Deux fautes d’orthographe sur la stèle


Lundi de Pâques, jour de rédaction d’un billet-clin-d’œil. Les affaires sérieuses, ce sera pour demain. Le blogueur a bien conscience du ridicule auquel il pourrait s’exposer si, dans les mots qui suivent, il était lui-même pris en flagrant délit de méconnaissance de l’orthographe. Il a donc relu ce billet une bonne dizaine de fois avant de le mettre en ligne.

Quel est l’objet de son ironie du jour ? Il se niche dans le texte gravé sur une stèle érigée en bordure du Jardin public, dans un coin de l’esplanade du Monument aux morts. Cette stèle indique les raisons de la plantation sur le site, le 11 novembre 2008, d’un « Arbre du Souvenir » commémorant le 90ème anniversaire de l’Armistice du 11 novembre 1918. Ce texte contient deux belles fautes d’orthographe que je laisse le soin aux lecteurs de trouver.

Stèle du souvenir

La solution
La première erreur se trouve en dernière ligne du texte. Il aurait fallu écrire « les lieux mêmes » et non « les lieux même » :

Stèle souvenir 2

Explication
N’ayant pas la science infuse, j’appelle à la rescousse un ouvrage faisant autorité en matière de grammaire française : « Le bon usage », de Maurice Grevisse. Employé comme adjectif (ce qui est le cas ici puisqu’il a pour objectif de renforcer le mot « lieux »), « même » s’accorde avec le nom qui le précède.

(Actualisé ce même 28 mars à 18 heures 30) Un lecteur me signale une deuxième faute qui avait échappé ma vigilance. En première ligne du document, il aurait fallu écrire « quatre-vingt-dixième » (avec traits d’union) et non quatre vingt dixième. Ceux qui douteraient de cette affirmation peuvent se référer au Larousse.

Stèle

Après tout, ces fautes d’orthographe figurent sur le monument depuis près de 8 ans sans que personne jusqu’à présent ne les ait à ma connaissance signalées. D’ailleurs, qu’est-ce qui est le plus important : l’évènement que commémore la stèle ou la manière dont la stèle commémore l’évènement ?

2 commentaires sur « Deux fautes d’orthographe sur la stèle »

    1. Bien vu Bertrand. J’ai actualisé le billet en y intégrant votre remarque… et en rajoutant un trait d’union entre vingt et dixième. Merci de votre vigilance

      J'aime

Les commentaires sont fermés.