Un maire de plus en plus Bigard


Bigard, vous avez dit Bigard, comme c’est étrange. Les lucbérophiles (il en reste) vont me reprocher de m’en prendre une nouvelle fois à leur poulain. La faute à La République et à Sud-Ouest : si les deux quotidiens locaux ne s’étaient pas fait l’écho des tweets quelque peu étranges que l’on pouvait lire sur le compte Twitter qu’il venait d’ouvrir, je ne serais pas allé y regarder de plus près.

À cette heure, le compte recense 23 tweets. Au nombre de ceux-ci, les tweets qui avaient déclenché ou aurait mérité de déclencher l’ironie des journalistes locaux :

HL1

HL2

HL3

HL4

Malheureusement, le rédacteur des messages n’a pas fourni un décodeur au lecteur de base pour que ce dernier puisse en extraire la substantifique moelle. Ou alors ce pauvre rédacteur a-t-il eu affaire à des lecteurs hermétiques à l’humour au 10ème degré.

Et voilà que maintenant Hervé Lucbéreilh nous fait dans le Jean-Marie Bigard, plus exactement dans le Michel Denisot qui est le père originel de la définition contenue dans le  tweet posté hier 1er avril par notre maire :

HL6

HL7Quelle plaisanterie fine et de bon goût, pas du tout misogyne, prototype de la blague d’après boire entre potes… ou de banquet de clôture d’une assemblée générale de Civitas ! Une plaisanterie postée qui plus est sur le « compte officiel d’Hervé Lucbéreilh, maire d’Oloron Sainte-Marie ». J’imagine François Bayrou, Alain Juppé ou Martine Aubry mettre en ligne des tweets du même acabit sur leur « compte officiel ». Cela ne manquerait pas de renforcer la considération que les Français ont pour leur classe politique.

J’espère que Monsieur le maire d’Oloron continuera à émettre des messages de la même veine. En ayant à l’esprit ce mot de Evan Williams, l’un des créateurs de Twitter : « Dis-moi ce que tu tweetes, je te dirai qui tu es ».
J’espère également qu’il saura remercier le blogueur de la publicité sans contrepartie qui lui est ainsi faite pour son compte Twitter par oloronblog.

Actualisé le 11 avril 2016 : quelques jours après la publication de ce billet, Monsieur le maire d’Oloron a effacé son tweet salace de son compte Twitter. Comme quoi la raison et le sens du ridicule finissent parfois par triompher.

2 commentaires sur « Un maire de plus en plus Bigard »

  1. Celui du 1er avril…. J’avais lu, oui, et la meme réflexion que vous m’était venue… Oser Twitter cette « blague » sous le label officiel d’élu , même pas « plus que limite », carrément inadmissible .

    Mon Dieu, il lui aurait valu être en retraite au fin fonds de l’Ardèche ce jour-là 😟

    J'aime

Les commentaires sont fermés.