Boutique Éphémère, mais apéros permanents


La municipalité organisera-t-elle une réception chaque fois que la Boutique Éphémère accueillera un nouvel occupant ? Si tel est le cas, on n’a pas fini de couper des rubans quand on sait que ce local est loué pour des périodes allant de 1 jour à 1 mois et que, par voie de conséquence, les nouveaux occupants vont s’y succéder à une cadence accélérée.

Ouverture MimimohairToujours est-il que, après avoir convié le 17 juin les Oloronais à l’inauguration de la Boutique Éphémère avec son premier occupant, « Les p’tites flingueuses » qui est resté les lieux durant 3 jours, voilà que la mairie les invite à nouveau le 28 juin à 18 heures 30.

Cette fois-ci pour l’accueil du second occupant, « Mimimohair », qui disposera des locaux du 28 juin au 8 juillet. Avec, en conclusion de cette nouvelle inauguration, encore un vin d’honneur. La municipalité pourrait peut-être, pour le bien des finances communales, se dispenser de ces invitations à répétition avec apéritif à la clé, là n’est pas le plus important.

Il serait ridicule de commencer à tirer dès maintenant un bilan de l’opération Boutique Éphémère. Il est toutefois un constat fait par nombre de lectrices et lecteurs d’Oloronblog. Pour le regretter. Car si l’objectif était de mettre en lumière aux yeux du grand public via la Boutique l’activité d’entreprises commerciales et artisanales, pourquoi avoir choisi comme lieu d’implantation le fond de cour d’un vieil immeuble situé au bout d’une ruelle par laquelle personne ne passe, si ce n’est les clients de la médiathèque ? Il se dit que la première occupante de la Boutique n’a vu d’autres visiteurs que les invités à l’inauguration !

Et, puisqu’il faut toujours avancer des propositions quand on critique ce genre de constat, en voici une : l’implantation de ce type d’activité s’imposait rue Louis-Barthou.

  • Une rue Louis-Barthou à bout de souffle où l’on ne compte plus les vitrines vides. Une rue Louis-Barthou que la mairie dit vouloir redynamiser. Elle en aurait donné ainsi un premier signal.
  • Une rue Louis-Barthou où la commune est propriétaire d’un beau local à usage commercial qui hébergeait jusqu’à il y a peu de temps l’Office du Commerce et de l’Artisanat. Plutôt que de tenter de le mettre en vente (sans succès jusqu’à présent), elle ferait mieux de lui conserver sa vocation première en y installant la Boutique Éphémère
  • Une rue Louis-Barthou qui, même si elle a perdu aujourd’hui une bonne partie de son attractivité commerciale, est quand même cent fois plus passante que le fond de la rue des Gaves.

Oui, la rue Louis-Barthou semblait s’imposer.

Mais cet article ne serait pas complet si j’omettais de dire le moindre mot sur « Mimimohair ». Voici comment sa créatrice, Michèle Paumier, de Buziet, présente son activité sur sa page Facebook : « De l’élevage de mes 3 chèvres angora, du filage, à la confection aux aiguilles de diverses créations, tout passe par mes mains. Passionnée par le filage, je remets au goût du jour un savoir-faire ancestral et vous propose des créations 100% naturelles, locales, uniques, chaudes et légères comme le mohair mais aussi l’alpaga, le chameau, lin … ». Une page Facebook où celles et ceux qui veulent en savoir plus trouveront de nombreuses photos exposant les ouvrages (écharpes, bonnets, mitaines etc.) ainsi confectionnés.

2 commentaires sur « Boutique Éphémère, mais apéros permanents »

  1. je pense que votre proposition devrait faire l’unanimité. Sinon je connais quelqu’un qui devrait sans doute être intéressé par le travail de mimimohair. Je lui en ferais part d’autant plus qu’elle n’habite pas très loin.

    J'aime

  2. L’article est tout à fait pertinent.
    La localisation de ce local avec été ma première grande surprise pour
    permettre de mettre en lumière ces commerces qui cherchent à être connus.
    Une page de site dédié à indiquer le planning des commerçants et artisans qui utiliseraient cette boutique éphémère avec sa localisation rue Louis Barthou, aurait une un double effet,faire mieux connaitre cette boutique et drainer vers la rue Louis Barthou des gens curieux ou intéressés, faisant revivre un peu cette rue….

    J'aime

Les commentaires sont fermés.