Un monarchiste très fâché contre le blogueur !


Je reçois aujourd’hui un commentaire sur un article publié sur oloronblog le…. 15 juillet 2015, article intitulé « Le roi de Patagonie en visite à Oloron ». Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce lecteur tardif n’a pas, mais alors pas du tout apprécié le ton de ce billet ainsi que d’un billet qui suivait : « Le maire d’Oloron préfère les forêts de Patagonie au bois du Bager ». Comme beaucoup d’entre vous ne reviendront sans doute pas sur ces deux articles, je me fais un plaisir de reproduire in extenso ici les reproches de mon contradicteur. Et d’y apporter ensuite réponse. Une précision : ce commentaire émane d’un site qui a pour nom Royauté-News (cliquer sur le nom pour accéder au site). Tout un programme.

La parole est à l’accusateur

« C’est facile de se moquer mais il faut le faire bien, si possible sans tout mélanger.
Vous confondez déjà folklore et opérette. Ça fera plaisir aux amateurs (si nombreux) de folklore et aux amateurs (presque aussi nombreux) d’opérette.
On lit aussi quelque part sur votre blog que vous vous moquez du Cnip, pourtant un des vieux courants de la vie politique française, modéré, constitué de notables. Mais vous n’aimez pas non plus les traditions.
Votre article, « Le maire d’Oloron préfère les forêts de Patagonie au bois du Bager », en plus d’une affirmation peu sensée, montre que vous n’aimez pas le maire, que vous n’aimez pas la Patagonie, qui certainement ne vous a rien fait, et que vous n’aimez pas non plus les citadins d’Oloron puisque vous leur refusez la capacité de s’intéresser à un pays d’Amérique et sans doute, à tout ce qui dépasse les bornes de votre intelligence.
Sur le fond, il n’existe pas de roi d’Araucanie. Stanislas s’appelle Prince d’Araucanie, ce qui est facile à vérifier. Mais pour être juste et équilibré (ce n’est pas trop votre style) il faut dire que Jean-Michel Parasiliti passe pour un usurpateur lui aussi, et pas seulement chez Stanislas.
Si votre information était complète, vous auriez dû ajouter que l’actuel détenteur des droits est M. de La Garde.
Il n’y a pas de guerre civile au royaume. Mais le spectacle offert dans votre république ne permet sans doute pas de se moquer d’autrui. »

La parole est à la défense

Je suis très honoré que des royalistes s’intéressent à un article que j’ai commis. Et à l’évidence ils ne l’ont pas apprécié. Vous n’imaginez pas combien cela me navre. Mais, bon prince, je vais tenter de répondre point par point à leurs récriminations.

Ainsi je confondrais folklore et opérette ? Attrapons notre Larousse. L’une des définitions du mot folklore : « Aspect pittoresque de ce qui tranche avec les habitudes, la vie ordinaire ». Ne cherchez pas plus loin, c’est bien là le terme que je souhaitais employer en parlant de tout ce qui touche le roi (pardon, le prince) d’Araucanie.

Dans un autre article du blog, je me moquerais du Cnip ? Oui. Et je recommencerai si l’occasion s’en présente. C’est un micro parti de vieux croutons qui n’apporte rien à notre République. Sans doute est-ce d’ailleurs la raison pour laquelle il est si apprécié des tenants de la monarchie.

Je n’aimerais pas le maire, les citadins d’Oloron et tout ce qui dépasse les bornes de mon intelligence ? J’admets bien humblement avoir une intelligence très limitée. Mais cela ne m’empêche pas d’aimer le maire (dans les moments où il ne se comporte pas comme un monarque), tous les Oloronais… et même les monarchistes. Pour le reste, il me semble que le commentateur de Royauté News fait une lecture erronée de mon article « Le maire d’Oloron préfère les forêts de Patagonie au bois du Bager ». On peut lui pardonner : il est totalement déconnecté de notre actualité locale.

Il n’existe pas de roi d’Araucanie ? C’est un prince ? Mille excuses à ceux qui auraient pu être choqués par cette confusion. Je plaide coupable. Et pour ma peine, j’achèterai dorénavant chaque semaine « Point de vue et images du monde » (oui, je sais, j’en suis resté au vieux titre de cette vieille revue que lisait ma Maman il y a plus de 60 ans). Vous savez, ce magazine qui est au gotha ce que « Gala » est au people. Grâce à ses articles, je m’obligerai à apprendre par cœur les noms, titres et arbres généalogiques de tous les rois, reines, princes, princesses, comtes, comtesses, barons, baronnes etc. etc. formant les dynasties européennes.

Le commentateur conclut son message en nous rassurant : il n’y a pas de guerre civile au royaume d’Araucanie. Ouf ! On respire ! Il n’y a pas à dire : cette bonne nouvelle me fait chaud au cœur. Car elle présage peut-être une nouvelle réception officielle du prince d’Araucanie à l’occasion de la visite qu’il ne manquera pas de rendre aux populations oloronaises à l’occasion de nos prochaines fêtes locales.

2 commentaires sur « Un monarchiste très fâché contre le blogueur ! »

    1. Très drôle votre réponse, cher blogueur… Pour complément d’info je me suis rendue sur le site suivant :, que vos lecteurs pourront consulter avec plaisir… Royaume d’opérette est bien le mot, même s’il y manque la chanson…

      J'aime

Les commentaires sont fermés.