La ligne Oloron-Bedous à l’honneur sur une chaîne de la TNT dans une émission sous-titrée « Argent public, le grand gaspillage »


Tout le monde sait l’intérêt porté par Georges Manaut à tout ce qui touche à la ligne Oloron-Bedous. Il vient de me signaler qu’une chaîne de la TNT, Numéro 23, avait diffusé lundi dans son émission d’investigation « Révélations » sous-titrée « Argent public : le grand gaspillage » un reportage consacré à la fréquentation de cette ligne. Vous pouvez imaginer au sous-titre de l’émission qu’il ne s’agit pas d’un plaidoyer en faveur de ce projet. Mais la parole est tout de même donnée également à l’un de ses défenseurs. Qui n’est pas Georges Manaut !

Celles et ceux qui voudraient visionner l’émission en entier (elle dure au total 1 heure 45) peuvent cliquer ici. Pour visionner les 9 minutes 30 du passage concernant la Oloron-Bedous, ils devront déplacer le curseur jusqu’à 1 h 21’ 20’’. Mais Oloronblog, pour être agréable à ses lec-trices-teurs (ici, écriture inclusive) met en ligne ci-dessous le seul passage qui nous intéresse directement. Pour y accéder, cliquez sur le présent lien.

La chaîne Numéro 23 (canal 23 de la TNT) rediffusera l’émission ce vendredi 27 octobre, à 16 30. Une autre rediffusion aura lieu le lundi 30 octobre à 8h15.

69 commentaires sur « La ligne Oloron-Bedous à l’honneur sur une chaîne de la TNT dans une émission sous-titrée « Argent public, le grand gaspillage » »

  1. le titre de l’émission est révélateur du but recherché :
    -mettre en avant la gabegie qui règne dans l’utilisation de l’argent public
    -faire de l’audience en usant d’arguments plus ou moins exacts et en ne présentant qu’un aspect.Le but de ces chaines de la TNT est de rameuter le maximum de spectateurs pour engranger de la pub et là tout est bon même les pires arguments.
    Je tiens à préciser que quelquefois la façon dont l’état , les collectivités territoriales utilisent l’argent public me hérisse…..car il y a certainement chez Monsieur Manaut des dépenses qu’il trouve normales et qui pour moi me paraissent insensées!
    Mais revenons à notre ligne ferroviaire , tout d’abord la raison réelle pour laquelle la ligne a été fermée n’a pas été dite soit l’effondrement du pont de Lestanguet mais la raison invoquée a été la non-rentabilité.Manière déjà contestable de présenter les choses .
    Ensuite le comptages de Monsieur Manaut que je ne conteste pas mais l’utilisation qui en est faite par l’émission ; quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage.
    L’une des personnes interrogée et qui est contre sa réouverture:la gêne occasionnée par le bruit que fait le train , la fumée dégagée par la motrice….
    Un florilège pour faire une démonstration mathématique et je ne cite que ce qui m’a marqué , il y a eu d’autres dérapages durant ces 9 minutes….
    Il est certain qu’en l’état la ligne n’est pas viable,la seule justification a son maintien est le prolongement jusqu’à Canfranc.
    Là nouvelle perfidie dans la présentation,mais cela aura un coût élevé pour tout remettre en état!!!!Jamais n’a été évoqué le fait que l’Espagne souhaitait la réouverture.Cela éviterait , peut-être cette noria de camions qui mettent la vie des gens en danger de par la pollution qu’ils engendrent et leur présence sur les routes.Certains axes sont une véritable plaie due à l’encombrement généré par les camions ….prenez la 10 par ex ou la vallée de l’Arve ou l’on cherche une solution pour éviter aux camions de passer par cet axe.
    Il serait donc temps que nos gouvernants se penchent un peu sur le problème des transports et ne cèdent pas aux lobbies des camionneurs mais cela …..Il faut se rendre compte que nos ressources naturelles s’épuisent et que rien n’est prévu pour remplacer le pétrole,le gaz etc…On gaspille et on fait de l’argent et après qu’auront nos enfants?
    UN SERVICE PUBLIC A-T-IL POUR MISSION D’ETRE RENTABLE…..NON! Mais d’être un peu regardant quant à l’utilisation faite de nos deniers

    J'aime

  2. bonjour,
    le seul interet de cette ligne est de donner accès au reseau TGV espagnol ( saragosse, barcelone,madrid, valence, malaga, seville…). Pour ce qui est du trafic local, il est aussi vide que les bus Oloron canfranc. De meme dire qu’il y aura un trafic de marchandise : vous voyez les semi-remorques decharger à pau et recharger la marchandise à jaca, ou vice versa?????Mais l’absurdité commence à oloron : des lignes de bus quasimment vide ( sauf marché de vendredi et hopital) qui tournent toute la journée pour alimenter un train à la gare? Il faudrait rendre public la comptabiilité des 2 systemes et le cout par voyageur.

    J'aime

  3. C’est facile de critiquer la ligne de chemin Oloron canfranc quand on a acheté un bien à la SNCF à l’ époque et à un prix des domaines bien sûr. …
    A l’époque déjà des militants travaillés pour la réouverture de la ligne avec convictions et sérieux. Qui à raison ceux qui travaillent depuis longtemps pour un projet communautaire ou celui qui défend un intérêt privé.

    J'aime

  4.  Le site de la SNCF OPEN DATA nous informe que la gare de Bedous a comptabilisé 4 314 passagers durant le semestre de fonctionnement en 2016, soit 24 passagers/jour, très loin des 265 passagers présentés devant le tribunal de Toulouse, et en dessous des 115 passagers/jour claironnés dans l’opinion publique par le Président de la Région. Cela fait 3 passagers par train. Même ce chiffre est gonflé par les 1500 usagers qui ont eu un billet gratuit pour participer à l’inauguration de la ligne.
    Mais je peux comprendre si vous n’avez pas lu la dernière étude que vous puissiez encore penser qu’en poursuivant la voie jusqu’à Canfranc, cela va développer la Vallée d’Aspe;

    J'aime

  5. Le gaspillage d’argent public a commencé le jour oû la voie Oloron-Canfranc a été déclarée d’utilité publique, c’était en 1897 !! Avant mars 1970, il n’y avait pas plus de passagers dans les trains qu’il n’y en a aujourd’hui, elle était dite non-rentable…il a même été dit en ce temps-là que la SNCF avait « organisé » l’accident pour pouvoir arrêter l’exploitation sans avoir à se justifier !
    Voilà Oloron et ses vallées en peu de temps « victimes » de deux décisions contradictoires en matière d’infrastructures publiques : d’un côté, on met plus de 100 m€ (et son coût d’exploitation) pour un train à moins de 100 passagers/jour, de l’autre on ferme le robinet pour une maternité à moins de 200 accouchements : vous avez dit « cohérence » ??? ce qui est certain, c’est que l’un des choix au moins est erroné, si ce n’est les deux !!

    J'aime

  6. A @Eugène, je dis que la Commission d’enquête publique avait chiffré 7 fois plus cher le coût du transport en train par rapport à celui de l’autobus. Si on dénombre 24 passagers/jour dans le train en partance ou à destination de Bedous, la fréquentation sur le train Jaca/ Sarragosse est de …. 37 passagers par jour.
    A@ex-ND, je partage son analyse sur l’erreur monumentale d’avoir déclaré d’utilité publique un tel gaspillage d’argent public.
    Je compatis quand même à la souffrance des autres, partisans de la culture de cette nostalgie, surtout que les espagnols ont pris conscience de leur folie des grandeurs et s’acheminent à construire un hôtel, une trentaine d’appartements et des salles de réunion en lieu et place de l’ancienne gare de Canfranc.En gros, c’est un enterrement de 1ère classe. Pour cette fois, on sortira pas les klenex. ;.

