L’ordre du jour du prochain conseil municipal révélé en avant-première aux membres du Cesel


Au mois d’avril 2015, lors de la première réunion informelle du Conseil économique, social et environnemental local (Cesel), le maire s’était engagé à présenter en avant-première aux membres de cette auguste assemblée l’ordre du jour de chaque conseil municipal. Bien entendu après que les conseillers municipaux en aient eux-mêmes été destinataires. Ainsi, dans l’esprit du maire, les citoyens membres du Cesel pourraient non seulement être informés des questions traitées, mais également donner leur avis.

Neuf mois plus tard, cet engagement est en passe d’être tenu. Le Cesel a en effet été convoqué le 19 février prochain « afin de débattre des questions à l’ordre du jour du prochain Conseil municipal du 29 février ». À quoi peut servir ce genre de débat ? Les dossiers soumis au vote des conseillers ont pour la plupart un caractère administratif, juridique, technique ou financier. Comment des personnes comme nous, qui n’auront pas été associées en amont à la préparation de ces dossiers, pourront-elles le 19 février émettre un avis sur ce qui leur sera présenté ?

Loin de moi l’idée de faire un procès d’intention ! Mais je crains que vendredi prochain nous ne subissions un long monologue du maire ou de son représentant. Ce monologue visant à présenter sous son meilleur jour la politique municipale. Et attendant des membres du Cesel qu’ils se fassent les relais de cette bonne parole au sein de la population. Rendez-vous en tout cas le 20 février pour rendre compte de cette réunion…. et faire amende honorable si en réalité l’examen de l’ordre du jour aura donné lieu à des échanges productifs.

9 commentaires sur « L’ordre du jour du prochain conseil municipal révélé en avant-première aux membres du Cesel »

  1. « Quand y’a pas ça râle, quand ya ça râle… »
    A quoi ça peut servir ? A être informé dans le cadre des commissions du CESEL pour les travaux à venir, à commencer par nourrir la réflexion de ces instances, puisque les décisions prises en CM ne sont pas toujours immédiates, voire rarement concernant les projets à moyen et long termes.
    Ne pas être associés ? Bien sûr, c’est la règle du jeu dans ces instances, où quelles se trouvent. Sinon il fallait se positionner sur une liste au moment des élections.
    Le changement des grands soirs n’existe pas ; mais faire vivre la démocratie, c’est au quotidien. Une promesse est tenue , c’est bien non ? Maintenant, comme je l’ai déjà dit, c’est aux conseillers de savoir s’en servir.

    J'aime

    1. À mon sens, le CESEL doit avoir un rôle de réflexion en amont des décisions. À charge pour les élus d’en tenir cas… ou pas. Alors que là c’est un rôle aval que vous décrivez. Forcément beaucoup plus encadré et limité.

      J'aime

  2. Un petit fond de mauvaise foi Joël ?
    L’auto saisine du CESEL c’est bien travailler en amont, non ?
    Quand au projets présentés en CM, encore une fois, et vous le savez mieux que moi, ce sont souvent des autorisations d’étudier ou de signer ; donc des projets sur lesquels il est encore possible d’intervenir.

    J'aime

    1. Moi, de mauvaise foi ? Ce serait bien la première fois ! Vu le calendrier, il n’est pas exclu que les orientations budgétaires 2016 soient la principale question à l’ordre du jour du prochain conseil. Pouvez-vous me dire quel avis le Cesel peut émettre sur ce type de sujet… sachant que si le travail à été correctement fait, ledit budget est déjà bouclé ( là c’est mon expérience qui parle). Quant au rôle du Cesel, hors auto-saisine, il doit être celui de conseil AVANT décision des élus et non APRÈS décision des élus.

      J'aime

    1. Non, aucune information à cette heure-ci. L’ordre du jour du conseil municipal du 29 juin ne m’est pas encore connu. Il m’étonnerait cependant qu’il compte une délibération sur le sujet.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.