Marronnier et chrysanthèmes (diaporama)


Chrysanthèmes

 

 

 

 

 

Le mot « marronnier » désigne dans le jargon journalistique l’évènement qui survient tous les ans et que tout média digne de ce nom se doit de traiter : la rentrée des classes, la neige en hiver, la canicule en été, Noël etc. Le lendemain de la Toussaint figure aussi au rang des marronniers. D’habitude, les pages des journaux sont pleines de photos de tombes fleuries. Cette année, rien du tout.

Dans La République, il n’y en a que pour Halloween. Serait-ce un signe des temps qui voudrait qu’il soit plus facile d’évoquer sorcières, fantômes et vampires plutôt que la réalité à laquelle chacun d’entre nous est confronté un jour ou l’autre ? Philosophes et sociologues se sont sans doute déjà penchés sur la question.

Le poète Léon Bloy a eu cette phrase : “Le cimetière est un jardin où l’on vient apporter des fleurs une fois par an.”. J’ai voulu aller vérifier à Notre-Dame et à Sainte-Marie si, comme le chantait Jean Ferrat, « Le poète a toujours raison ». D’où le diaporama plein de couleurs ci-dessous.

Post-scriptum qui n’a rien à voir avec ce qui précède : demain, La République s’attaque à un autre marronnier : les impôts locaux. Avec un dossier spécial sur les raisons de l’augmentation de la taxe d’habitation à Oloron. Je me suis laissé dire que le maire y fait un peu dans la provocation. À lire et à commenter…. d’ici la fin de la semaine.