    J'aime

  7. Je crois que l’utilité des retraités pourrait être utilisée à autre chose qu’au comptage du nombre de passagers de la ligne Oloron-Bedous ;ce qui donne une idée de la vacuité de leur vie.
    Ce combat est inutile et dépassé ; il serait souhaitable que l’état daigne enfin orienter une politique des transports qu’il serait opportun de faire , nous allons vers un coût de plus en plus élevé des carburants , un épuisement des ressources de pétrole.N’oublions quand même pas que le pétrole est la ressource essentielle de certains pays qui ont en plus intérêt à couper un peu le robinet du pétrole , certains pays de l’OPEP penchant de plus en plus vers cela.
    Il faudra bien de gré ou de force organiser une politique des transports en commun réaliste , la fin de la voiture est là dans un très proche avenir.

    J'aime

    1. votre commentaire concernant les retraités et la « vacuité de leur vie » frise l’agression de bas-étage et me laisse pantois…il me reste à vous souhaiter de ne jamais connaitre ce statut…en espérant que vous ne ferez jamais partie des actifs qui comptent actuellement les palombes, à Oloron par exemple !!

      J'aime

      1. Monsieur Manaut ,je vous tranquillise tout de suite , je ne suis pas aigri et nous sommes bien loin du sujet de départ ou je critiquais la façon dont avait été faite l’émission …et il est parfois salutaire Monsieur Manaut qu’une collectivité territoriale soit obligée de communiquer certaines études un peu gênantes à son encontre . Alors que la « petite association » ait eu gain de cause c’est une bonne chose . Il n’y a donc pas de divergence de point de vue a ce sujet .
        Mais je pense que vous n’êtes pas sans ignorer que la Communauté Basque ESpagnole va mettre ou a mis en place une écotaxe visant les camions , ce qui n’a pas l’heur de plaire aux sociétés de transports françaises .Il faudra pourtant que l’on revoit de A à Z le transport des marchandises.
        Par ailleurs ,je me permets de répondre à ex-ND ; je ne vois pas en quoi j’agresse les retraités et pourquoi vous en restez pantois et si je comprends bien vos propos vous me souhaitez une mort rapide( il me reste à vous souhaiter de ne jamais connaitre ce statut:sic) !!!!! mais j’espère surtout douce . Que c’est gentil à ces âges-là!. Je parlais de certains retraités dans un contexte particulier.Mais Soyez rassuré,retraité je le suis ,je ne passe pas mon temps à compter les palombes qui passent pourtant ; je vis à la campagne entouré de champs de faune et de flore. Mais rien ne vaut un bon salmis de palombes bien cuisiné par mon boucher sur Oloron ,un peu de dérision ne nuit jamais a un propos

        J'aime

  8. Si Rousset avait été un vrai démocrate moderne et …un tant soit peu malin, et avant de se lancer dans l’aventure perso de la remise en état de la voie, il aurait organisé une consultation des habitants-résidents des communes de Bidos à Urdos, avec une question toute simple : « le train, oui ou non ? », en précisant ante qu’une réponse franche dans un sens ou dans l’autre l’engagerait…
    Le peuple aurait ainsi porté le chapeau soit du gaspillage, soit du non-gaspillage !!
    Et des citoyens comme Manaut et le papy de Bidos enfumé tous les jours auraient dû s’incliner devant le résultat…
    Mais on ne refait pas l’Histoire, monter dans le bon wagon reste assez aléatoire en matière de décisions touchant à l’intérêt général : tiens, je n’en sors pas, « monter dans le bon wagon » pour ne pas dire « ne pas rater un train en marche » !!

    J'aime

  9. @Georges Loustauneau est un peu aigri qu’une petite Association ait fait condamner le Président de la Région à ce que l’étude de rentabilité socio économique d’un prolongement ferroviaire jusqu’à Canfranc soit accessible au public. La cerise sur le gâteau réside dans la décision du tribunal obligeant la Région à verser 500 € de dommages à une minuscule Association.

    Que dit cette étude :

    1° L’exploitation de la ligne serait privatisée et rognerait les coûts salariaux et les vacations de contrôle, rallongera la vie des matériels roulants et le temps de travail, ect…Un roulement du personnel interviendra pour une meilleure productivité. Malgré tous ces paramètres, l’étude prévoit un déficit annuel de 10,4 millions. (8,5 millions pour la partie voyageurs et 1,9 millions pour le transport du fret)

    2° Ce déficit d’exploitation qu’Alain Rousset et Bernard Uthurry avaient omis de nous révéler seraient quand même atteint malgré l’institution d’un péage au tunnel du Somport censé apporter 3,3 millions de recettes annuelles à raison de 100 € par passage de camion. Ce péage ramènerait 200 000 tonnes de fret supplémentaire par an sur la voie ferrée. Sur ce point précis, il y a lieu de penser que les recettes du péage attendues vont devenir 3,3 millions de déficit supplémentaire, étant entendu que toutes les procédures judiciaires intentées sur des ouvrages réalisés et payés sans que les usagers bénéficient d’une prestation nouvelle ont eu gain de cause. Il faudrait une nouvelle loi pour créer une espèce d’écotaxe en Vallée d’Aspe. Bof,bof. De surcroît, les recettes des 200 000 tonnes de fret espérés deviendraient alors autant de déficit en plus avec l’abandon de l’écotaxe aspoise.

    3° La traction du train et de la locomotive seront thermiques, c’est- à dire fonctionneront au fuel-oil.
    PS : Je vous plante là.Je vais me coucher. A demain, Hasta luego.

    J'aime

  10. Je ne sais pourquoi la réponse que je vous ai faite Monsieur Manaut a été agrégée à celle que j’ai faite à ex-ND .Et je vous invite à la lire …..il n’y a pas d’agression

    J'aime

  11. 27/10/2017 | « La adjudicación de las obras para recuperar la estación de Canfranc es el paso definitivo »;
    Une mauvaise nouvelle pour @ Georges Loustaunau-Berho avec Diario del alto Aragon qui annonce que la vente à la découpe de la gare de Canfranc est amorcée.

    J'aime

  12. Cette ligne rassemble beaucoup des problèmes posés par les déplacements.
    Par exemple son coût de fonctionnement. Est ce que tous les français sont conscients que le prix payé par l’usager sur les TER correspond à peine à 25% à 30% en moyenne du prix de revient ? Le reste est payé par le contribuable et représente pour les Régions des dépenses gigantesques…
    La faute à la fréquentation des TER, beaucoup trop faible (autour de 25% de remplissage) et aux coûts de fonctionnement de la SNCF beaucoup trop élevés.

    Mais le point majeur de cette affaire est une absence de projet global cohérent.
    Seule, cette ligne n’a strictement aucun intérêt.
    Il faut un projet global incluant :
    une connexion avec l’Espagne et les co financements qui en découlent
    une politique de transport de fret ferroviaire avec interdiction aux poids lourds d’emprunter la route
    un développement touristique de la vallée d’Aspe axé sur cette ligne
    …etc
    Où est ce projet global, chiffré et phasé ?

    J'aime

    1. @ daniel Sango
      les ter seraient pendulaires on gagnerait pas mal de temps et cela sans avoir à modifier les voies.D’ou sans doute une meilleure fréquentation.

