Maternité : réaction en réponse à la prise de position des représentants syndicaux de l’hôpital


Beaucoup d’entre vous m’ont dit qu’ils appréciaient les commentaires laissés sur le blog par Jean-Louis Coquard sur à propos du devenir du centre hospitalier d’Oloron. D’abord parce qu’au contraire de nombre d’entre nous (hommes politiques compris), il sait de quoi il parle. Ensuite parce que son expression est avant tout constructive, traquant les informations erronées qui peuvent circuler, mais aussi émettant des propositions réalistes pour améliorer le système de soin sur notre territoire.

Voici sa réaction à la suite de la prise de position des représentants syndicaux du centre hospitalier qui, la semaine dernière, ont fait part de leurs inquiétudes devant l’annonce de la très probable transformation de la maternité en centre périnatal de proximité et face au possible « effet domino » que cette décision pourrait déclencher :

NON, on ne met pas la population du bassin en danger (cf. titre du journal).

OUI, des comportements syndicaux par des propos non adaptés mettent la structure en danger.

NON, il n’y a pas d’effet domino mais des réalités de terrain locales, régionales, nationales, européennes, où l’arbre (la maternité) a trop longtemps caché la forêt (le pôle technique et la permanence du soin) 

OUI, les médecins traitants sont des professionnels responsables et adaptent leur correspondant selon la pathologie (un médecin hospitalier aussi, je faisais comme eux, le centre hospitalier général en a-t-il souffert ?)

NON à des hommes locaux (que les syndicats ont sollicité d’ailleurs) qui les ont trompés avec de surcroît une société à une tête !!! chercheuse de têtes !!!!! une dizaine …pour moins de 200 accouchements par an et à quel coût ? … n’oublions pas, le simple contrôle médical en place (Pau- Oloron) qui restreint le nombre de suivi possible sur site local … depuis quelques mois, tenant compte du suivi actuel d’une parturiente.

OUI, à une réflexion sur le pôle technique, dont la chirurgie digestive (évoquée dans le propos syndical) mais dans un esprit ouvert à l’évolution technique chirurgicale des praticiens et des techniques (robotiques entre autres) … sont-ils prêts (les représentants syndicaux) à se faire opérer coûte que coûte à Oloron en cancérologie digestive en 2020 ??? 

NON, on ne met pas en danger sa santé, l’ex-ouvrier médical de ce centre hospitalier général souhaite rassurer la population, aujourd’hui, mais des adaptations contraintes, certes, sont indispensables avec l’évolution de la médecine et le pôle technique sera, sûrement, la prochaine saga … après la maternité alors que tout cela aurait dû être réfléchi en même temps ;

OUI, l’ex-ouvrier médical souhaite que la population s’interroge, comme je l’ai déjà dit et répété dans différents commentaires :

   – que mettrons-nous dans le pôle technique une fois le projet immobilier réalisé dans les 3 prochaines années (l’entité maternité prévue, je crois, aura disparu !!!!) ? Une coquille à moitié vide !!!! ou pleine autrement ???

   – qui pense au mieux-vivre et surtout au bien-vivre de la personne âgée (à dépendance d’avenir) que de nombreux Oloronais, lecteurs du blog, sont malheureusement déjà ou plutôt seront : en SSR (soins de suite et de réadaptation), en maison de retraite Âge d’Or, en long séjour ???  Combien profitent d’un jardin adapté, de chambre et terrasse adaptées, de salle de bain adaptée, de séjour d’un jour, etc. ???

   – qui connaît la problématique de la permanence du soin 24heures sur 24 pour des équipes médicales pluridisciplinaires à haut risque médico-légal ???

  OUI l’ex-acteur de ce centre hospitalier général radote mais il réitère ses commentaires car l’avenir est certes contraint mais des réponses sont possibles AUTREMENT (voyagez en région, hors Nouvelle-Aquitaine et Occitanie, et vous verrez) sans mise en danger de la santé …mais il faut se projeter, Mesdames, Messieurs les syndicalistes et faire mieux que certains dits acteurs locaux.

3 commentaires sur « Maternité : réaction en réponse à la prise de position des représentants syndicaux de l’hôpital »

  1. Je reconnais que l’exposé est intéressant et porte à l’interrogation, ou tout au moins à une interrogation :
    Compte tenu des délais (réflexion plus réalisation) habituels dans ce genre de choses, n’est-il pas déjà trop tard ?
    Et pas seulement pour Oloron ?
    Et pas seulement sur ce sujet ? mais là, je vais peut-être un peu trop loin…

    J'aime

  2. L’ anticipation devrait être le moteur de tout système ( économique, industriel, médical, culturel etc etc…. ) en parfait fonctionnement, à la condition qu’ on laisse aussi le temps aux moyens existants de faire leurs preuves et d’ en tirer les leçons.
    Malheureusement devant la rapidité des évolutions techniques et de l’empressement des hommes à démontrer leurs capacités à refondre ces systèmes à leurs désirs, cela fait que bien souvent on est pas arrivé au bout de la démarche que déjà il faut changer, bien souvent sans en tirer les leçons qu’ il conviendrait.
    A cela s’ oppose une autre vision, qui voudrait faire perdurer indéfiniment un système, au delà de toutes limites raisonnables d’ évolution, afin de garantir leur pré-carré.
    Peut être que le raisonnable se trouve entre ces deux visions, d’ autant qu’ on est une petite ville, qui a peu de moyen de produire de la richesse, qui seule permet soit
    d’ accélérer les réformes, où bien de se payer le luxe de les ralentir.
    Sans réflexion d’ anticipation permanente de la part de nos responsables, on
    s’ expose à tomber sous le couperet administratif qui lui est sans pitié. Et là le réveil est dur ….

    Aimé par 1 personne

  3. Mon cher Jean Louis je suis heureux de voir que tu ne te décourages pas! De mon côté je ne me fais plus d’illusions et je tourne la page. On ne veut pas écouter les voix de la raison . La population Oloronaise s’agrandit de 3éme et 4éme age, que prévoit on pour eux, où en sont les structures anciennes rénovées où sont les nouvelles? Nous sommes à l’air de la télé-transmission, de la visio conférence, de la chirurgie assistée par ordinateur,, de l’nterprètation d’examens radiographiques à distance et que faisons nous dans cette nouvelle façon de travailler.Où sont passés les discours de mutualisation des moyens entre Pau et Oloron,?
    Encore bravo mais rapelle toi que déjà lorsque nous étions en poste on ne nous écoutais pas! Amicalement
    Gérard Biancalana un OS de l’hôpital pendant 32 ans

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s