Clins d’œil et petites piques du dimanche 25 septembre 2016


Dimanche. C’est le jour hebdomadaire d’un article en forme de clins d’œil et petites piques. Sur quatre sujets aujourd’hui.

 L’ordre du jour du conseil municipal du 29 septembre

 Le conseil municipal se réunira donc le jeudi 29 septembre à 18 heures 30. L’ordre du jour de la séance a été mis en ligne sur le site internet de la ville. Il a aussi été affiché sur l’un des panneaux fixés sur la façade extérieure de la mairie.

À première vue, aucune des 28 questions figurant à cet ordre du jour ne devrait susciter de polémique. Toutefois, ma modeste expérience m’a appris à me méfier de ce genre d’intuition. Pour deux raisons :

  • d’abord parce que c’est en général lorsqu’on pense que la réunion va être calme que le clash surgit sur la question où on l’attend le moins.
  • ensuite parce qu’il peut y avoir une grande différence entre le titre d’une délibération, souvent vague car très général, et le fond du texte que l’on demande aux élus de voter. Ils peuvent donc y trouver à redire

Nous commencerons à voir un peu plus clair la veille du conseil puisque les questions à l’ordre du jour seront alors présentées et commentées devant les citoyens faisant partie du Cesel.

Centre hospitalier : le départ d’un pilier

C’est officiel : dans les tout prochains jours le chirurgien digestif du centre hospitalier quittera l’établissement dont il était l’un des piliers. Le second chirurgien ne peut travailler que sous couvert d’un senior, celui qui part. De surcroît, elle (c’est une dame) va passer courant octobre un concours d’État pour valider ses diplômes étrangers.

Le remplacement du chirurgien senior partant va nécessiter soit un recrutement, soit (mais cela reste peu probable) une mutation au bénéfice du centre hospitalier d’Oloron. Cela étant, pour la permanence du soin une équipe de 3 serait nécessaire. Il se dit que deux candidatures (des médecins étrangers ?) seraient évoquées. Ils assureraient dans un premier temps des remplacements d’essai.

Inutile de brosser un tableau beaucoup plus noir qu’il est de la situation. Il n’est en effet pas contestable que ceux qui ont en charge les services de santé font leur maximum pour que la situation soit gérée au mieux. Mais il n’est pas interdit de se poser quelques questions : les correspondants médicaux avec lesquels le chirurgien partant avait su instaurer une relation de confiance resteront-ils fidèles au chirurgien à venir ? Comment avance la réflexion sur le devenir du centre hospitalier d’Oloron ? Les citoyens ne seraient-ils pas en droit d’être informés ? Peut-être faudra-t-il attendre que soient passées les élections pour en savoir davantage ?

Espace Laulhère : où est passée la technopôle « nouvelles technologies » ?

Dans le courant de la semaine, la municipalité annonce ses projets pour l’espace Laulhère. Même si, on l’a vu dans l’article publié en réaction sur Oloronblog, cette annonce était prématurée s’agissant d’un dossier à l’heure actuelle particulièrement flou, ce n’est pas la première fois que les Oloronais entendent parler du devenir de cet ensemble immobilier imposant. Depuis 2011, les municipalités successives ont en effet envisagé au fil du temps de consacrer des investissements très importants à l’espace Laulhère. Pour lui donner des destinations très différentes : un espace multifonctionnel (culture/économie/sport) pour la précédente municipalité, (un projet qui ne put être mené à bien) ; un technopôle tourné vers les nouvelles technologies pour l’actuelle municipalité.

 Il y a à peine un an, le 16 septembre 2015, le maire faisait part en effet dans la presse de ses ambitions pour la ville d’Oloron. Voilà ce qu’écrivait La République sous le sous-titre La technopole de La Fabrique à Laulhère : « Voilà un des projets municipaux qui pourraient embrayer dans trois ans. Installer à l’espace Laulhère une technopole Nouvelles technologies de l’information et de la communication (NTIC), « lieu de recherche, d’expérimentation et de formation où pourrait être développé le projet de ville intelligente, smart city, avec possibilité d’effectuer des démarches administratives en ligne ou de proposer aux commerces oloronais une plateforme commune de vente en ligne ». Le projet reprendrait le terme de « La Fabrique », porté par l’équipe municipale précédente, mais avec des objectifs très différents. »

Et puis, dans l’annonce de cette semaine, plus de technopôle à l’horizon. Le projet serait-il passé à la trappe ? N’aurait-il été qu’une annonce en l’air, une de plus ? Oloron n’aurait-elle plus la vocation à devenir une « ville intelligente » (si tant est qu’elle soit une « ville idiote » aujourd’hui) ? Quelque élu pourrait-il demander au maire lors du prochain conseil municipal où en est ce projet de technopole ?

Déviation du Gabarn : on travaille au noir

dsc05828Ouvrant cet écho, un titre comme je les déteste. Parce qu’il se veut accrocheur, il entend guider volontairement le lecteur sur une fausse piste qui sent un rien le soufre. Il n’est bien évidemment pas question d’accuser les entreprises chargées de la réalisation des travaux d’employer des travailleurs au noir. Non, il s’agit, photo à l’appui, de montrer que le revêtement en enrobé a reçu sa couche de finition cette semaine. Mais l’ouverture de la déviation, c’est pour quand ? On parle du mois de novembre… Quoi qu’il en soit, je serais heureux qu’un conseiller municipal pose la question lors du conseil du 29 septembre soit au maire, soit à l’une des deux conseillères départementales siégeant au sein de cette même assemblée municipale.

2 commentaires sur « Clins d’œil et petites piques du dimanche 25 septembre 2016 »

  1. … de ce que nous a dit un ouvrier sur place, il semblerait qu’une troisième couche soit nécessaire… Noir c’est noir mais il y a encore de l’espoir !

    J'aime

  2. J’ai entendu dire qu’on voulait l’appeler « l’arlésienne » mais je ne sais pas si cela a un rapport avec la voie d’Arles du chemin de Compostelle ou si c’est parce qu’elle s’est faite désirer…ou les deux…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.