Coût des écoles oloronaises : les chiffres fantaisistes de la mairie


 

Écoles
Cliquer pour agrandir

En ce lundi, veille de rentrée scolaire, la mairie se fendait d’un communiqué pour détailler tous les efforts consentis en faveur des écoles oloronaises. L’occasion pour elle de proclamer que « la Municipalité d’Oloron Sainte-Marie a fait de l’école sa première priorité ». Voilà au moins un point commun entre Hervé Lucbéreilh et Alain Juppé ou…. François Hollande.

Une litanie de chiffres est ensuite censée démontrer la réalité de cette affirmation. Si les dépenses annoncées pour les travaux d’investissement correspondent à peu près aux inscriptions budgétaires, en revanche, elles sont largement surestimées pour ce qui est des dépenses de fonctionnement.

extrait page 21 du budget
Les dépenses de fonctionnement pour l’enseignement dans le budget 2015

Qu’on en juge : le montant affiché par la mairie s’établit à 1 665 000 €. Cette somme est trois fois supérieure à ce que la ville avait décidé de consacrer aux écoles lors du vote de son budget prévisionnel. Le budget primitif 2015 fait apparaître en effet (pages 21 et 34) une dépense de 491 925 € pour les écoles. Dans quelle cassette mystérieuse le maire a-t-il pu puiser pour trouver cette masse d’argent supplémentaire ? Car un tel dépassement est inimaginable si l’on s’en tient aux seules règles de la comptabilité publique.

Conclusion n°1 : la mairie veut se faire mousser en enflant de façon démesurée le montant des crédits consacrés aux écoles car elle sait que c’est un domaine sensible à certaines catégories d’électeurs.

Conclusion n°2 : voilà une nouvelle démonstration du fossé qui existe entre « information » et « communication ». Si l’objectif avait été de nous livrer une « information », la mairie aurait communiqué les chiffres réels, peut-être moins remarquables, mais honorables (les dépenses de fonctionnement représentent 656 € par enfant). Mais la mairie fait dans la « communication ». Il faut que ça marque, que ça fasse dans le sensationnel… quitte à ne plus avoir aucune réalité (les dépenses de fonctionnement sont donc gonflées pour faire croire que l’effort communal a été porté à 2 220 € par enfant).

Conclusion n°3 : les « informations » livrées par la municipalité, surtout en matière financière, sont à prendre comme les décomptes du nombre de manifestants dans les défilés (estimation selon la police comme estimation selon les syndicats) : avec circonspection.

4 commentaires sur « Coût des écoles oloronaises : les chiffres fantaisistes de la mairie »

  1. Nous lisons avec grand intérêt vos rubriques oloronaises et nous vous en félicitons Nous avons un thème à vous soumettre et qui nous tracasse : chaque fois que nous avons des amis non oloronais a la maison nous commençons leur découverte du Haut Béarn par une visite du CIAP près de la médiathèque c est très bien conçu Malheureusement il n y a jamais un chat autre que nous et les jeunes filles de l acceuil nous disent qu il en est toujours ainsi Si on fait un bref sondage autour de soi on peut en conclure que la com la signalétique l animation sont pour le moins déficients En étant bête et méchant on dirait que les élus de la CCPO font ce qu il faut pour à terme fermer ce bel outil qui nous a. coûte cher Peut être est ce parceque le projet a été porté par la précédente équipe ? Voilà si cela vous inspire ….. Gérard Hure ancien maire de Precilhon Amicalement

    Envoyé de mon iPad

    >

    J'aime

    1. Merci de votre suggestion. Voilà en effet un sujet qui m’avait échappé… comme à beaucoup d’Oloronais je le crains. Le thème de l’un des prochains billets de ce blog est donc tout trouvé. Très cordialement à vous.

      J'aime

  2. Vous qui suivez de près l’activité municipale, et bien au delà, êtes certainement à même de me confirmer deux informations qui pourraient confirmer vos écrits, si il en était besoin.
    Après avoir été brillamment écarté du siège directorial de la CCPO, Monsieur Lucbéreilh, un rien revanchard, s’est adressé aux maires des communes voisines pour leur demander de participer aux frais de fonctionnement induits par la scolarisation d’enfants de ces communes dans des écoles d’Oloron. Dans mon souvenir, il me semble bien que la somme était plus proche de 650 € que de 2000€. Mais c’était en 2014…..
    Par ailleurs, je crois bien me rappeler que les municipalités sont tenues de participer aux frais de fonctionnement des élèves scolarisés dans les établissements primaires privés à hauteur des frais de fonctionnement constatés pour les élèves scolarisés dans les établissements publics. Vous pour qui la lecture du budget municipal n’a aucun secret, pouvez certainement confirmer que la mairie s’applique là aussi à appliquer strictement le loi.

    J'aime

  3. Voici cher Bachus la réponse à vos deux questions :
    1/ La mairie a fixé l’an dernier à 615 € par élève les frais de fonctionnement à la charge des communes extérieures dont des enfants fréquentent les écoles oloronaises. Pourquoi cet écart 615 € – 2000 € ? Il paraît qu’il s’agirait des frais de personnel… qui n’auraient pas été inclus dans l’évaluation de 2014. Pas très clair tout ça.
    2/ Il est inscrit au budget municipal une somme de 132 000 € comme participation aux frais de fonctionnement des écoles privées. Mais ce montant est calculé en application de la loi en fonction d’un forfait par élève qui ne tient pas compte de la totalité des dépenses de fonctionnement.Dit autrement, la commune ne peut pas faire ce qu’elle veut, ni pour donner plus, ni pour minorer sa participation

    J'aime

Les commentaires sont fermés.