      J'aime

    2. Bien sûr qu’ il faut un projet global, chiffré et phasé.
      J’ ajouterai avec un comparatif de vrai coût ( incluant le coût écologique et de maintenance sur 10 ans) entre une tonne transportée par le train et une tonne transportée par camion entre par exemple Pau et Saragosse. Ce travail que j’ ai toujours réclamé, au cours des différentes enquêtes d’ utilité publique,n’ a jamais été fait et pour cause, car je pense qu’ il y aurait des surprises pour ceux qui pensent que le transport routier est systématiquement la meilleure solution. Les frais, entre autre de maintenance, dans le cas du ferroviaire ne peuvent être qu’ attribué à
      l’ entretient de la voie, dans le cas du routier ils peuvent être facilement dispatchés sur d’ autres postes annexes, pour en masquer les coûts réels et l’ affaire est entendue. Par exemple, en zone urbaine comment savoir ci-certaints travaux relèvent de l’ Etat pour la route nationale ou des Municipalités traversées.
      Tout cela reste à chiffrer noir sur blanc et peut être même que ça pourrait en faire tomber certains du fauteuil.

      J'aime

    3. Il faudrait déjà un projet global concernant l’infrastructure de la voie : avec 122 millions investis entre Oloron et Bedous, on n’a pas été capable de répondre à une des raisons qui justifieraient l’affaire : réduire le coût environnemental des transports entre Oloron et Jaca, en ayant des trains tractés à l’électrique…
      Combien coûterait une ligne électrifiée d’Oloron à Canfranc ? Y-a-t-il quelque part une réponse fiable ?

      J'aime

  13. @Daniel Sango relève que dans la plupart des TER, l’usager ne paye que 25 ou 30 % du coût de son trajet, le reste étant couvert par les contribuables. Alors peut-il encore accorder crédit à la voie ferrée Oloron-Bedous dont les chiffres mêmes publiés dans le dossier d’enquête publique projetaient déjà, que sur ce tronçon ferré, le prix du billet de train ne couvrirait que 5 % le coût du trajet de l’usager. Il nous parle aussi d’une connexion avec l’Espagne. Au terminus de Bedous partent et arrivent en tout 24 passagers/jour. Sur le trajet ferroviaire Jaca/Sarragosse, sont recensés 37 passagers/jour. Vouloir prolonger sur l’Espagne, cela serait un fiasco plus colossal. Cela serait comme projeter une 2 ème couche de peinture en nous faisant croire que cela ferait disparaître les lézardes dans un mur. Je le répète cette voie ferrée n’a aucun avenir en cumulant 3 handicaps majeurs avec l’unicité de la voie qui limite le nombre de convois pouvant circuler en même temps de Pau à Huesca, avec la déclivité de la voie qui limite le tonnage des convois au tiers de ce qui se pratique sur les autres lignes, et enfin avec le profil sinueux aux courbes sévères qui limite la vitesse du train (51 kms/h) entre Pau et Bedous.

    J'aime

    1. Monsieur Manaut ,j’adore votre sens de l’interprétation des idées d’autrui…..le cas de la gare de Canfranc ne m’attriste pas outre mesure étant donné que la transformation de cet édifice en appartements et hôtel évitera peut-être sa démolition si rien n’est fait . Même si son pris est sous-évalué!Il y a bien des manants qui ont acheté des gares aux prix fixés par les domaines………c’est-à-dire sous-évalués par rapport au marché
      Par ailleurs , l’existence des TER est quand même la subsistance d’un certain service public de transport et est utile aux salariés qui travaillent sur Pau ou Oloron par ex..Je vous conseille ,monsieur Manaut , de vous rendre en gare d’Oloron pour le départ du 1er train allant sur Pau :vous constaterez que les rames sont pleines . J’en parle en connaissance de cause car un membre de ma famille l’utilisait , certains jours il était même difficile de trouver des places assises .Mais vers 6h45 vous devez encore rêver du nombre de passagers de la ligne Oloron-Bedous dans votre lit au chaud….
      Ce que je souligne dans votre discours, c’est la gêne que vous éprouvez dans la subsistance d’un service public à minima . Je pense en fouillant bien dans ce que vous utilisez dans votre quotidien et qui font partie du service public , il y a des choses qui me gênent parce que je n’en ai rien à faire…..Un peu d’humilité voyons et pas autant d’aigreur…
      Ne serait-il utile qu’à une personne le service public doit exister…..
      Par contre je suis entièrement d’accord avec les propos qui sont tenus par Daniel Sango et Michel; mais cette étude du coût du transport routier risque fort de ne voir jamais le jour car le lobby des transporteur veille au grain car seul est pris en compte le coût du camion dans son exploitation mais jamais n’y est intégré le fait que les routes sont dégradées par leur passage ,le coût environnemental avec les complications sur la santé des gens .Dans la vallée de L’Arve il y a eu un taux de surmortalité de 60 personne sur 100000 et 70 hospitalisations , voyez déjà ce qui n’est pas pris en compte dans le coût du transport routier et qui est pris en charge par les caisses d’assurance maladie , les mutuelles et autre .DONC NOUS qu’en pensez-vous Monsieur Manaut?
      Mais le lobby des transporteurs est très puissants , j’en veux pour exemple la décision prise par l’Europe à propos des travailleurs détachés ;le transport routier n’en fait pas partie alors qu’il en est le premier utilisateur des travailleurs détachés( si vous circulez un peu regardez donc les plaques d’immatriculation des véhicules étrangers autre qu’espagnols vous y verrez:POL,RO,BUL etc….)

      J'aime

  14. Perso je n’ai qu’une hâte, c’est que cette voie s’ouvre jusqu’à Canfranc. Et j’ai confiance dans les entrepreneurs qui voudraient ainsi développer quelques idées. Y’en a.

    J'aime

  15. @Bertrand s’affirme comme un partisan du train jusqu’à Canfranc. Ce qui est dommage , c’est qu’il ne présente aucun argument pour nous ramener à son point de vue. L’utopie qu’avec le train, il n’y aurait plus de camions dans la Vallée d’Aspe sans faire le lien du pourquoi même en gare de Pau aucune marchandise (fret ou ferroutage) n’arrive en train. Et que même les entrepôts de la la SNCF viennent d’être vendus à la Ville de Pau pour y construire (je crois) des salles de sport, de réunion, ect….
    Si vous voulez une diminution des camions en vallée d’Aspe , il faut que la France cesse d’être recordman d’Europe de la pression fiscale qui incite les entreprises à se délocaliser pour produire des marchandises qui reviennent en camion sur notre territoire. Le silo de maîs à Lescar (100 000 tonnes) a cessé depuis belle lurette d’utiliser ses rail de raccordement. Idem avec l’entreprise Safran-Messier (828 salariés) à Bidos qui n’a pas voulu profiter de la réouverture de cette voie ferrée pour demander comme autrefois des rails de raccordement.
    @Georges Loustaunau Berho se fait très mal l’interprète de ma réponse adressée à @Daniel Sango.

    J'aime

    1. Pour rebondir sur votre remarque concernant Messier à Bidos, il serait intéressant de savoir par oû et comment sont acheminés les (éléments) des trains d’atterrissage de l’Airbus A400M assemblés à Séville et de…les comparer au coût théorique d’acheminement par fer via Canfranc.

