Oloron, capitale haut-béarnaise du 3ème art


Oloronblog va-t-il se reconvertir en blog dédié à la culture. Aucun risque. Et ce pour deux raisons : d’une part son rédacteur n’a aucune aptitude dans ce domaine, d’autre part, il ressentirait une vraie frustration s’il ne pouvait commenter tous les couacs dont l’équipe municipale alimente la chronique locale semaine après semaine, parfois même jour après jour. Mais ce n’est pas parce que l’on ne se spécialise pas dans un domaine qu’on s’interdit d’en parler.

Saviez-vous que notre ville compte non pas une, mais deux associations qui regroupent les passionnés du 3ème art ? Dit plus simplement, ce sont deux associations dont les adhérents consacrent leurs loisirs à la peinture. Il s’agit du Foyer artistique d’Oloron et de l’association Lézarts. J’ai déjà évoqué ici le Foyer artistique qui exposait les œuvres de ses membres la semaine dernière à Sainte-Croix.

C’est au tour de l’association Lézarts d’organiser sa propre exposition tous les jours de 15 heures à 19 heures jusqu’au vendredi 17 juin à la salle Révol. Créée il y a vingt ans, Lézarts exerce son activité dans un local mis à sa disposition par la mairie dans le Parc Pommé. Elle perçoit en plus de cet avantage en nature une subvention en numéraire qui s’établit cette année à 859 €.

Toujours aussi incapable de jouer les critiques d’art, j’ai néanmoins apprécié plusieurs des tableaux exposés. Le diaporama ci-dessous donne une petite idée de l’ensemble des travaux des élèves (des cours d’arts plastiques sont en effet dispensés aux enfants, adolescents et adultes. À noter les artistes devaient plancher cette année sur le thème D’Oloron. D’où de nombreux tableaux sur ce sujet, tableaux que vous retrouverez dans le diaporama.

Pour ceux qui veulent en savoir un peu plus sur l’association Lézarts :

 

5 commentaires sur « Oloron, capitale haut-béarnaise du 3ème art »

  1.  » Lézarts exerce son activité dans un local mis à sa disposition par la mairie dans le Parc Pommé. Elle perçoit en plus de cet avantage en nature une subvention en numéraire qui s’établit cette année à 859 € ».
    Ai-je l’esprit tordu ? Mais lorsque j’ai lu ces deux phrases, je me suis dit, ils sont bien lotis. (je n’ai pas d’éléments de comparaisons). Et puis je me suis souvenue avoir fréquenté un petit peu, cette association, de septembre à novembre à peu près une année. Malgré une professeur de dessin très compétente, sympa et tout, parfaite, un accueil humain très bon, j’ai arrêté car je ne prenais pas plaisir tellement j’avais froid dans ces locaux. Petite remarque certainement pas très utile, mais bon…

    J'aime

    1. La personne avec laquelle je me suis entretenu à l’entrée de l’expo m’a confié qu’il faisait un froid de canard dans le local occupé précédemment par l’association, rue Palassou. Mais ne m’a rien dit sur celui qui a maintenant été mis à leur disposition au Parc Pommé.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.