13 commentaires sur « Coup de gueule du dimanche 6 novembre 2016 »

  1. Un peu des deux sans doute. Avec un coef supérieur pour l’incivisme des habitants (ou des commerçants …). Par contre comment adapter l’offre de services au besoin de la population, l’initiative doit venir du SICTOM. C’est à lui d’ouvrir un espace de parole pour tenter de chercher des solutions, et fermer la brèche à l’individualisme et au je-m’en-foutisme latent.
    Autre manifestation d’ « après moi le déluge », postez-vous le dimanche entre 10 et 11 h devant la boulangerie de la rue Carrérot : Si vous êtes piéton et un peu handicapé, si vous trimbalez une poussette, vous êtes en danger objectif dans le secteur. Même parfois la voiture de gendarmerie se gare sur le trottoir pour s’y ravitailler. Alors qu’il y a 2 parkings avec toujours des places libres dans les 50 m environnants.
    Désolant …

    Aimé par 1 personne

  2. C’est loin ‘être le cas seulement devant chez Cazapan…Ecoles,Magazins,,jardin public…Parfois avec des placs à coté certains se garent au plus simple pour eux.C’est normal,car il y a peu de sanctions.

    J'aime

    1. Il n’y aura pas de sanctions, puisque nos gendarmes font pareil (au moins devant le Fournil). Sauf si Nico revient en 2017 pour réactiver les primes au chiffre d’affaires ???

      J'aime

      1. Oui, mais les gendarmes ne vont tout de même pas se fiche une prune à eux mêmes…. Quoique je me souviens de ce gendarme qui, à Artix, avait verbalisé sa propre épouse qui avait eu le malheur de franchir un peu vite un stop !

        J'aime

  3. Je ne pense pas qu’entre 2007 et 2012 Oloron croulait sous les pv et que les gens se garaient bien.La peur du gendarme n’existait pas plus qu’aujourd’hui ,et pour cause ce ne seraient pas leurs attributions mais celles d’une police.Le territoire d’action de la gendarmerie n’est pas limité à Oloron .D’autre part même quand il y avait une police à Oloron le mal stationnement était courant.
    C’est aussi l’affaire des citoyens qui dans une petite ville n’ont pas la pression :je ne gêne pas j’en ai pour deux minutes…
    C’est le rôle du maire que de commander que trottoir soit pour piéton et voie pour véhicules.En même temps celà fait la qualité de vie à Oloron:on ne risque pas une amende pour ne pas avoir mis son disque ,pour s’être garé sur des trottoirs récemment aménagés et larges (jardin public par exemple).
    Souhaite t-on une grande efficacité ,auquel cas beaucoup vont grincer des dents,peut être vous même ou moi même si nous imitons les dits comportements!

    Mais le coup de gueule du 6 novembre portait sur les poubelles.Et là il n’ y a pas tant à dire que celà,même si c’est condamnable et même si en comité de quartier on évoque régulièrement ce type de problèmes.Oloron n’est pas une ville sale ,mais il existe des coins de France où la population gère mieux les déchets:peu de déchets sauvages ,peu de poubelles débordant ,je pense au Morbihan ,à Vannes et sa région .
    Il y a aussi les grandes villes où l’incivisme est pire ,mais les moyens de réparer plus importants .
    Je resterai sur une question:comment fait on changer les citoyens?Il faut leur parler ,il faut sûrement les contraindre,et il faut qu’ils parlent entre eux.Il faut accepter les remarques des autres ,il faut oser en faire…
    Il faut donc retrouver goût à la citoyenneté.

    J'aime

    1. Et si la notion de citoyenneté (dans le sens de conscience d’appartenir à la cité et donc d’avoir un rôle à jouer dans le bien-vivre ensemble) était affaire d’éducation ? Si elle s’apprenait et s’entretenait dès le plus jeune âge, grâce aux parents d’abord, grâce à l’école ensuite. Ce qui veut dire a contrario qu’il est fort probable qu’atteint un certain âge, on ne fera plus de ceux d’entre nous qui n’ont pas su ou pas pu acquérir cette notion des citoyens responsables.

      Aimé par 1 personne

      1. éducation…

        scene sans doute banale rue Sadi Carnot .Sortant de l’immeuble ou il y a un cabinet de médecins et à côté du laboratoire d’analyse 2 jeunes, l’un en survet et l’autre rasta balançaient des crachats liquoreux à qui mieux mieux sur le trottoir entre 2 taffes d’un joint.

        J'aime

  4. D’une manière générale les enfants ne se garent pas sur les trottoirs…
    Quand les citoyens sont désengagés de la cité, divisés pour mieux régner!
    Que l’écoute est du type »cause toujours », genre réunion de quartier ou « ferme ta gueule » genre les nuits debouts!
    Quand les gens sont inbécilisés par la télé.. résulte des petites incivilités… des fois plus!!
    La police et la gendarmerie ne sont pas habilité à soigner… prendre soin !
    Association, fêtes, rassemblement, parler à ses voisins, sortir, inviter.. régulariser!!

    Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.