Quels ont été les heureux bénéficiaires de la réserve parlementaire de Jean Lassalle en 2016 ?


L’Assemblée nationale vient de mettre en ligne l’utilisation faite par les députés de la réserve parlementaire dont ils disposaient pour l’année 2016. La réserve parlementaire, c’est une sorte d’argent de poche (130 000 € par an en moyenne pour chaque député de base) dont dispose chaque député afin de soutenir des investissements de proximité décidés par des collectivités locales et des activités menées par des associations. Jusqu’en 2013, on ne savait rien de l’utilisation de cette somme. Depuis, elle est mise en ligne sur le site de l’Assemblée nationale qui publie aujourd’hui les résultats pour la réserve parlementaire 2016. Le tableau ci-dessous montre quelle utilisation Jean Lassalle a faite de sa dotation 2016 qui s’élevait à 116 000 €.

reserve-parlementaire-2016-jean-lassalle

On peut se féliciter de cette recherche de transparence voulue par l’Assemblée nationale. Mais elle ne sera pas complète tant que les députés n’indiqueront pas de leur côté quels sont les critères qui ont présidé à leur choix de verser une partie de leur dotation à telle association ou à tel projet communal ou intercommunal. À dire vrai (et Jean Lassalle n’est là qu’un cas parmi 576 autres), ce n’est là qu’une opération de saupoudrage destinée la plupart du temps à s’attirer, via les conseils municipaux ou les associations bénéficiaires, les bonnes grâces du maximum d’électeurs… dans la perspective des élections suivantes. Mais peut-être que je me laisse aller là à un mouvement d’anti-parlementarisme primaire. Dernière précision, cette réserve parlementaire a quand même représenté en 2016 une somme globale de 82 millions d’euros.

11 commentaires sur « Quels ont été les heureux bénéficiaires de la réserve parlementaire de Jean Lassalle en 2016 ? »

  1. Je ne vois pas l’utilité de ces budgets dont la gestion (le saupoudrage devrais-je dire) est confiée aux députés. Les collectivités locales avec leurs budgets propres et leurs domaines de compétences pré-définis sont là pour aider les projets ou les actions décidées par leurs élus dits de terrain. Les députés devraient être tenus à l’écart de ces préoccupations chronophages et futiles à leur niveau. Ils ont bien d’autres choses à faire ou à penser, ils devraient garder leur temps et leur énergie à faire leur boulot de base, et Dieu sait qu’il y en a, plutôt que de se disperser à jouer les tontons d’Amérique pour satisfaire leurs ego trop souvent naturellement hypertrophiés.

    J'aime

  2. D’un côté on peut se dire, c’est bien, ça permet de donner des coups de pouce occasionnels. Mais de l’autre, ça fait vraiment système de baronnie dans lequel il faut plaire et courber…

    Aimé par 1 personne

  3. Il n’y a pas besoin de faire des milliers de kms à pied pour savoir que les politiques distribuent à leur guise l’argent siphonné aux contribuables. Désormais, il suffit d’un clic de souris grâce à l’éclairage de notre blogueur.

    J'aime

    1. le systeme est comme ça.Malheur à celui qui refuse les sollicitations de ses administrés.En fait nous sommes tous responsables et celui qui ne demande rien est considéré comme un couillon ou pire comme quelqu’un de pas « fiable » car pas achetable.

      Aimé par 1 personne

  4. Un système qui sent à plein nez la république bananière …..
    Mais qui fonctionne avec le cautionnement du peuple, comme le dit si bien rdg18.
    On n’ a pas qu’ à voter pour ce genre de personnage, connu depuis des années, pour être toujours à la limite de la ligne blanche de la légalité.

    Aimé par 1 personne

  5. Bonsoir

    Dans la mesure où ils font TOUS pareil et ce, depuis que le monde est monde, et pour nous depuis des décennies, en plus… légalement, il ne nous reste plus qu’à abroger les élections ! Non je rigole, mieux vaut ne plus voter pour personne… Là aussi je rigole.

    Bonne fin de journée

    J'aime

Les commentaires sont fermés.