Oloronblog : blog partisan ou blog citoyen ?


Le titre de l’article du jour annonce la couleur : l’auteur d’oloronblog va faire dans le nombrilisme en consacrant ces quelques lignes à parler… de son blog. Un sujet inspiré par une discussion récente avec l’un de ses lecteurs (merci Jean-François).

Blog partisan ? Certains (qui parfois n’ont pas encore lu le moindre billet d’oloronblog) me reprochent de m’en prendre toujours au même camp, celui de la majorité municipale, et d’avoir pris le maire pour tête de Turc. Aucune de leurs actions ne trouverait grâce à mes yeux. Et parallèlement, je me montrerais d’une indulgence coupable à l’égard de l’opposition municipale. Il n’a pas dû échapper à ces lecteurs et non-lecteurs critiques que ceux qui méritent d’abord notre vigilance, ce sont ceux qui détiennent le pouvoir, pas ceux qui l’ont perdu.

Blog citoyen ? D’autres lecteurs estiment au contraire que ce blog a le mérite de rappeler qu’une élection municipale ne se résume pas à la signature d’un chèque en blanc. Que tout le long des six années d’un mandat, les administrés ont un droit – je dirais presque un devoir – de contrôle du travail de leurs élus. Et ceux qui ont déjà une expérience dans le fonctionnement de l’administration communale  se doivent de la partager pour éviter que des élus parfois emportés par leur désir de bien faire, parfois par la conviction de leur omniscience, voire par leur paresse intellectuelle, se laissent aller à faire n’importe quoi, ce au mépris des intérêts des Oloronais.

En conclusion, partisan au sens politique, ce blog ne l’est pas. Son auteur est à titre personnel un adepte convaincu du nomadisme électoral. Il ne roule ni pour la droite, ni pour la gauche…. ni pour lui-même. Mais partisan au sens de prendre le parti d’une gestion municipale plus transparente, désintéressée, où l’intérêt du citoyen prime sur celui du politique, alors oui, mille fois oui. Et c’est pourquoi, en 2016 comme ce fut le cas en 2015, il continuera à désigner, preuves et références à l’appui, les petits accommodements avec la loi ou avec la vérité, les acrobaties budgétaires, les dysfonctionnements. Il continuera à rappeler les engagements pris par la municipalité en place. Enfin, il continuera à être attentif aux commentaires laissés par ses lecteurs. Que ces commentaires soient positifs ou négatifs, dès lors qu’ils seront exprimés dans le respect de l’autre.

 

9 commentaires sur « Oloronblog : blog partisan ou blog citoyen ? »

    1. Bienveillant ? Je ne suis pas sûr que tout le monde (à commencer par le maire) soit du même avis 😣 Merci en tout cas de ton message, André. On va essayer de poursuivre sur cette voie

      J'aime

  1. Il est évident qu’entre les analyses de la chose municipale ici développées, et les approximations et non-analyses que livre la presse locale, il n’y a pas photo ! Tout dans ce blog part d’une volonté de rigueur, certes sans concession, mais souvent avec une pointe d’humour qui ne peut que plaire au lecteur. Merci au rédac’chef d’Oloronblog, sa création doit être déclarée d’utilité publique. On fait un référendum pour cette déclaration ?

    J'aime

    1. Avec des appréciations comme celle-là, la tête du rédacteur en chef d’Oloronblog va enfler à un point tel qu’il ne pourra plus franchir les portes de la mairie pour assister aux séances du conseil municipal. Merci en tout cas, ce mot fait très plaisir et encourage à poursuivre.

      J'aime

  2. Je prends beaucoup de plaisir à vous lire. Votre blog me fait sourire, souvent, rire, des fois, râler (bien que n’étant pas une râleuse de nature) parfois, mais jamais contre vous.
    Bien sûr que nous devons faire notre opinion seul, mais nous sommes tellement manipulés et manipulables…
    A nous d’être vigilants. Mais nous avons tellement rarement les tenants et les aboutissants des situations…
    Oui, j’aime beaucoup vous lire car, suis-je naïve ? Mais j’ai l’impression que vos articles ne sont pas systématiquement « contre ». Parce que le « systématiquement contre » c’est facile et pas constructif.
    Bien sûr que je regrette les dernières élections, mais ça a été un choix, pas le mien en tout cas, mais nous devons prendre notre mal en patience, j’espère pour pas trop longtemps.
    Alors un seul mot MERCI et surtout continuez s’il vous plaît. Carole

    J'aime

    1. Si j’avais pu avoir des appréciations aussi élogieuses que la vôtre lorsque j’étais sur les bancs de l’école ! Comme quoi il n’est jamais trop tard. En tout cas merci beaucoup et j’espère que les articles qui vont suivre ne vous feront pas regretter votre jugement premier. Joël Adam

      J'aime

Les commentaires sont fermés.