Notre évêque Marc Aillet invite implicitement les catholiques à voter Le Pen dimanche prochain


Voilà un billet qui suscitera bien moins de réactions que le précédent. Mais, qu’on le veuille ou non, qu’on s’en émeuve ou pas, les églises continuent de jouer un rôle moral dans notre pays. Alors qu’elle avait appelé ouvertement à voter contre le Front national lors du second tour des présidentielles 2002, l’Église catholique a cette année une position beaucoup moins nette. Est-ce le FN qui a évolué ou un électorat catholique dont il faut éviter de se mettre à dos une part non négligeable ? Allez savoir.

« Nous sommes vos chefs, donc nous vous suivons », entonne le chœur des évêques de France. Qui se refuse à prendre parti pour l’un ou l’autre des candidats. Ce qui n’empêche pas un certain nombre de ces monseigneurs d’adresser aux catholiques de leur diocèse un message dans lequel transparaît, pour qui veut lire entre les lignes, une prise de position beaucoup plus engagée. C’est le cas, qui pourrait d’ailleurs s’en étonner, pour Marc Aillet, évêque de Bayonne, Lescar et Oloron.

Son message commence plutôt bien : « Donner des consignes de vote, ce serait même dénier aux fidèles catholiques l’aptitude à se déterminer par eux-mêmes et à assumer de manière responsable leur droit civique, voire se substituer à leur conscience. ». Il aurait pu s’arrêter là.

Mais non. Craignant sans doute que ses ouailles n’aient pas bien compris, il les invite à faire œuvre de discernement, un discernement qu’il définit comme « un choix mûrement réfléchi ». Et comme ses brebis sont trop bêtes pour exercer toutes seules leur sens critique, le pasteur qu’il est s’applique à guider leur choix. En appelant à la rescousse nos trois derniers papes à coup de bouts de citations sorties de leur contexte.

Si le rappel des grands principes de la Doctrine sociale de l’Église va de soi, d’autres passages du message interpellent et montrent plus clairement pour qui son cœur balance :

  • Marc Aillet évoque ainsi « le droit d’émigrer régulé par la protection du droit de ne pas émigrer et le devoir de s’intégrer… ». Un discours bien éloigné des déclarations du pape François : « La seule et unique voie d’issue est celle de la solidarité. Solidarité avec le migrant, solidarité avec l’étranger… ». Quel est déjà le parti politique le plus anti-émigrés ?
  • Marc Aillet n’évoque à aucun moment l’Europe, comme si les Français vivaient en monde clos. Quel est déjà le parti politique qui prône la sortie de l’Europe ?
  • Marc Aillet, dans le paragraphe le plus long de son message, met en garde les catholiques contre les médias et les journalistes suspectés de pouvoir pratiquer en vrac la désinformation, l’orientation de l’opinion, la calomnie, la diffamation. Posant cette question : « combien de grands médias sont-ils entre les mains de lobbies dont les intérêts financiers, partisans ou idéologiques l’emportent sur le Bien commun ? ». Quel est déjà le parti politique accusant les médias de tous les maux ?

Je m’étonne qu’après avoir listé tous les critères qui devraient rentrer en compte dans le choix d’un citoyen catholique l’évêque de Bayonne, Lescar et Oloron n’aille pas au bout de sa logique et ne nous désigne pas le candidat qui, à son sens, y répond le mieux. Pudeur de gazelle que n’ont heureusement pas eu les autorités juives, musulmanes et protestantes qui, dans une déclaration conjointe de ce 4 mai appellent à voter Macron ? Ou hypocrisie ? Il est clair toutefois que Marc Aillet a choisi son camp. S’il fallait deux derniers éléments pour s’en convaincre, les voici :

  • Quels sont les deux sites qui relaient le message de l’évêque ? Riposte-catholique et Le- salon-beige. Deux sites traditionnalistes qui appellent ouvertement au vote Le Pen
  • Quel message notre évêque relaie-t-il sur son site Twitter ? Celui de Monseigneur Rey, l’évêque de Fréjus-Toulon, le même qui en 2015 avait invité Marion Maréchal-Le Pen à participer à une université d’été qu’il organisait

Est-il besoin de souhaiter que si le discernement de Marc Aillet le pousse dans les bras de Marine Le Pen, il se retrouve le plus seul possible dans cette position dimanche à 20 heures ?

21 commentaires sur « Notre évêque Marc Aillet invite implicitement les catholiques à voter Le Pen dimanche prochain »

  1. je trouve sa démarche logique. je ne vois pourquoi il devrait appeler à voter pour les marchands du temple..
    je précise ,car il faut toujours se justifier pour ne pas passer illico presto pour un extremiste, que mes enfants ne sont pas baptisés ni circoncis et que je ne me suis pas marié à l’église, ni au temple , ni a la synagogue, ni à l a mosquée, temple boudhiste ou autre garage à croyants.

