Conseil municipal d’Oloron : bonne ambiance au sein de la majorité !


Voici une petite histoire, certes anecdotique, mais qui démontre que la vie ne s’écoule pas comme un long fleuve tranquille au sein de l’équipe Lucbéreilh

Prenez un élu oloronais faisant partie de la majorité municipale, par ailleurs propriétaire d’un local commercial au pied de la rue Dalmais. Il est sollicité pour louer ledit local. L’aspirant-locataire lui confie-t-il alors la destination qu’il compte donner aux lieux ? Vraisemblablement. De toute manière le propriétaire, en bon propriétaire qu’il est, s’en est certainement inquiété avant de donner son accord.

Il apprend alors que le local va servir de base à un collectif qui se bat depuis quelques semaines pour obtenir l’organisation d’un référendum sur la pertinence de la réalisation de la déviation routière Oloron-Gabarn. Le propriétaire sait que le chef de la majorité municipale à laquelle il appartient n’est pas favorable – et c’est un euphémisme – à cette initiative émanant de quelques citoyens. Comme il n’est pas homme à tout mélanger – contrairement à d’autres – cet élu de la majorité met malgré tout ce local à la disposition de « Oui au référendum ».

Arrive le jour de l’inauguration de cet espace. Le propriétaire-élu municipal y est convié. Il s’y rend. Et se retrouve le lendemain en photo dans Sud-Ouest, souriant, au milieu des membres du collectif. Rien que de très normal entre personnes qui savent vivre en bonne intelligence même si elles ne partagent pas pour autant les mêmes idées sur tous les sujets. Mais il se dit qu’on a très mal pris la chose du côté de la place Clémenceau.

Et quelques jours plus tard, une copie de la photo a été glissée dans chacun des casiers dans lesquels les conseillers municipaux reçoivent à la mairie les courriers administratifs non urgents qui leur sont destinés. Dans chacun des casiers des élus de la majorité pour être exact. Sur la photo, la tête de l’élu-propriétaire était entourée et figurait la mention : « Belle solidarité municipale ! ». Ça fait un peu méthodes d’un autre temps. L’auteur peu courageux de cette distribution n’a pas été identifié. Les recherches se poursuivent !

9 commentaires sur « Conseil municipal d’Oloron : bonne ambiance au sein de la majorité ! »

  1. C’est le même processus. Si on s’engage avec un camp, on ne copine pas avec ses adversaires. Maintenant par les temps qui court, un client reste un client !

    J'aime

      1. On se croirait dans un Don Camillo! Camp, adversaires.. ça pourrait être aussi la guerre des boutons. Je comprend quelques fois pourquoi tant de gens se désintéresse de la politique! Dans tous les cas, je ne pense pas que notre propriétaire est fait fortune sur cette opération. Par contre il possède peut-être une autre forme de richesse?

        J'aime

  2. M’auriez-vous mal compris, Serge ? Je voulais tout simplement dire qu’il ne faut pas tout mélanger : la politique (surtout avec un petit « p ») est une chose, la vie en société une autre. Cela ne présente aucun intérêt de ne côtoyer que des gens qui pensent comme soi. Donc le propriétaire a eu bien raison de mettre ce local à disposition.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.