      J'aime

  16. Une erreur de manipulation a interrompu mon dernier message que je poursuis à l’attention de @Georges Loustaunau Berrho qui répond longuement maladroitement en lieu et place de @Daniel Sango. Je ne répliquerai que sur un point où il me traite de manant qui aurait acheté une gare au prix fixé par les Domaines. C’est totalement faux. Ma maison d’habitation actuelle a été achetée à une association bordelaise initiant les activités d’eaux vives. Les actes de notaire en font foi. Et comme Georges Loustaunau est offusqué de l’impact de ce reportage télévisé, je l’informe que France 2 en a diffusé déjà un, ainsi que M6 a des heures de grande écoute.Il y aura bientôt un autre reportage en fin de mois, et sans doute un autre nettement plus important qui devrait se concrétiser, de quoi verser votre bile sur les opposants à ce gaspillage d’argent public.

    J'aime

  17. J’ai regardé (un peu) le dossier de l’affaire du Lyon-Turin en cours actuellement côté italien et côté français un chantier à 26…milliards d’euros, attendu à 33 milliards au final avec les dépassements habituels : là-bas, ils ont les mêmes discussions qu’ici, avec à peu-prés les mêmes certitudes (la non-rentabilité de l’infrastructure) et les mêmes incertitudes ( coût final) et pourtant…ils n’ont ni Rousset pour décider ce gigantesque gaspillage ni Manaut pour tenter de l’arrêter !! il y a même l’Europe qui est d’accord pour mettre au pot 5 milliards pour la partie tunnel…
    Faut-il en conclure que la notion de « gaspillage » est devenue quelque chose de très relatif ?
    Reste qu’avec nos 500 millions d’€ que coûterait notre Pau-Saragosse, on fait un peu pingre dans la dépense !!

    J'aime

  18. Je vous rassure tout de suite Monsieur Manaut mais vous n’êtes pas le centre de mes pensées ….Ce n’est pas vous que je traitais de manant mais des gens qui ont acheté des gares à vil prix .
    par ailleurs je vous laisse maître des commentaires que vous faites à propos du billet que fait Monsieur Sango , je disais que je partageais entièrement ses affirmations ainsi que celle de Michel à propos des camions mais je ne m’adressais pas à vous
    Quand donc cesserez-vous de faire de l’égo-centrisme exacerbé , j’ai attaqué la façon dont avait été montée l’émission de la 23,point!
    Puisque vous ne semblez pas comprendre ce que je veux dire quant aux émissions qui sont bien faites ,je vous invite à regarder l’émission diffusée par la chaîne Arte concernant le monde de Monsanto où comment une firme en présentant un dossier bien ficelé a pu faire vendre un produit comme potentiellement cancérigène(dixit l’OMS).Les expériences effectuées sur des animaux qui mettaient en évidence les risques encourus ont été manipulées de façon à ne faire qu’ apparaître des risques mineurs .Et nos chers politiques ont donné leur accord pour la mise en vente sur le marché sur le dossier présenté par le labo de Monsanto. Un véritable travail d’investigation était fait dans cette émission de même que dans l’émission de Canal+ sur le même sujet . Chaque émission durait environ 1H30 donc il y avait de la substance et l’intervention de personnalités scientifiques importantes.
    Le sujet traité qui nous concerne durait 9 minutes donc tous les aspects de la non -rentabilité n’avaient été qu’effleurés et pour le moins que l’on puisse dire cela manquait de substance!
    Disons que j’ai certainement plus d’exigences que vous sur la qualité des émissions et personnellement je considère que toutes les chaines de la TNT participent à l’abrutissement général de la population et c’est ce que les Romains avaient parfaitement compris avec « du pain et du cirque » alors que la télévision n’existait pas!

    J'aime

  19. @Manaut : un seul argument : j’ai été frontalier dans une région très sinistrée, avec des élus qui n’avaient jamais tenté quoi que ce soit sur le transfrontalier ; quand ils ont décidé de s’y mettre, l’économie a repris. Et puis j’ai un autre argument : monter jusqu’à Canfranc en train ça doit être superbe. De toute façon Manaut vous faites une fixation irrationnelle sur cette question, vous ne voulez voir que le verre à demi vide. Le temps aura raison de vous… Et j’ai déjà une épitaphe 🙂

    “Nous ne savons jamais si nous ne sommes pas en train de manquer notre vie.”
    Marcel Proust

    J'aime

    1. “Nous ne savons jamais si nous ne sommes pas en train de manquer notre vie.”
      Marcel Proust

      Effectivement, il vaut mieux manquer sa vie en train qu’ en PL , c’est bien plus agréable…..

      J'aime

  20. Il faudrait que Mr Manaut soit un peu réaliste et se pose la question suivante : Pourquoi l’ Etat Français a abandonné les travaux en vallée d’ Aspe, ainsi que la nouvelle liaison Pau/ Gabarn? Allez on va l’ aider un peu …. Réponse A cause des coûts pharaoniques , mais surtout à cause des surcoûts non mesurables qui
    s’ annonçaient à grand pas. Comme par exemple la déviation de Bedous estimée à 15 M d’ euros qui a fini à 37 M d’ euros !!!!!!. Ce qui a amené l’ Etat à vite jeter
    l’ éponge et à stopper tout nouveaux travaux en vallée d’ Aspe, si ce n’ est quelques rapiéçages de fortune.
    Surcoûts qui se profilent également déjà avec la déviation Gabarn/ Gurmençon estimée à 50/60 M d’ euros il y a une bonne dizaine d’ années , mais qui finira sûrement à 90 M d’ euros et peut être 100 avec quelques bonnes surprises.
    Sans oublier qu’ au passage de Sayerce au-dessus d’ Urdos il va falloir remettre très
    vite la main à la poche tellement la route se déforme de nouveau. Heureusement que pour nous consoler la DDE vient d’ apposer des panneaux: ATTENTION ROUTE DÉFORMÉE !!!!!! N’ oublions pas cette évidence, une voie ferrée a en moyenne une durée de vie de 100 ans, une route 20 ans et peut être moins en montagne, s’il y a un passage de PL intensif, comme le souhaite Mr Manaut . Y a pas photo, sans parler du coût de la maintenance quotidienne.

    J'aime

  21. Deux internautes ont fait état que j’aurais acheté une gare à la SNCF prouvent qu’ils n’habitent pas le terroir et de ce fait ignorent la réalité des faits, ce qui ne les empêchent pas de polluer le débat de leurs insinuations répétées. Il y a aussi un internaute qui évoque « ma fin de vie avec le temps qui aura raison de moi » en me proposant même « l’épitaphe ». Je pense que l’anonymat tiré de son pseudo a dû décupler la force de cette bassesse pour que son auteur en tire sa jouissance. Enfin, un autre astronaute cumule une autre bourde en s’interrogeant sur le vide intellectuel des vieux qui passeraient leur temps à compter le nombre des passagers du train.

    J'aime

  22. @Manaut : je ne me cache derrière aucun pseudo. L’épitaphe était une joke pour y glisser une citation. Vous avez plus d’humour quand il s’agit de défendre la gaudriole de Jean Lassalle… Le problème avec vos arguments, c’est qu’ils ne vont que dans un sens, le votre. J’ai lu plus d’une fois vos commentaires ici, mais pas que. Vous répétez en boucle les mêmes choses, au point (et je l’ai déjà écrit par ailleurs) de vous caricaturer vous même. Quand on débat sur un sujet, et que l’interlocuteur n’entend rien comme c’est votre cas, au bout d’un moment ça lasse. Si vous ne souhaitez pas être « bousculé » (et vous en plaindre ensuite comme un gamin à l’école), acceptez deux choses : ayez un peu le sens de l’humour et accepter d’entendre des points de vue différents sans systématiquement jeter des anathèmes ou prétendre que ceux qui ne pensent pas comme vous ne comprennent ou ne savent rien. On récolte ce que l’on sème… Et le temps nous rattrapera tous.