    J'aime

    1. @rdg18
      mais avec la France insoumise (autre garage à croyants), oui sans doute, nul n’étant parfait, à commencer par moi réfractaire à toute chapelle depuis le berceau, ce qui me range dans la catégorie des analphabètes politiques !
      A trop vouloir en faire…………

      J'aime

  2. L’attitude d’un tel monsignore est étonnante et peu rationnelle de la part de quelqu’un appartenant à une Eglise dont MLP a dit récemment qu’elle ne l’aimait pas et qu’elle (l’Eglise) ferait mieux de s’occuper de ses ouailles…on en arrive à penser qu’il « fusionne » dans son esprit Sens Commun et FN, ce qui n’est pas gagné !!
    Mais il est vrai aussi qu’avec son passé qui relève beaucoup du passif pour reprendre une formule de Tonton, il lui est impossible de sortir du ghetto idéologique dans lequel il s’est enfermé.

    J'aime

  3. Qu’un évêque dise ce qu’il pense et qu’il pense ce qu’il veut, pourquoi pas ?
    En tant que simple citoyen, il en a parfaitement le droit, comme vous et moi. Cependant pour user de ce droit, il devrait, alors, le faire « en civil », sans arguer de son autorité morale « professionnelle » qui n’a en réalité rien à voir avec la politique, laquelle, au départ, est le gouvernement matériel de la cité.
    En effet, lorsqu’il use ici, irrégulièrement il me semble, du rôle de guide des âmes que lui a donné l’Église, je le vois pencher dangereusement vers l’abus de faiblesse, dans la mesure où il déplace l’autorité de son magistère du privé au public et l’utilise dans un domaine qui n’est pas le sien…
    Bien sûr, disant cela, je reconnais n’être ni légiste ni théologien…
    Cependant, compte tenu des précautions langagières prises par cet évêque, je me dirais bien qu’il partage mon analyse.

    Aimé par 2 people

    1. Ce qui est valable comme de bien entendu par les autres religions d’amour et de paix.. inutile de le préciser 🙂

      J'aime

    2. Cher blogueur, je suis manifestement une nullité, voulant savoir qui avait aimé mon intervention, j’ai cliqué sur la petite étoile et je me retrouve aimer ce que j’ai dit.
      C’est à la fois normal (heureusement que je suis d’accord avec moi-même) et anormal, puisque ça fausse la somme des approbations…
      Merci de me dire où est mon erreur et ce que j’aurais du faire.
      Votre lecteur fidèle.

      J'aime

      1. Bonjour,
        Il est très difficile de connaître avec précision ceux qui ont aimé un commentaire. Seuls les lecteurs abonnés à wordpress (à ne pas confondre avec les lecteurs abonnés au blog) ont en effet la possibilité de cliquer, comme vous l’avez fait, sur le lien « j’aime ». Et comme ils sont une très petite minorité… En tout cas, lorsque l’un de vos commentaires est paré d’un « j’aime », il vous suffit de balader dessus votre souris (sans cliquer) pour savoir quel abonné de wordpress a émis cette appréciation. J’espère avoir répondu à votre question. Cordialement

        J'aime

    1. Celui qui croit au diable a fait la moitié du chemin pour croire en dieu. Enfin c’est ce que je crois… 🙂

      « Macron nous ne savons ou vous allez, comment saurions nous ou est le chemin ? je suis le Chemin.. »

      video/1

      J'aime

  4. et bien, quelle tristesse ces gens là, je suis ravie de ne pas fréquenter ce monsieur et de ne pas écouter sa bonne parole. Amen!!!

    J'aime

  5. bon, alors, ce soir, l’évêque Aillet a une pensée chrétienne pour qui : les 65%, les 35% ou bien est-elle oecumènique ?? il va avoir un peu de mal pendant 5 ans…

    Aimé par 1 personne

    1. je ne suis pas dans les petits papiers de monsignore mais vu les résultats officiels au niveau national qui viennent de tomber il a du pouffer de rire car le « vadé rétro satanas » va s’appliquer à la lettre enfin plutôt au chiffre.un drôle de clin d’oeil.

      macron a obtenu 66.06 %…666 étant le signe de la bête dans la bible..

      il va donc pendant 5 ans essayer de remettre les brebis égarées dans le droit chemin 🙂

      J'aime

  6. Suite à mon intervention auprès du ministère de l’intérieur les résultats ont été légèrement modifiés.D’un commun accord il a été convenu que cela faisait « too much » .

    Il suffit de demander.

    J'aime

      1. Tout dépend de la lecture que l’on a des chiffres. Moi, j’ai lu : « les catholiques pratiquants n’ont voté LePen qu’à 38 % » et j’en ai été fort satisfait.

        J'aime

Les commentaires sont fermés.