Ordre du jour du Cesel : la grosse pagaille continue


Les membres du Conseil économique, social et environnemental local (Cesel) vont finir par attraper le tournis. Jugez-en :
– Le 3 février ils reçoivent une convocation de la mairie à une réunion plénière le 19 février afin de débattre des questions inscrites à l’ordre du jour du conseil municipal du 29 février ;
– Le 12 février, ils sont destinataires d’un nouveau mail de la secrétaire du Cesel leur rappelant cette réunion plénière ;
– Le 17 février, troisième mail signé de la secrétaire du Cesel, leur annonçant cette fois un changement de programme : ils ne débattront plus des questions inscrites à l’ordre du jour du prochain conseil, mais se verront expliquer ce qu’est un budget communal.
– Aujourd’hui, 18 février, quatrième mail, signé cette fois de la présidente du Cesel et annulant le précédent (cf document ci-dessous). Concernant l’ordre du jour de la séance plénière, on revient à la case départ. L’explication du budget fera pour sa part l’objet d’une autre réunion prévue le 25 février. Quant au percepteur, on le rencontrera en mars.

Convocation Cesel

On notera au passage l’élégance de la présidente du Cesel qui fait porter le chapeau de ce couac de communication à sa secrétaire à qui elle impute l’envoi précipité du mail, la mauvaise formulation de la convocation. Dans une commune normale, l’élu assume ses responsabilités face aux citoyens, quitte à s’expliquer ensuite directement avec le fonctionnaire qu’il estime coupable d’une erreur. Et puis dans une commune normale, l’élu signe lui-même les convocations. Il n’en charge pas un fonctionnaire. Question de respect vis-à-vis des destinataires. Viendrait-il au maire l’idée de faire signer les convocations au conseil municipal par sa secrétaire ? Non ? Alors…

Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On attend un cinquième mail modifiant une nouvelle fois l’ordre du jour de cette séance plénière ?

Ce billet me permet une incidente au sujet de la réunion du 25 février au cours de laquelle les membres du Cesel se verront expliquer ce qu’est un budget communal. Excellente initiative. Question : cette réunion de formation sera-t-elle aussi ouverte aux conseillers municipaux ? Je crains en effet qu’autrement les membres du Cesel en sachent à l’issue de cette réunion dix fois plus sur le budget que la plupart des conseillers municipaux qui seront pourtant, eux, appelés à le voter quelques semaines plus tard.

4 commentaires sur « Ordre du jour du Cesel : la grosse pagaille continue »

  1. A la mairie d’Oloron tout le monde a délégation de signature… J’avais postulé au poste de directeur de la vie de la cité ; non seulement pas eu de rv (comme quoi avoir été sur la liste de campagne du Maire n’ouvre pas de droits spécifiques, malgré les compétences, lol) mais c’est un DGA qui m’a rendu une réponse négative. Perso, c’est la première fois que je voyais ça… Et quand la démocratie participative sera enfin structurée en service, considérée dans sa transversalité, que les autres élu(e)s daigneront s’y intéresser (c’était pourtant le cas pendant la déjà dite campagne), peut-être que ce genre de bug n’arrivera plus. Et pour la défense de l’élue en charge du dispositif, elle fait ce qu’elle peut avec un secretériat qui n’a jamais été dédié au dispositif. Et que deviennent les Comités de quartier ????

    J'aime

    1. Je sais que Madame Cardon fait ce qu’elle peut. Avec les moyens qu’on lui donne…. ou qu’elle a su arracher. Mais, encore une fois, dans la relation avec les citoyens, les élus doivent être à la première place. Les fonctionnaires sont là pour préparer, et exécuter.Laisser un fonctionnaire signer une réponse négative (comme une réponse positive d’ailleurs) à la suite de la démarche d’un administré est assez édifiant sur le fonctionnement général d’une mairie…. où chacun doit savoir quelle est sa place…. et s’y tenir.

      J'aime

    2. … Les comités de quartier !!!! Toujours pareil c’est à dire rien mais bon, ça permet à une vingtaine de personnes de se rencontrer, d’échanger. C’est, à mon sens, actuellement le seul point positif de ce dispositif.

      J'aime

  2. Oui, nous attendons quant à nous des nouvelles de notre banc.. Question posée en réunion dé quartier en novembre. Peut être pourrions nous passer par le Cesel? En attendant, nous utisons les bonnes vieilles méthodes.. Signer des pétitions.. Mettre la pression pour se faire entendre.. Vive la démocratie !!

    J'aime

Les commentaires sont fermés.