À Oloron même les gaves sont en colère (vidéo)


Vigicrues 26-11-2015
Les débits relevés par Vigicrues ce 26 novembre à 10 heures 45 Cliquer sur l’image pour l’agrandir

Saviez-vous que l’Aquitaine est et sera la région de France la plus affectée (« affectée », voilà un terme plus gracieux que l’horrible anglicisme « impactée ») par le réchauffement climatique ? Non, vous ne le saviez pas ? Il vous suffisait pour l’apprendre d’assister à la conférence donnée hier soir dans le cadre de «Cultures d’hiver».

Qu’a à voir le réchauffement climatique avec la crue importante que subissent nos gaves aujourd’hui ? Réponse : peut-être rien parce que des crues la cité en connaît depuis des siècles ; ou peut-être tout, parce qu’elles semblent revenir de façon beaucoup plus fréquente.

La dernière crue importante date de tout juste neuf mois. Ce jour-là, à 11 heures 30, le gave d’Ossau avait atteint une hauteur de 1,59 mètres et un débit de 125 m3 au niveau Sestiaa. Ce matin à 10 heures 45, il atteignait selon le site Vigicrues 2,05 mètres et 184 mètres cubes. Même constatation pour le gave d’Aspe à Bidos : 2,98 mètres et 260 mètres cubes le 26 février de cette année contre 3,67 mètres et 412 mètres cubes aujourd’hui à 10 heures 45. Même motif, même punition pour le gave d’Oloron au niveau du pont SNCF : 3,54 mètres de haut et 401 mètres cubes de débit il y a neuf mois contre 4,37 mètres de haut et 591 mètres cubes de débit aujourd’hui.

Ce n’est sans doute pas la crue du siècle. Pas encore. Et la tendance est plutôt à la décrue à cette heure-ci. Mais cette brusque poussée de fièvre a attiré sur les ponts et du côté de Farbeigt nombre de curieux armés de smartphones et autres appareils de photos. Et voilà ce que cela pouvait donner.

2 commentaires sur « À Oloron même les gaves sont en colère (vidéo) »

Les commentaires sont fermés.