    J'aime

  23. Element d’appréciation supplémentaire en lien avec la situation géopolitique créée en Catalogne…
    Supposons que les autorités catalanes arrivent suffisamment à leurs fins pour entraver sérieusement les relations (économiques) France-Espagne via leur territoire ( instauration de taxes diverses et variées pour le trafic de transit…)
    Pour l’Espagne, se poserait alors la question d’ouvrir ou de développer des routes frontalières directes en dehors des Pyrénées orientales…
    Je rappelle que pour les Catalans, Andorre fait partie de la Catalogne….donc Perthus, Envalira et les passages est-Pyrénées sont concernés…
    Et je n’évoque pas l’idée que les Basques se mettent à imiter les Catalans !

    J'aime

  24. @ex-ND La ligne du Canfranc a déjà été évoquée comme le plan B pour désenclaver l’Espagne pour faire face aux visées indépendantistes de la Catalogne. Le devenir de la Catalogne sera identique à celui de la Grèce qui voulait s’émanciper. La Catalogne rentrera dans le rang sous la pression de Madrid, du Fonds Monétaire International, de la Banque Centrale Européenne, et de la Commission de Bruxelles.Et cette mise au pas va être très rapide, sans quoi la population va être contrainte la queue devant les distributeurs d’argent pour obtenir de la menue monnaie. Vous ignorez que la France emprunte chaque mois 6 milliards pour couvrir ses besoins, sans quoi elle ne serait pas en mesure de payer la totalité de ses retraités, de ses fonctionnaire, etc… et la circulation du train Oloron-Bedous qui circule souvent à vide.

    J'aime

    1. Oui Manaut hélas, cela s’appelle être tenu par les c*****les. Cela vaut pour les gens qui ont le crédit de la maison à payer.Et je ne vous dit pas quand le cash va disparaître….déjà qu’avec Linky on peut à distance vous couper le courant sans préavis…

      J'aime

    2. J’ai un peu de mal à suivre votre exposé : vous passez de la Catalogne, région d’Espagne, à la Grèce, Etat souverain, pour finir en France…tout en affirmant mordicus que les jeux sont faits pour les Catalans et en retombant sur vos pattes…chapeau l’Artiste….mais c’est un peu compliqué pour mon cerveau !!
      En attendant, je précise que SI (et seulement si) les Catalans se mettent à freiner les ardeurs économiques de l’Espagne ( ce qui sera le cas avec un Etat-tampon entre l’Espagne et le reste de l’Europe, elle-même ne reconnaissant pas cet Etat), Pau-Saragosse deviendra un plan A pour les Espagnols, que ce soit via le Somport ( en camions ou en train ou les deux) ou sous le Somport via un tunnel (encore un) que j’imagine déjà entre Bedous et Jaca ( discutable ma propal, donc à discuter !!), tunnel routier, autoroutier ou train que les Alpes connaissent bien pour en être traversées en plusieurs endroits.
      lecture qui date un peu mais toujours d’actualité et qui me va bien :
      http://www.aqui.fr/societes/dossier-le-bout-du-tunnel-pour-la-ligne-pau-canfranc,1032.html

      J'aime

  25. Effectivement le passage routier ou ferroviaire par le Somport est important pour
    l’ Espagne, mais je pense que beaucoup d’ eau devra passer sous les ponts avant qu’ il devienne crucial. L’ Espagne ne s’ est jamais désintéressée du devenir de la voie. Toutefois, ce n’ est pas avec la capacité actuelle de la route qu’ une éventuelle augmentation de trafic pourra être absorbée, il faudra surtout que très rapidement la voie soit ouverte pour y faire face, surtout pour la période hivernale.

    J'aime

  26. @ex-ND Merci pour le lien. Vous me dites que vous n’arrivez pas à me suivre quand j’évoque que l’aventure de la Catalogne va se terminer à l’avantage de Madrid et de l’Espagne. Et bien s’il en était autrement, je serai le premier à reconnaître m’être trompé.

    J'aime

  27. Décidément l’émission proposée par la 23 nous mène vers des rivages!Cette émission est nulle , son seul argument est de démontrer que l’état dépense nos deniers avec une grande facilité et sans trop les compter , tous les sujets traités étaient bâclés sans qu’aucune analyse de fond soit effectuée . Son but racoler le manant ( j’ose espérer que personne ne se sentira visé……!) avec des sujets chocs, donc engranger un maximum de pub!
    Cela ressemble à du lavage de cerveau , et on critiquait l’Union Soviétique ! C’est bien le seul point commun que j’y vois(le lavage de cerveau) mais cette fois avec le complet assentiment des gens qui sont collés devant leur écran buvant une soupe infâme .
    Je crains que nous n’ayons que la télévision que nous méritons , je me pose encore la question pourquoi autant de chaines diffusant chacune les mêmes émissions ne valant pas pipette!
    Donnez au peuple du pain et du cirque , précepte romain ,ainsi il ne réfléchira pas.
    Voila une petite réflexion emmenée par cette émission de la 23 durant 1h30mn , saucissonnée par de la pub ,dans laquelle 9 petites minutes consacrées à le Bedous-Canfranc avec essentiellement comme intervenant Monsieur Manaut , notre star locale mais qui a eu le mérite de se faire communiquer l’étude de faisabilité commanditée par le conseil régional .
    Je pose la question suivante vu le coût d’exploitation , le coût de mise aux normes on arrête?
    Si on arrête , cela ressemblerait à cet aérodrome , international s’il vous plait ,construit aux environs de Séville et qui n’a pas vu un seul avion.Pedro Almodovar a eu toutes les facilités nécessaires pour y tourner son dernier film « Passagers clandestins » .Un petit morceau d’anthologie.

    J'aime

  28. @Georges Loustaunau me reprochait ma vie insipide en comptant le nombre de passagers sur le train. J’ai décidé de changer d’activité en faisant le comptage du nombre des lignes de chaque message.Celui qui a décroché le pompon pour sa longueur de message s’appelle Georges Loustaunau Berho avec un message de 38 lignes. En seconde position nous trouvons encore Georges Loustaunau Berho avec 37 lignes. Enfin en 3 ème position se situe Georges Manaut à égalité avec encore Georges Loustaunau Berho pour un message de 29 lignes. Ceci dit, tout çà est un peu longuet, c’est pourquoi je m’engage à être plus concis pour ne pas indisposer les lecteurs.Qui a dit que je ne comprenais pas l’humour.

