Une réaction largement partagée


Par des discussions directes ou bien par le canal de commentaires laissés sur le blog, nombreux sont les Oloronais… et autres à réagir aux soubresauts qui agitent la majorité municipale. Et c’est rarement, bien rarement pour approuver la position prise par nos élus depuis les « révélations ». Voici le mot que m’a adressé une lectrice. Il me paraît bien résumer le sentiment général :

Je viens de lire vos « conclusions/hypothèses » sur l’approbation majoritaire du budget 2016. 2 élues (nommées par nom et prénom dans le journal d’aujourd’hui) de la majorité ont voté « contre » …

Malheur à elles, leur avenir est certainement compromis.   Effectivement, il eut été plus sain que le report de l’approbation (ou pas) de ce budget soit reportée et remise au retour de Monsieur Lucbéreilh.

Mais voilà, c’est la société actuelle, pourrie, lâche, poltronne qui est ici représentée ….. et en première place de cette société à la tête de la commune d’Oloron se trouve le remplaçant « ponctuel » du maire actuellement absent pour des raisons de santé.

On ne tire pas sur une ambulance ….. facile !!!! déjà le compte rendu de la presse en nous donnant les raisons évoquées par Monsieur Lacrampe nous conduit à penser que notre maire a « abusé » de notre argent, qui d’autre que lui est malade et absent (officiellement dit et officiellement remplacé) ; aucun autre élu majoritaire n’a fait l’objet d’un article dans la presse spécifiant son absence pour maladie.

Ainsi la maladie absout la faute, c’est bien !!! j’en ai la larme à l’œil.

Cela me rappelle les mouvements de grève au sein de mon entreprise, chacun se regarde et demande à l’autre s’il fait grève et s’il fait grève et bien le poseur de questions va faire grève, il ne sera pas seul, pas seul courageux à montrer sa détermination et aussi à adhérer aux motifs qui ont lancé cette grève. 

Une bande de moutons trouillards, qui suit comme un troupeau le « chef » remplaçant (on sait comment il est arrivé à la municipalité puis à la Communauté de Communes) ; les 2 brebis égarées, lâcheuses, infidèles vont certainement le payer cher et qui viendra les défendre ?

En tout cas bravo à elles …. au moins elles, elles « en ont » …… comme quoi les femmes ont ce que les hommes devraient avoir et n’ont pas au bout du compte. Mais cela ne va pas dans le sens de la gente féminine qui devrait « en avoir » pour montrer qu’elle est l’égale de l’homme et a autant de courage et de détermination que l’homme. Ma phrase veut simplement signifier que j’admire le courage de ces femmes.
Les autres ont la trouille ….. dans le troupeau peut-être il y a-t-il aussi des profiteurs de notre argent ? 

Si l’on devine le nom d’un des profiteurs, l’on ne sait pas quels sont les autres ….. 

Et pendant ce temps-là …. pendant que certains dormaient et mangeaient à l’œil et profitaient ainsi de notre argent, on nous augmentait nos impôts locaux …. !!! ben voyons !!!! 

Mince cet argent me manque …. il n’y a pas quelqu’un pour venir me le rendre pour que je puisse me payer un petit restaurant et être en hologramme ici à Oloron puis en train de me balader à Lyon ou Marseille en me payant cette fois-ci un repas sur la Canebière en priant la bonne vierge d’absoudre mon péché ! 

On peut être en colère, fou de colère, mais nous n’avons aucun pouvoir, aucun si ce n’est de lire, constater et tenter de digérer ….. tout cela va s’éteindre tout doucement et dans quelques jours on n’en parlera plus !!!! 

Bon, je vais tenter de penser à autre chose …. quoi qu’en ce moment c’est difficile de déconnecter avec les présidentielles et toutes les malversations dont nous avons pris connaissance qui ont provoqué en moi un malaise profond, un dégoût, de la nausée jusqu’aux vomissements.

13 commentaires sur « Une réaction largement partagée »

  1. Il conviendrait d’engager les mêmes actions que celles contre certains ministres qui ont à priori abuisé des deniers publics.
    Le Procureur de la République devrait être saisi et il devrait même s’auoto saisir pour tirer les faits au clair : nous verrons les tendances.
    Il y a matière à enquête d’autant que les années passées semblent conforter ce genre de constats.
    Il est regrettable que les personnes qui utilisent, détournent de l’argfent public ne soeint pas licenciés, ne doivent pas rembourser et ne soient pas emprisonnés comme dans les activitéxs publics.
    On peut espérer que « l’égalité » de la démocratie permette d’y parvenir un jour.

