Législatives 2017 : ça commence à bouger


Sauf évènement extraordinaire d’ici là, les prochaines élections législatives se tiendront les 11 et 18 juin 2017. Soit dans un an à quelques jours près. Est-ce en raison d’une actualité plutôt calme ou bien parce que ça commence à s’agiter dans les coulisses ? Toujours est-il que La République consacre une page de son édition de ce 23 juin 2016 à cette future et lointaine échéance. Quels enseignements pouvons-nous tirer de ces informations pour ce qui concerne la 4ème circonscription de notre département, la circonscription d’Oloron ?

Les sept samouraïs

Sept noms nous sont jetés en pâture (dans l’ordre de l’article : Jean Lassalle, Bernard Uthurry, Jean-Pierre Coste, François Maïtia, Arnaud Villeneuve, Marc Oxibar, Beñat Inschauspé). Deux constats immédiats :

  • Aucune femme n’est citée au nombre de ces candidats éventuels ; c’est ça la parité dans le monde politique ?
  • Quatre de ces candidats potentiels relèvent peu ou prou de la même sensibilité politique (Uthurry, Coste, MaÏtia, Villeneuve)… si tant est que l’on puisse discerner aujourd’hui une sensibilité identique entre deux élus appartenant à la frange modérée de la gauche. Tout cela, c’est un peu des noms en l’air, dans la mesure où, au final, un seul prendra le départ en 2017. À moins qu’un cinquième ou une cinquième ne leur brûle la politesse
  • Absence dans la liste de représentants de partis dont on sait qu’immanquablement ils seront en piste : Parti communiste, Front national, extrême gauche, écologistes etc. etc.

Aucun candidat déclaré à ce jour

Si dans d’autres circonscriptions certains ne cachent pas leurs intentions, dans celle d’Oloron, rien de tel. Non pas que des élus n’y pensent pas tous les matins en se levant. Mais l’ambition trop rapidement affichée est contre-productive :

  • Qui a suffisamment de souffle pour se lancer dans une campagne électorale sur 12 mois ? Il y a là de quoi lasser des électeurs qui jugent qu’il y a d’ici là bien des actions plus utiles à mener
  • Les alliances conclues au plan national à la veille des élections présidentielles peuvent bouleverser la donne et freiner quelques aspirations à ces hautes fonctions parlementaires. Même du côté d’Oloron

Un grand absent dans la liste

Élections au bureau de la CCPO, élections départementales, élections régionales. À chaque fois il a été candidat ou candidat à la candidature. Sans succès en ces trois circonstances. L’article de La République n’évoque même pas son nom. Attend-il son heure ? La conduite des affaires de la mairie d’Oloron suffit-elle à son bonheur ? Les prochains mois nous permettront d’en savoir plus

Et le cumul des mandats dans tout ça ?

Quels sont les mandats électifs dont sont déjà chargés ces sept personnes ?

  • Jean Lassalle : député et maire de Lourdios
  • Bernard Uthurry : conseiller municipal d’Oloron, vice-président de la CCPO et vice-président de la région
  • Jean-Claude Coste : conseiller départemental
  • Arnaud Villeneuve : maire de Tardets-Sorholus
  • François Maïtia : sans mandat électif
  • Marc Oxibar : conseiller municipal d’Ogeu, vice-président de la CCPO, conseiller régional
  • Beñat Inschauspé : maire d’Hasparren

S’ils vont au bout du bout (en clair : s’ils sont élus) certains devront, en l’état actuel de la loi, sacrifier l’un des mandats ci-dessus. Ou alors faire en sorte que Nicolas Sarkozy soit élu président de la République (je plaisante) : il a annoncé son intention de mettre un terme à l’interdiction du cumul des mandats (il l’a bien déclaré).

En conclusion

La République ne nous apprend pas grand-chose sur la préparation des législatives 2017 dans notre circonscription. Pas d‘affolement pour autant : cela décantera avant la fin de l’année. Et personne ne se plaindra de ce temps de répit qui nous est ainsi accordé loin des petites phrases, des annonces tonitruantes et des promesses…. qui n’engagent que ceux qui les reçoivent.

Un commentaire sur « Législatives 2017 : ça commence à bouger »

  1. Il se dit que marc Oxibar a chez lui un autel dédié à Vichnou. Il aurait encore un bras de disponible pour être le futur maire d Ogeu. il encore en pleine réflexion.:

    attention vous en prenez pour 6 heures…

    J'aime

Les commentaires sont fermés.