    J'aime

  29. La nostalgie de quelques uns peut se traduire par des égoïsmes personnels inassouvis cherchant à imposer des rêves dépassés de par le fait de l’ évolution du progrès technique, besoins des populations en augmentation donc du trafic autant ferroviaire que routier ,il y a donc des réalités aux quelles il est nécessaire de s’ y adapter du moins si on veut rester objectif , il suffit de prendre un minimum d’auteur en regardant ces réalités qui nous entourent , une chaine de montagnes (400 km) dénivelés et pentes, courbes et virages trop serrés de par la situation topographique,entraine un transport ferroviaire limité à pas grande chose, que !a remise en route venait à coute cher ou non , le transport de quelques trois millions de tonnes annuelles de marchandises entrainerait le passage des trains de au moins 300 mètres de long à partir de 6 heures du matin jusqu’à 10 heures et demie du soir toutes les vingt minutes avec touts les aléas techniques hors de prix pour si peu, c’est quoi 3 millions de tonnes annuelles comparées aux autres 3 millions touts les 4 jours qui passent de part et d’autre des Pyrénées ? Des broutilles. Si ferroutage à faire il y a, c’est surement pas de ce côté ci, voyons. Même un tunnel sous le Vignemale, tunnel base côte double voie électrifiée à 25000 volts ,cela pourrait doubler le tonnage transporté ça reste quand-même une broutille , d’où les couloirs atlantique et méditerranéen, et la crise catalane dans tout ça? il y a tout intérêt qu’ils ne soient pas indépendants parce que pour les droits de passage ils ne vont pas se gêner et les basques qu’ils ne veulent pas de lignes TGV ni ferroutage,c’est que les péages autoroutiers ça leur rapporte, c’est la dime au passage,il faut dire que autant la Catalogne que le Pays Basque prennent en otage la Péninsule Ibérique avec ses 60 millions d’habitants, à part ça s’il n’y a pas de l’égoïsme mal sain ci dedans . C’est donc pas une veinule de voie minuscule qui pourrait irriguer un corps social de 60 millions d’habitants et concurrencer les deux artères nourricières de deux Pays l’ Espagne et le Portugal
    Quant au plan B évoqué dans un journal espagnol ( El Continental) n’ a fait que mentionner les dires pour ne pas dire d’incertaines utopies de quelques encore nostalgiques d’au delà des montagnes imprégnés d’un passé plus que révolu

    J'aime

  30. Il serait plus que temps de se poser la question de la nécessité de faire voyager les marchandises d’ un bout de l’ Europe à l’ autre. Alors que la solution pourrait être de fabriquer ou monter sur place, dans de petites ou moyennes unités, au plus proche des lieux de consommation. Seules des unités de grosses fabrication nécessitant de gros investissement pourraient être centralisées et alimenter par transport ferroviaire les petites unités décentralisées. Les petites unités pourraient être itinérantes au grès des besoins de l’ évolution des marchés.
    Cela nécessite un changement total de vision de l’ approche économique européenne, mais également une harmonisation de la fiscalité et des charges sociales. A ce moment là, entre autre, plus besoin de  » plombier Polonais », avec une baisse importante de PL sur les routes.

    J'aime

  31. Enfin des commentaires rafraîchissants qui ne s’accrochent pas à la disparition du tortillard intervenu 47 ans plutôt, comme si la régénération de cette voie ferrée allait ressusciter des proches qui l’ont empruntés ou participé à sa construction. Selon les comptages de la DIR en 2016, sur les 489 poids lourds traversant Asasp, seuls 296 PL franchissaient la frontière. Suivant la dernière étude, le volume du fret atteindrait (peut-être) 800 000 tonnes/ an, quelque chose de très marginal comparé aux 88 millions de tonnes du flux routier franchissant la frontière franco-espagnole. Le gain attendu serait une diminution de 20% des poids lourds traversant Asasp.

    J'aime

  32. une entreprise ce camionnage résonne en temps.J’ai par contre un peu peur que l’abandon de la voie ferrée soit le faux pretexte tout trouvé pour que se réalise la « poey lescar- Oloron avec la déviation du gabarn…

    et là le nombre de camions risque d’augmenter de façon substantielle.

    J'aime

  33. @rd918 La Poey-Lescar va intervenir dès que la déviation du Gabarn sera réalisée. En ôtant le verrou du Gabarn, cela sera une centaine de camions et 200 voitures supplémentaires sur la route Ledeuix-Monein et Oloron-Pau. C’est ce petit supplément de circulation qui va faire exploser la colère des usagers qui supportent déjà un itinéraire encombré et accidentogène..

    J'aime

    1. @ Manaut: Pourquoi Oloron-Pau donc la 134 ?
      Je crains aussi que la poey lescar fasse un appel d’air inverse vers la zone commerciale de lescar (nouvelle galerie marchande importante en construction)

      Pauvre Oloron! C’est un peu la quadrature du cercle.

      J'aime

  34. Monsieur Manaut pour parler de quelque chose il faudrait connaitre tous les tenants et aboutissants de l’affaire !
    Pour vous situer le contexte, pendant une quinzaine d’années j’avais ma chambre qui été à moins de vingt mètre de la voie ferrée Oloron Bedous au niveau de l’aiguillage de chez Messier à Bidos. Le passage des trains ne m’a jamais perturbé.
    Par contre vous parlez de l’entreprise Messier aujourd’hui Safran Landing Systems et je pense que vous ne connaissez rien à cette entreprise car les productions des années 70 et d’aujourd’hui sont totalement différentes. Les matériaux en barres livrés à l’époque sont remplacés par des matricés ayant un gros volume et stockés en dehors du site de production.
    Pour répondre à Monsieur ex-ND le cahier des charges d’Airbus impose la livraison de l’A400M sur une plateforme (qui est un référentiel de montage) et qui par son encombrement ne pourrait pas passer dans le tunnel ferroviaire.
    Pour en revenir à la voie ferrée, je suis pour la réouverture totale de la PAU-Canfranc.
    Monsieur Manaut vous êtes comme moi retraité, je ne sais pas si vous avez des enfants, mais pensez à ces jeunes qui ne voient aucun avenir sur notre territoire. Le développement du territoire passe par le tourisme durable, empreint d’un esprit de développement durable.
    Le train en fait partie car c’est le moyen le plus propre d’amener des touristes venant d’Espagne et de toute l’Europe (l’électrification de la voie ferrée est nécessaire !).
    Le Béarn a été solidaire de toute la France en fournissant du Gaz de Lacq, maintenant c’est à la France d’être solidaire du développement du Béarn.

    J'aime

    1. @ Le naif
      merci d’avoir tenté d’apporter quelques éléments de réponse à mes interrogations concernant l’acheminement de la production de l’usine Safran de Bidos.
      Cette production ne peut être acheminée que par route ou par train ( par air et par voie navigable, impossible…) : apparemment, elle l’est par route…or, sur route, le gabarit standard d’un pont routier est un carré de 4,30m …alors que tous les tunnels de la ligne Pau-Canfranc sont à 6,00m en haut et à 4,75m en bas du » fer à cheval »
      source wikipedia :
      « ils sont au gabarit standard, 6 mètres en haut du fer à cheval, ils sont même plus larges en prévision d’un 3e rail et du passage au gabarit de convois espagnols. »

      ma conclusion provisoire : si ça passe sur route à partir d’Oloron, ça passe aussi par train vers Séville via Canfranc.

      J'aime

  35. ah ! nostalgie quand tu nous tient
    la nostalgie ce sont des realities vécues par une generation passée que pour les generations montantes ce ne sont que des mensonges

    J'aime

  36. D’après @Le naïf , je ne connaîtrais pas les tenants et les aboutissants du « Canfranc »,faisant l’impasse sur le fait que nous sommes les seuls à avoir demandé les résultats de l’étude, les autres acceptant de marcher les yeux bandés, considérés comme des serpillères par le Président de Région. D’ailleurs votre Association n’a fait aucun commentaire sur cette étude qui confirme le gâchis de ce projet. C’est vrai, vous n’avez pas été aidé par l’intervenant de votre Association qui en a profité pour nous avouer ne pas posséder 400 millions afin de réaliser les travaux. Et pendant ces élucubrations, la maternité d’Oloron va fermer.