    J'aime

  2. « Jolie » lettre qui résume assez bien ce que pensent beaucoup de citoyens oloronais. Aujourd’hui dans la Rep’ on en sait un peu plus, à savoir que les élu(e)s de la majorité sont aussi nombreux a être interloqués par toute cette affaire. Nauséeuse effectivement, même si bêtement locale et qui n’est qu’une dimension fractale de ce que nous vivons au niveau national. Notre société, notre démocratie ne va pas bien. Quelle ironie de voir sur cette même page de la Rep’ l’invitation d’un élu de Saillans à venir prendre des idées pour faire vivre la démocratie participative… Hasard des calendriers… Hasard des absences qui évitent de rendre des comptes… Pour l’instant.

    Comme cette lectrice, je m’inquiète maintenant des conséquences pour Maylis et Leïla. Même si je sais ces femmes de caractère peu enclines à se laisser intimider.

    Fallait-il valider les comptes ? Il faut être pragmatique et ne pas se tromper de combat. Plus jeune, j’aurais accepté ce point de vue. Mais j’en ai trop vu pour savoir que ce n’est pas une solution que d’éviter l’affrontement. Et puis les élu(e)s ne sont pas les services qui savent en partie éviter les blocages ou faire avec. Et la moralité, la dignité, le respect de la loi ont un prix, mieux vaut le payer maintenant que d’en supporter une charge plus lourde par la suite, et la masse de critiques que cela vaudra à d’autres échéances électorales. Mais celui qui prend des décisions sait qu’il ne fera pas l’unanimité et accepter d’en porter le poids par les actes des autres reste aussi courageux en soi ; je respecte donc la décision de Daniel Lacrampe, mais je reste déçu. Notre ville mérite un élan de positivité et de bienveillance, elle n’a besoin pas d’un nuage de doutes. A suivre…

    J'aime

    1. Je partage pleinement votre point de vue. Mais n’ est ‘ on pas avec cette affaire en train de reculer pour mieux sauter?
      Mais sauter quoi? La barre pour essayer de s’ en sortir par le haut pour en sauver quelques uns, ou sauter dans le précipice pour engloutir tout le monde.
      Affaire à suivre au prochain épisode …..

      J'aime

  3. Je ne comprends pas que personne n’ait déposé plainte. Pourquoi ?
    Un de vos lecteur, connaissant bien le droit a écrit :
    « Ces faits sont suffisamment graves pour justifier une saisine du procureur de la République. En effet, il s’agit d’infractions pénales »

    D’autre part, croyez vous un seul instant que ces pratiques n’étaient pas connues d’une partie des élus, et des employés municipaux qui voient de par leur travail, circuler les ordres de missions et les factures ?
    Il y a donc quelque part une responsabilité plus large.

    De plus j’ai lu que la société qui a fait cette facture se proposait d’en donner le détail, où est ce détail de la prestation parisienne ?

    J'aime

    1. 1/ Le citoyen oloronais ne demande pas mieux que la saisine de la justice, mais juste à une condition, c’est que quelqu’un d’autre que lui s’en charge. Cela étant, si rien ne bouge dans la quinzaine qui vient, j’en connais qui s’en chargeront
      2/ Je pense que des élus et des agents municipaux connaissaient une partie de ces pratiques, mais étaient loin d’en soupçonner l’importance. Doivent-ils pour autant en endosser la responsabilité ?
      3/ La société est prête à ouvrir son dossier à toute personne qui y sera autorisée par la commune. J’ai demandé il y a 3 jours cette autorisation. Sans réponse à cette heure

      Aimé par 1 personne

  4. Curieux le moyen de défense de HL ce matin dans le République des Pyrénées ?
    Qu’est-ce ce que vous m’emerder pour ces menues dépenses qui représente 0.15% du budget.
    0.15% du budget à 1 million ça fait 15 000 €
    Alors que moi le sauveur doloron je rembourse 1 millions de dette par an
    On pourrait lire j’ai quand même droit à un petit pourcentage non ?
    Consternant 😦

    J'aime

    1. Je plussoie à ce commentaire .

      Réaction consternante. Même si j’aurais personnellement tendance à me dire « Non mais non, les concernés vont nous fournir explication… c’est juste pas possible ».

      Oui je sais, j’ai tendance à être un peu Bisounours 😇

      Aimé par 1 personne

  5. Nouveau venu sur votre site ,je note que rien ne change à Oloron.La ligne Pau-Canfranc, la circulation, les déviations.. C’est amusant , surtout en ayant vécu dans des villes bien plus grandes depuis mon départ en 1985. Cela étant dit je reste très attaché à cette ville dont je suis encore « amoureux ». Et quel plaisir de lire les tribulations du conseil municipal !!! En plus, j’ai un peu connu quelques acteurs de ce vaudeville. Je ne suis donc qu’à moitié surpris. Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

  6. C est le Fillon d oloron circulez y’a rien à voir au fait ils pourraient rembourser tous et prendre la porte en suivant et donner l argent pour le foot

    J'aime

Les commentaires sont fermés.