Impôts locaux à Oloron : l’heure de vérité a sonné !


Taxe d'habitationÇa y est ! L’avis d’imposition à la taxe d’habitation est en ligne pour ceux qui ont créé un compte sur impots.gouv.fr. Chacun des contribuables oloronais va très vite pouvoir vérifier à quelle sauce il sera mangé. Qu’aucun d’entre eux ne se fasse d’illusion : la suppression des abattements communaux (un tour de passe-passe fiscal décidé par la majorité municipale qui va permettre de puiser davantage dans les poches des contribuables… tout en tenant la promesse de ne pas augmenter les taux d’imposition) va alourdir la note de chacun d’entre eux d’au moins 15% par rapport à l’an dernier.

Les élus communistes ont même calculé que la hausse irait de + 18,7% pour les plus chanceux à + 229% pour les plus touchés par cette mesure. Sur la base de la valeur locative moyenne, cela représenterait selon les situations fiscales et toujours selon leurs calculs de 100 € à 300 € de plus puisés dans les porte-monnaie au profit de la commune et de la CCPO.

Personnellement, je suis bien en peine pour commencer à garantir la justesse de ces évaluations : assujetti pour la première fois à la taxe d’habitation cette année pour l’appartement que j’occupe, ne figure pas sur mon avis d’imposition la somme payée l’an dernier par le locataire précédent. En revanche, tous ceux qui payent en 2015 pour le même logement qu’en 2014 pourront se livrer à ce calcul. Et éventuellement le faire connaître.

Jamais à court d’initiatives, les élus communistes, toujours eux, proposent d’initier le C.R.A.C.C. une démarche collective des Contribuables Rassemblés pour le Rétablissement des Abattements Communaux. L’action du C.R.A.C.C. produira-t-elle des effets stupéfiants sur les prochaines décisions du conseil municipal ? Parviendra-t-elle à éviter aux Oloronais de payer l’addi(c)tion ? Réponse dans les prochains mois.

Voilà en tout cas un nouveau sujet brûlant qui viendra, je l’espère, à l’ordre du jour du conseil municipal du 5 octobre. Car là, il ne sera plus question de discuter d’hypothétiques augmentations d’impôts, mais bien de hausses concrètes, attestées par des avis d’imposition bien réels… et concernant des sommes à régler d’ici le 16 novembre 2015.

9 commentaires sur « Impôts locaux à Oloron : l’heure de vérité a sonné ! »

  1. Bonjour
    Locataire vivant seule sur Oloron, ma taxe d’habitation, sans considérer la redevance télé, est passée de 580 à 689 €…. soit 19 % de hausse! Et je vous assure, mon logement est toujours le même depuis l’an dernier!!!!

    J'aime

  2. Je confirme le tour de « passe passe fiscal » voté par la majorité municipale
    +11,24% sur les nouvelles bases : valeur locative brute et valeur locative moyenne, cotisation taxe spéciale d’équipement (pas de personne a charges – pas inclue la redevance télé + 3€) augmentation très importante due à la suppression des abattements communaux. A suivre……………….pour d’autres infos

    J'aime

  3. Bonjour
    Je suis surpris de voir que certaines personnes affichent un taux d’augmentation de 19%… Pour ma part, je n’ai qu’une augmentation de … 10%. Dois-je m’en réjouir ? Oui par rapport à ceux qui prennent « une claque financière » et non parce qu’en tout état de cause, 10% c’est se « foutre de la gueule du monde » lorsqu’il a été annoncé à grand renfort d’articles de presse que les impôts locaux n’augmenteraient pas. Bien sûr, il y a la conjoncture, les dettes… et tatati et tatata.
    Pour la petite histoire, je paie à Oloron (et c’est pas d’hier) plus d’impôts locaux que j’en payais (bien sûr il y a déjà 6 ans) à Cergy Pontoise, à quelques dizaines de mètres de toutes les commodités (école, bus, RER, commerces, golf, gymnases), pour une maison de même type. Il semblerait que l’air pur ait un coût !… A part arrêter de respirer je n’ai pas de solution.
    Bonne fin de journée

    J'aime

  4. Pour votre information, j’ai entendu dire qu’un quotidien local s’apprêtait à lancer une grande enquête auprès des contribuables oloronais. Nous aurons ainsi des points de repère entre nous.Mais c’est vrai, +10% d’augmentation abstraction faite de la redevance audiovisuelle qui est un impôt national et non local, vous êtes favorisé, Monsieur Cazaux !
    Concernant l’augmentation des impôts locaux, le maire d’Oloron fait preuve de cynisme. Il s’est engagé en effet à ne pas augmenter le taux… et i ne les augmente pas. En revanche, il ne s’est pas engagé à ne pas trouver d’autres méthodes pour puiser dans la poche du contribuable. Et ces méthodes une fois trouvées…. il les applique. À +10 % ou à + 40%, c’est nous les pigeons, c’est nous ses pigeons car on ne m’ôtera pas de l’idée qu’il avait cette solution en tête avant même d’être élu.
    Pour ce qui est de la comparaison des charges d’imposition selon les services rendus, elle peut faire l’objet d’un débat sans fin. Mais de là à dire (ce n’est pas votre cas) que la qualité de vie oloronaise doit se payer autant que les commodités de l’agglomération parisienne, il y a un pas que je ne franchirai pas.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.