    J'aime

    1. certes vous n’avez pas fait de commentaires!m ais vous citez quelques extraits de cette étude en donnant un chiffrage précis quant au coût d »exploitation, quant à la gestion par une société privée(Thatcher nous voilà…..attention à la sécurité) ,quant au coût de la rénovation. Merci pour la serpillère au passage
      S’il n’y a pas de commentaires sur cette étude, vous vous en servez copieusement pour étayer votre thèse!
      Mais ou voulez-vous en venir pour être aussi obstiné ,détruire ce qui a été rénové sur la Bedous-Oloron?
      Et si l’on ne prolonge pas jusqu’à Canfranc ,avec des horaires adaptés là , la Bedous-Oloron est une hérésie!.
      Il va bien falloir se pencher sur le fait que l’automobile , telle que nous la connaissons , ne sera plus dans quelque temps.Il faudra bien que les gens puissent se déplacer.De plus en plus c’est un casse-tête que de circuler ou de se rendre dans une grande ville avec sa voiture où elle n’est pas désirée.
      Alors faites cogiter un peu vos neurones et ne voyez pas que l’immédiateté de la situation, projetez-vous un peu vers l’avenir en vous disant que peut-être cette rénovation est une bonne chose pour le futur car vous comme moi êtes du passé mais bien que n’ayant pas d’enfants en ce qui me concerne….;essayons de leur laisser quelque chose de valable.

      J'aime

  37. Monsieur Manaut vous déformez mes propos, je n’ai jamais fait référence au dossier « Canfranc » mais à Messier. Je ne doute pas de vos connaissances, ni sur de votre implication dans le dossier de la voie ferrée « Pau-Canfranc ».
    Je pense que vous faite erreur sur la personne car je ne fais partie d’aucune association et récuse le fait d’être traité de serpillère car sur toute les manifestations qui concernez le territoire et ou j’été présent, je ne vous ais point vu.
    Par contre j’ai pu constater que sur une manifestation en Béarn nous n’étions que 30 et que sur une manifestation pour le même sujet, au Pays Basque, nous étions 3000 !!!! Rappelez-vous aussi que les canards du Pays Basque n’ont pas été abattus.
    « Et pendant ces élucubrations, la maternité d’Oloron va fermer » et demain la chirurgie, la sous-préfecture, la gendarmerie (car nous allons payer une police municipale).
    « Ah ! Nostalgie quand tu nous tiens » vécues par une génération passée.
    Monsieur benoit je ne sais pas de quelle génération vous faite partie, si c’est de la nouvelle, je vous plains car ce serais plutôt de la génération serpillère comme le dit Monsieur Manaut.

    J'aime

  38. @Le naïf. C’est en me reportant à votre avant dernier commentaire que j’ai mesuré votre vision à long terme du tourisme durable généré par la réouverture de la voie ferrée jusqu’à Canfranc. En effet, l’étude (page 44, phase 2) chiffre ces recettes annexes annuelles entre 5,9 et 12,1 millions avec la création d’un domaine skiable reliant Astun, Candanchu, et Formigal reliés à Canfranc, le développement de la pratique du ski, de la randonnée, l’exploitation de commerces dans les gares, la concession d’activités touristiques à proximité des gares, avec la vente de produits touristiques à bord des trains ou en gares. Il ne reste plus qu’à attendre le client qui vous demandera comment vous voulez être payé en carte ou en chèque !

    J'aime

  39. Monsieur @Naif les considerations que vous portez sur ces nouvelles generations les prenant pour des serpillières prouve bien et donne raison au fait qu’elles n’ont que faire de vos états d’âme ferroviaires

    J'aime

  40. @Georges Loustaunau Berho
    Je vois que vous êtes plus cool dans votre expression. Je me contenterai de rappeler mon propos adressé à M.le Préfet lors d’une entrevue: « M. le Préfet, peut-être que vous êtes la première personne qui va être en mesure de nous présenter un argument justifiant l’intérêt public qu’il y a de dépenser plus de 100 millions de travaux pour transporter en train 3 ou 4 passagers qui sont véhiculés actuellement en autobus ». Le Préfet n’a pas su répondre bottant en touche, répliquant à plusieurs reprises qu’il fallait profiter des élections quand on est pas content des décisions des politiques. Alors, vous M. Loutaunau qui êtes un homme de culture, que me répondez-vous ? Surtout que le train consomme 3 fois plus de carburant que l’autobus, avec moins de desserte, 4 contre 10 pour l’autobus, et avec un coût d’exploitation 7 fois supérieur.

    J'aime

    1. Une réponse toute simple , cela met un véhicule de plus sur la route avec tous les risques que cela comporte (accident de Puisseguin:48 morts ,accidents fréquents avec les camions , en 10 mois 12 camions ont versé sur la route Oloron-Monein , etc…)
      Nos vies valent-elles si peu à vos yeux?Alors vous savez quelque argent dépensé en plus ………
      Des piscine ayant un coût d’exploitation très élevé ,des salles multiservices utilisées fort peu pour être rentables,des stades surdimensionnés par rapport aux besoins etc,etc….)
      Mais je ne vois pas ou vous voulez en venir avec votre entêtement,les travaux sont faits , un train circule arrêter le tout? On sait les sommes qui ont été dépensées pour ce faire !
      L’autoroute Pau-Langon construite à un prix prohibitif pour une rentabilité longue à venir et si la rentabilité ne pointe pas le bout de son nez ,rachat par l’état qui épongera le déficit.L’avez-vous parfois empruntée ,coût du trajet plus de 2O€
      L’aérodrome Notre-Dame des Landes un autre scandale.
      Alors le train même s’il ne sert ne serait-ce qu’à 4 personnes ,c’est un embryon de service public qui subsiste.
      IL N’EMPÊCHE IL VA FALLOIR REVOIR TOUTE NOTRE POLITIQUE DE TRANSPORT et surtout produire au plus près du consommateur.
      Mangez-vous du saucisson Monsieur Manaut ou autre charcutaille industrielle ,les porcs sont élevés en Hollande,transportés en Allemagne pour être abattus , à la découpe dans un autre pays,la viande pour le saucisson est hachée en France et mise dans des boyaux venant de Belgique.Voila le parcours de votre bon saucisson ou quelque chose d’approchant comme circuiT.Et tout cela pourquoi?Et entre chaque opération un transport par route et en plus pur un produit pas forcément très ragoutant à l’arrivée

      J'aime

    2. Personnellement je trouve Mr Manaut que votre approche est purement sectorielle et non globale. En raisonnant comme vous, mais en sens inverse, on peut aussi faire valoir que le train peut remplacer des centaines de PL dans la vallée. Ce qui sera une très bonne chose, que vous le vouliez ou pas.
      Il serait peut être temps Mr Manaut de voir la réalité GLOBALE en face. Alors Mr Manaut, tous ensembles,pensons globalement, agissons localement.

      J'aime

  41. @Michel
    Vous n’apportez aucune réponse à mon message adressé à @M. Loustaunau. Pour agir localement, il faut connaître ce qui s’y passe à l’image d’une douzaine d’usagers du Pont Suzon qui n’ont pas encore été dédommagés de la coupure de la route RD241 générée par les travaux de construction de la voie ferrée. Seize mois après son inauguration, rien n’est réglé pour des usagers qui ont été contraints de faire quotidiennement un détour de 30 kms pour des personnes de Lourdios afin de se rendre sur leur lieu de travail en Vallée d’Aspe, y compris pour des exploitants agricole contraints d’acheter un surplus de fourrage devant l’impossibilité de faire pacager de l’autre côté de la voie ferrée. Même le versement du préjudice dans l’appropriation d’une parcelle na pas été encore dédommagée. Je ne parle même pas du mur d’escalade du Pont Suzon, ni des 2 kms de palissade qui sont une atteinte à notre environnement.

