Des agents municipaux bien matinaux


Un lecteur me signale aujourd’hui une situation qui est loin d’être unique et fait raler bien des citoyens. À Oloron comme dans bien d’autres collectivités. Probablement pour éviter d’être en service durant les périodes de forte chaleur, les employés des services techniques embauchent de très bonne heure. Ce qui ne va pas sans créer quelques nuisances pour les riverains lorsque la tâche dont ils sont chargés est source de quelque bruit. Histoire vécue ci-dessous.

« Bonjour,

Je ne peux m’empêcher d’écrire ces quelques lignes tant je suis stupéfait du zèle que déploient les employés des espaces verts de la Municipalité. Je demeure dans un lotissement où le terre-plein central est couvert de pelouse. Cet espace vert est entretenu par la ville que je remercie au passage. Le temps de tonte de cette parcelle est d’environ 30 minutes avec l’engin qui va bien.

Et bien, notez bien ce que je vous dis, la tonte, régulièrement débute à… 6 heures 25. J’ai bien dit, 6 heures 25… pas le soir, le matin. C’est ainsi que nous avons été encore une fois réveillés par cet employé zélé et sa machine « diabolique » avec laquelle il est reparti comme il était arrivé, vers 6 heures 50. J’imagine alors plusieurs scénarios. Il applique à sa journée de travail le « fini-parti », il veut faire plaisir à son chef en montrant sa pugnacité à accomplir sa tâche, il a reçu des instructions précises de sa hiérarchie et marque ainsi 2 heures supplémentaires… Bref, je n’en sais pas grand-chose quant à présent.

Toujours est-il que je vais me faire un plaisir d’aller aux nouvelles et tenter de joindre le chef de cet homme zélé. Après l’avoir remercié de la qualité du travail accompli (ce qui est vrai), je ne vais pas manquer de lui rappeler que l’utilisation des engins à moteur pour la tonte, qu’ils soient de particuliers ou de professionnels, sont soumis à réglementation prévue par l’article 101, 103 et plus particulièrement 103-2 du « Règlement Sanitaire Départemental ». Ces textes sont en ligne sur le site de notre Mairie (http://www.oloron-ste-marie.fr/Oloron/ville-nature.php?id_page=94). Ces articles prévoient, entre autres, que les travaux de jardinage (avec engin à moteur) ne peuvent être effectués avant 8 heures 30.

Même si « nul n’est censé ignorer la loi », parfois un peu de bon sens remplace tous les textes de notre République. ».

Le travail doit bien sûr se faire. Mais n’est-il pas possible de confier à ces agents, en tout début de journée, des tâches qui évitent de réveiller tout un quartier ? C’est là affaire d’organisation du travail.

(Actualisé le 22 mai à 22 heures) : vérification faite, l’article 103-2 du règlement sanitaire départemental concerne les bruits émis en dehors des lieux accessibles au public. Dans le cas qui nous intéresse, c’est l’article 102-2 de ce même règlement qui s’applique puisqu’il traite des bruits émis sur les lieux publics ou accessibles au public. Et dans ce cas, il est précisé que sauf cas d’urgence, l’emploi des outils ou appareils et les travaux doivent être interrompus de 20 heures à 7 heures et toute la journée des dimanches et jours fériés. Mais le règlement ne dit nulle part une obligation de commencer à faire du bruit dès 7 heures du matin. Il prévoit au contraire qu’il convient de prendre toute mesure pour préserver la tranquillité du voisinage.

Post-scriptum : la semaine dernière les équipes « espaces verts » de la ville ont donné (sans tondeuses, ni soufflettes, ni rotofils pour l’occasion) un sacré coup de collier pour réinstaller les jardinières sur les ponts et les supports verticaux, changer les fleurs dans les massifs du Jardin public et redonner de la couleur aux plantations sur les ronds-points. Du beau boulot. Merci aussi aux élus municipaux qui leur ont donné les moyens humains et matériels nécessaires. Et que l’on ne vienne pas me dire après ce coup de chapeau que je ne fais que dans le négatif !

Rond-point Rozan
Rond-point Rozan de Mazilly

11 commentaires sur « Des agents municipaux bien matinaux »

  1. C’est le « fini-parti » qui motive ce type de pratique. On pourrait aussi demander à ce qu’ils cessent d’utiliser les souffleurs sur le jardin public quand le sol est sec… Cela provoque un incroyable nuage de poussière à chaque fois, sans que cela éveille quelques questions sur le bien-fondé de ce type d’intervention…

    J'aime

  2. J’ai moi-même été maintes fois réveillé par tondeuses et souffleurs, une fois même à… 5h30… (véridique !).
    Je suis heureux de constater que je ne suis pas le seul oloronais atterré et indisposé.

    J'aime

    1. Ah bon ! euh vous réviez ! pendant la période d’été (fin du printemps jusqu’au début de l’automne je crois) ils commencent plus tôt mais jamais à 5 h 30, jamais ! leur travail commence à 6 h !!!!
      Vous n’étiez pas somnanbule et ce n’était pas vous qui étiez en train de souffler ?

      J'aime

  3. Début de tonte à 7h45 (en dehors d’un espace public). Je remercie la municipalité de ne pas avoir fait débuter le service de ses agents à 6h.

    J'aime

      1. Au niveau d’un immeuble appartenant à la commune. Des appartements y sont loués. On peut donc penser qu’il s’agit du domaine privé.

        J'aime

Les commentaires sont fermés.