Clins d’œil et petites piques du dimanche 20 novembre 2016


Six sujets aujourd’hui dans cette rubrique hebdomadaire faite de bric et de broc.

Oloron a rendez-vous avec la lune

la-lune-a-rendez-vous-avec-oloronC’était le 14 novembre. Pour la première fois depuis le 26 janvier 1948 (nombre d’entre nous n’étaient pas nés), la Lune était au plus proche de notre terre, 356.511 kilomètres quand même. Et il nous faudra attendre le 25 novembre 2034 pour vivre une semblable situation. La photo ci-dessus a été prise en ce 14 novembre vers 20 heures 30 dans le quartier Notre-Dame.

Presqu’autant de voitures rue Jéliote

La déviation Gabarn – rond-point Borderouge est ouverte depuis une dizaine de jours. Elle devrait absorber une large part du trafic routier au détriment, si l’on peut s’exprimer ainsi, de la rue Jéliote. Il faut croire que les automobilistes ne se la sont pas encore appropriée. Si la quasi-totalité des poids-lourds l’empruntent en raison de l’interdiction qui leur est faite d’utiliser l’ancien tracé, au moins les trois quarts véhicules légers continuent de passer par la rue Jéliote. Il est bien sûr trop tôt pour en tirer une conclusion, mais il sera intéressant de connaître le résultat des comptages qui ne manqueront pas d’être faits durant les prochaines semaines. Mais, nous autres, pékins de base, en aurons-nous connaissance ?

Café-librairie : où en est le financement participatif

Pour celles et ceux qui auraient raté l’épisode précédent : Bertrand Liocourt a le projet d’ouvrir un café-librairie rue Louis Barthou. Pour boucler le montage financier de son projet il compte, outre son apport personnel, sur un financement participatif à hauteur de 4 500 € via la plateforme Bubl in Town. Où en est-il de son recueil de fonds ? Samedi, 44 contributeurs s’étaient engagés pour un montant total de 1 847 €, soit 41% de la somme totale escomptée. Ceux qui le souhaitent ont encore jusqu’au 16 décembre pour participer. Etant précisé que je n’ai aucun intérêt personnel dans l’affaire, je me demande si tous ceux qui réclament à corps et à cris des espaces de réflexion citoyenne et d’animation culturelle à Oloron ont déjà apporté leur petite pierre à l’édifice pour que se monte ce café-librairie.

Réunion de quartier : rien de nouveau

J’ai senti comme une pointe d’agacement chez la vingtaine d’habitants de Notre-Dame qui assistaient lundi dernier à la réunion de quartier bimestrielle. L’implication des animateurs de la rencontre n’est nullement en cause. Non, ce qui lasse, c’est le sentiment que ce sont toujours les mêmes sujets qui reviennent à l’ordre du jour. Et ce pour une seule et bonne raison : les habitants ont beau signaler des situations qui perturbent le quotidien (prolifération des chats, « police » des ordures ménagères, incivilités diverses et variées) rien ne bouge du côté de la mairie. Peut-être tout simplement parce qu’elle est désarmée face à ces situations ?

Le silence des élus

La République a publié cette semaine un article sur le drame qui s’est noué l’an dernier à la maternité de l’hôpital d’Oloron. Une parturiente est depuis dans un état végétatif. Une expertise médicale indépendante semble imputer cet accident à des erreurs personnelles et institutionnelles. J’imagine que tous les élus (député, maire, membres du Collectif etc.) que l’on a entendu il y a quelques mois défendre le maintien de la maternité étaient alors, malgré les rumeurs qui courraient sur le sujet,  dans l’ignorance de ce drame. Il n’empêche : on aurait aimé lire leurs réactions aujourd’hui.

Conseil municipal du 23 novembre : le Cesel sera bien réuni

Jeudi dernier, Oloronblog commentait quelques questions inscrites à l’ordre du jour du conseil municipal du 23 novembre. En signalant que les membres du Cesel (Conseil économique, social et environnemental local) n’avaient pas été conviés, comme il est maintenant de coutume, à prendre connaissance des rapports avant la séance du conseil. Il faut croire que cette lamentation est parvenue jusqu’à des oreilles municipales. Comme quoi aucun arrêté du maire n’interdit encore aux élus et fonctionnaires de lire Oloronblog… et de réagir aux remarques contenues dans ses articles.

En tout cas, les membres du Cesel ont reçu dès le lendemain un courriel les informant qu’une invitation à une réunion pour prendre connaissance des questions à l’ordre du jour leur avait bien été adressée, mais qu’en raison d’un « dysfonctionnement » cette invitation n’était pas parvenue à tout le monde. Faisant partie des victimes de ce dysfonctionnement, je sais donc maintenant que le Cesel sera réuni la veille du conseil municipal. Et que donc j’aurai alors réponse aux questions que je posais dans l’article de jeudi.