Travaux de la rue Navarrot : la réunion d’information organisée par la mairie ne déplace pas les foules


À Oloron comme ailleurs, lorsqu’un chantier est conduit dans une rue de la ville, le scénario se déroule la plupart du temps à l’identique : 1/ Les riverains de la rue se plaignent, souvent à juste raison, de n’être en rien informés par la mairie de la nature et du calendrier de l’opération qui se passe sous leurs fenêtres 2/ Quand la mairie consent, enfin, à une action de communication en leur direction, ils la boudent. Nous venons de revivre un énième épisode de ce scénario du côté de la rue Navarrot.

Les trois-quarts au moins des Oloronaises et Oloronais n’empruntent jamais cette rue et, pour une bonne partie d’entre eux, vont même jusqu’à ignorer où elle se situe. La rue Navarrot est une rue du quartier Notre-Dame qui constituait jusqu’à il y a quelques dizaines d’années, c’est-à-dire avant la réalisation de la déviation en direction de Lédeuix, la voie principale d’accès au bassin de Lacq.

Depuis quelques mois, GRDF (Gaz Réseau Distribution France) a entrepris une réfection totale du réseau gaz dans la rue Navarrot. Et les travaux n’en finissent pas de finir, sans que les riverains n’aient reçu la moindre information depuis le début du chantier. Lors du dernier comité de quartier qui s’est tenu le 4 juillet dernier (petit rappel : tout habitant du quartier est membre de droit du comité de son quartier), certains habitants comptaient bien obtenir quelques renseignements auprès des élus communaux. Mais aucun élu n’était présent.

Une nouvelle réunion du comité avec ce seul sujet à l’ordre du jour a donc été organisée hier. Cette fois-ci, trois adjoints au maire avaient fait le déplacement. Ils étaient accompagnés du directeur des services techniques de la ville. Mais, à côté de quelques membres du comité de quartier, ces élus et technicien n’ont trouvé face à eux que trois habitants de la rue. Il faut dire à la décharge des riverains que la mairie ne leur avait pas fait part individuellement de cette réunion par le biais d’un « boîtage » (convocation laissé dans chaque boîte aux lettres).

Les présents auront pu au moins recueillir pour la première fois des informations précises :

  • sur les raisons du retard pris par les travaux: elles sont dues principalement à un imprévu, la nécessaire dépose de 30 mètres d’une canalisation d’eau potable en amiante-ciment. Cette dépose incombe à la mairie et sera effectuée très prochainement. Elle permettra alors la poursuite de la réfection sur le restant de la rue.
  • sur le calendrier des prochains mois: dépose du tuyau en amiante-ciment en juillet/août ; de fin août/début septembre à début octobre : poursuite et fin des travaux de réfection ; ensuite, réfection par la ville de l’intégralité du réseau d’eau potable  Les dates seront précisées en accord avec GRDF et les riverains en seront informés.
  • sur la réfection du revêtement de la voie: la rue est une départementale que le conseil départemental souhaite rétrocéder à la ville. D’autres rues d’Oloron sont dans le même cas Des tractations sont en cours pour déterminer les conditions de cette rétrocession. La ville attend notamment un concours financier de département pour les remettre en état. La réfection de la seule rue Navarrot est aujourd’hui estimée à 500 000 €. C’est dire que les discussions vont être serrées avec le conseil départemental. Il est donc probable qu’il faudra aux riverains être patients. Ils pourront être heureux si le revêtement est refait avant la fin du présent mandat municipal (j’exagère à peine).

Les élus et techniciens présents ont assuré que cette réfection de la voie (mise à sens unique… ou pas, places de stationnement etc.) s’effectuerait en concertation avec les habitants de la rue. Seront-ils alors plus nombreux à se sentir concernés ? Réponse lorsque la question viendra à l’ordre du jour : dans deux ans, trois ans… ou plus.

Que la petite mobilisation à laquelle a donné lieu cette réunion d’information ne dissuade pas pour autant la mairie d’avoir une action de communication en matière de travaux aussi dynamique et percutante que celle qu’elle mène pour annoncer à la population fêtes et cérémonies. Les administrés, même s’ils ne sont pas toujours très réceptifs et ne se sentent pas concernés par ce genre d’information y ont quand même droit. Mais le récent renforcement du service de communication municipal a sans doute été effectué dans cet objectif…

3 commentaires sur « Travaux de la rue Navarrot : la réunion d’information organisée par la mairie ne déplace pas les foules »

  1. 2 mois de travaux pour enlever 30 m de canalisation amiante ciment….le principe de précaution tournant à l’absurde. Heureusement que les entreprises de couvertures ne mettent pas 2 mois pour défaire un toit couvert d’ardoises amiante ciment………Sinon à Féas ils en seraient encore à refaire les toits depuis l’orage de grêle de 2009……

    J'aime

    1. Parce que je suis un garçon compréhensif, je veux croire que seules des raisons techniques, et non une interprétation trop étroite du principe de précaution, expliquent ce retard

      J'aime

Les commentaires sont fermés.