    J'aime

  42. « Vous n’apportez aucune réponse à mon message adressé à @M. Loustaunau. »

    Je n’ ai surtout pas le droit de me mêler de la réponse que vous souhaitez apporter à @M. Loustaunau. Je ne souhaite pas vous être d’ aucun secours pour cela, considérant que vous avez réponse à tout depuis des années. Je considère que vous êtes assez grand pour cela, sans avoir besoin d’ un porte parole de piètre capacité.

    J'aime

  43. En suivant votre raisonnement Mr Loustaunau-Berno il faudrait faire un maillage ferroviaire tel que autant les routes nationales que secondaires soient parcourues plutôt par des voies de chemin de fer, des arrêts toutes les trois cent mètres et touts les dix minutes, c’est le cas des moyennes agglomérations et métropoles (métro, RER , tramways , etc) et en plus insérer des wagons avec des containers ou marchandises afin d’y éliminer les camions , cet autre raisonnement est, comme cette ligne a été déjà mise en circulation on ne va pas l’arrêter maintenant n’est pas ? C’est une façon da reconnaître que ça été une superbe erreur de la remettre en circulation , mais comme maintenant c’est fait on peut continuer à la faire circuler,qu’est ce que vous voulez que on fasse et puis ,il a déjà été dépensé 11 millions de € sur plusieurs études (aucune satisfaisant nos têtes chercheuses de gabegies) + 15 millions supplémentaires pour des nouvelles études en espérant que cette fois-ci il y aura moins de pentes moins de tunnels moins de virages serrés et surtout plus de gens l’empruntant ( 600.000/ans en moyenne) comme l’annonce un certain Président spécialiste en enfumage, l’ autochtone me-connaisseur les décisions politiciennes qui se prennent dans les sous-sols Préfectoraux et Assemblées Régionales n’a plus que les yeux pour pleurer, bien sur avec ces rideaux de fumée devant lui, il faut dire que l’écobuage c’est une spécialité de la vallée ,actuellement il n’y a que deux ou trois voyageurs dans le wagon,

    J'aime

    1. Je vous remercie de l’attention que vous avez apportée à la réponse que je faisais à Monsieur Manaut ; je constate que tout comme lui vous faites une interprétation de ce que j’ai dit et qui est fort éloignée de ce que je pense.
      Je vais résumer :
      -vue l’augmentation des carburants
      -l’épuisement des nappes de pétrole ( qui fait partie des combustibles fossiles cf épuisement du gisement de Lacq)
      -les déplacements inhérents aux denrées alimentaires et à leur transformation.Le porc en est un exemple parfait.Un produit fabriqué à partir d’un porc élevé en Hollande et transformé fait pratiquement le tour de l’Europe avant d’arriver sur votre table .
      -L’automobile qui devient de plus en plus indésirable et qui va vers sa fin dans la forme que nous lui connaissons.
      -Les camions qui sont accidentogènes(accident de Puisseguin 48 morts ,12 camions qui ont versé en 10 mois entre Oloron et Monein etc…)
      – La dégradation des chaussées liée au passage de véhicules lourds et légers.
      -Les risques au point de vue santé que font courir les gaz d »échappement.
      Il serait temps qu’une réflexion globale concernant le transport , en général, soit faite et que les denrées alimentaires soient produites au plus près de leur lieu de consommation.
      Et il doit y avoir d’autres détails que j’oublie .
      Et après tout cela serait fort sympathique un petit tortillard sillonnant nos campagnes ,il y avait bien une ligne de tram desservant Oloron-Bayonne avec des petites gares dans pratiquement chaque village .
      Faites travailler vos méninges …..pour nous apporter un futur plaisant surtout aux enfants qui ont été conçus(je n’en ai pas) car en ce moment nous pillons notre planète.N’en déduisez pas , avec l’art consommé de l’interprétation que vous avez , que je suis un écologiste.Je fais un constat en fonction de nos habitudes de consommation .

      J'aime

  44. C’est mon dernier commentaire pour dire que les comptages de la DIR, en 2016, ont relevé que sur les 489 poids lourds traversant le village d’Asasp, seuls 296 poids lourds franchissaient la frontière. Rien que cela devrait écarter les imposteurs qui déclarent que la voie ferrée jusqu’à Canfranc ou même un péage au tunnel du Somport serait de nature à virer les poids lourds de la Vallée d’Aspe.

    J'aime

    1. Le lien ci-dessus a été capté sur le site du CRELOC qui fait référence à un pseudo sondage sur la volonté des gens (dans une proportion de 99%) de vouloir un prolongement ferroviaire jusqu’à Canfranc. Depuis dimanche est véhiculé ce sondage bidon sur leur site ainsi que sur un site espagnol très fréquenté. Comme quoi, l’obtention de la fameuse étude, sa diffusion massive, l’analyse et les commentaires que cela génère pour révéler que ce projet ne sera pas un succès, mais un énième gaspillage d’argent public. Accessoirement, devant le Tribunal de Toulouse, le Creloc revendiquait 500 € de dommages pour nous punir d’avoir fait un recours contre l’arrêté préfectoral. Du gagne petit, comparé à la Région qui réclamait 4000 €. Mais le juge a rejeté toutes leurs demandes. Petit et gros logés à la même enseigne.

      J'aime

  45. @Manaut : c’est quoi un pseudo sondage ? C’est quoi un vrai sondage ? Et du coup y a t-il de vraies réponses et des pseudo réponses ? Vous pouvez m’expliquez, je ne comprends pas…

    Sur le nombre de poids-lourds (et pas de camions, qui est une « pseudo » appellation), si 296 disparaissent, c’est tout de même 60% du trafic dégagé. Quant au nombre impressionnant qui ne passeraient pas la frontière, peut-être faut-il trouver la réponse dans les exploitations locales (tracteurs, remorques, 19t…).

    J'aime

  46. Mais enfin Mr Loustaunau-Berno, aujourd’hui avec les moyens dont on dispose sur GOOGLE-MAPS sur votre ordinateur ,regardez ces vallées autant du côté espagnol que français et rendez vous à l’évidence, voyons , a-t-on besoin de sortir d’une Grande École telle que Polytechnique ou encore l’École des Mines pour se rendre compte de par soi même que cette liaison n’avait aucun avenir et c’est ce qui s’est produit au but de cent ans d’existence ,il y a eu en son temps le désir d’ouverture vers une Europe dont les liaisons ne se faisaient que par mules et charrettes et dont l’un des buts politiques était aussi d’obtenir un éventuel affaiblissement de la main mise de l’économie espagnole ou prise en otage de la péninsule Ibérique par les basques et catalans de par le passage forcé de part et d’autre des Pyrénées, on peut mesurer les résultats obtenus , désertification de l’Aragon et le Béarn surtout la vallée d’Aspe . Ces régions devenant de plus en plus riches elles n’ont pas trouvé mieux à faire que demander leur indépendance, cette barrière de montagneuse créant deux artères nourrissantes de la Péninsule Ibérique n’ a génère que égoïsme et usure , mamelles du «  tout pour moi au détriment des autres », ce passage par Canfranc n’est qu’une une simple veinule qui ne sera jamais en mesure de alimenter un corps de 55 millions d’habitants

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s