Budget municipal : les dotations de l’État supérieures de 22 500 € aux prévisions


Plusieurs sources de financement viennent alimenter le budget d’une commune : l’argent des contribuables bien sûr, mais aussi des contributions diverses.Entre autres, les dotations versées par l’État (qui sont aussi, nous l’oublions pas, l’argent du contribuable). Ces dotations représentent une part non négligeable des recettes de la commune. Et, vu la mauvaise santé de nos finances publiques, elles sont en forte diminution depuis quelques années. À la grande colère des maires. Où en sommes-nous sur Oloron ?

La ville d’Oloron perçoit trois dotations de l’État : une dotation forfaitaire, une dotation de solidarité rurale et une dotation de solidarité urbaine. Le cumul de ces trois dotations représentait en 2014 une aide de 1 586 568 € pour le budget municipal. Entre 2014 et 2015, l’État a réduit son aide de 277 516 €. Les orientations budgétaires débattues par le conseil municipal le 29 février dernier prévoyaient que cette aide serait réduite de 255 000 € de plus cette année.

Les dotations de l’État viennent d’être mises en ligne sur le site de la direction générale des collectivités locales. Le tableau ci-après, retrace ce qu’il en est pour notre commune :

DGF 2016

 

Le rapprochement entre ce montant officiel et ce qui était attendu lors des orientations budgétaires donne le tableau ci-dessous :

DGF2016

Le résultat est un tout petit peu moins catastrophique que ce que prévoyait la commune : elle perd 232 500 € (et non 255 000 €) de plus qu’en 2015. Ce montant est inférieur de  22 000 € à ce à quoi elle s’attendait. Au total, en deux ans, l’État aura tout de même diminué sa dotation de plus de 500 000 €. Comme les dépenses d’une commune ne sont pas compressibles à merci, il a bien fallu trouver ailleurs les ressources nécessaires pour équilibrer les comptes. Et devinez vers qui la mairie a dû se tourner ?

Une infime pointe d’optimisme dans tout ça : 22 000 € de plus qu’attendu vont donc tomber dans les caisses de la commune. Quelle destination leur donner ? Une suggestion : peut-être pourrait-on les utiliser pour compenser à quelques associations oloronaises les quelques 25 000 € qu’elles retiraient du sponsoring de l’entreprise Lindt ? Un sponsoring auquel Lindt a décidé de mettre un terme en représailles à l’institution par la commune d’une nouvelle taxe qui contraint l’entreprise à verser 190 000 € supplémentaires dans les caisses municipales. Comme quoi, au final, tout ça c’est la faute à l’État !