les moyens financiers des parents de manger énormément de nouilles.

      Si vous trouvez ça normal d’être payé pour s’amuser alors ne vous étonnez pas qu’ils dégradent lorsqu’ils ne le sont pas et deviennent des adeptes de la fainéantise et du bakchich . Et en disant cela ce n’est pas partir en guerre contre « la jeunesse »

      J'aime

  13. Au milieu des années 60, les scouts d’Oloron amenaient les jeunes faire de vrais cabanes du côté de Lecumberry…ça valait tous les apprentissages et c’étaient gratos ! Ok, je sais, je radote …

    J'aime

  14. Par contre car il semble acquis par tous que ce sont des jeunes les responsables, alors qu’il n’y a aucune preuve de responsabilité humaine, et qu’en plus ces « jeunes » sont automatiquement scolarisés sur Supervielle ou Guynemer, ce qui est de la diffamation envers ces deux établissements.
    En payant les jeunes pour qu’ils s’amusent on les perverti, soit, mais êtes vous intervenu sur cette activité? qu’ont-ils faits? Quel rôle avait le formateur? si formateur il y a, il y a formation, êtes vous allé chercher une info plus précise? qui paye? pourquoi? comment? Si vous ne détenez aucune de ces réponses de façon sûre et prouvée autrement que par des ragots cela n’a guère de valeurs, tout comme les propos de Monsieur le Maire.
    Ah le bon vieux temps, aujourd’hui les oisifs dégradent les actifs sont sérieux et efficaces, mais où va le monde? Les scouts voilà une bonne idée surtout s’ils sont accompagnés par la calotte. Bon je ne dirais plus rien là dessus, mais juste une réflexion, à force de taper sur les mêmes ne soyez pas surpris qu’ils aient envie de se rendre…

    J'aime

  15. Exact pour la calote : c’était le béret de chez Laulhére. Quant à la calotte, votre allusion déplacée décrédibilise votre tentative un peu brouillonne pour convaincre le lecteur qui pourtant ne demande que ça.

    J'aime

  16. @trolette:
    «  » »En payant les jeunes pour qu’ils s’amusent on les perverti, soit, mais êtes vous intervenu sur cette activité? qu’ont-ils faits? Quel rôle avait le formateur? si formateur il y a, il y a formation, êtes vous allé chercher une info plus précise? qui paye? pourquoi? comment? Si vous ne détenez aucune de ces réponses de façon sûre et prouvée autrement que par des ragots cela n’a guère de valeurs, tout comme les propos de Monsieur le Maire. » »

    je voudrais préciser qu’il ne s’agit pas, concernant les cabanes, de la ville d’Oloron….Quand à vos questions j’ai bien sûr les réponses mais je parle du fait simplement.pour le reste je rejoins la réponse de ex-ND. En l’occurrence, c’est vous qui opposez les seniors aux jeunes .

    J'aime

Les commentaires sont fermés.