Deuil national : drapeaux en berne à Oloron


Le Président de la République a décrété trois jours de deuil national les 15, 16 et 17 novembre afin de rendre hommage aux victimes des attentats commis à Paris vendredi dernier. Conformément à cette décision, le Premier ministre a demandé que les drapeaux soient mis en berne sur les bâtiments et édifices publics jusqu’au mardi 17 novembre inclus.

Rapide tour de ville ce dimanche matin vers 11 heures pour voir comment cette instruction est suivie à Oloron. Sur la façade de la gare comme au balcon de la sous-préfecture et de la CCPO, le drapeau tricolore est clairement ceint d’un crêpe noir. En revanche, je crains que le drapeau n’ait pas été mis en berne au balcon de la mairie. Si tel est le cas, un seul mot : dommage !

Sous-préfecture
Sous-préfecture
CCPO
CCPO
Gare
Gare d’Oloron
Mairie
Mairie d’Oloron

5 commentaires sur « Deuil national : drapeaux en berne à Oloron »

  1. Attention de ne pas entrer dans une polémique petit niveau, n’allons pas faire fusiller l’employé communal « responsable » pour ce qui reste au vu des enjeux véritables … un point de détail

    J'aime

    1. Aucune polémique là-dedans, Bernard. Juste un constat. Bien sûr qu’au regard de ce qui se passe en France (et, malheureusement, risque de continuer de se passer), c’est un détail. Par ailleurs il n’y a là aucune charge à l’égard de quelque fonctionnaire que ce soit : si responsable il y a, c’est l’élu, pas le fonctionnaire.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.