Déménagement du Centre communal d’action sociale (CCAS) : questions subsidiaires


CCAS - panneau de chantierLa publication du précédent billet consacré aux drôles de comptes de la mairie pour justifier le coût des travaux du déménagement du CCAS a suscité chez les lecteurs de ce blog une avalanche de questions pleines de bon sens. Normal, puisque les lectrices et lecteurs d’oloronblog.com ne peuvent être que des personnes pleines de bon sens. Ci-dessous quelques-unes de leurs interrogations auxquelles je suis bien en peine pour répondre… du moins pour le moment.

Question 1 : pourquoi le CCAS déménage-t-il dans un local privé alors que la ville est propriétaire d’une bonne trentaine de bâtiments et appartements inoccupés qu’elle met en vente en ce moment ? L’un d’entre eux n’aurait-il pas pu servir ? La question est pertinente. Cela étant, si tous ces locaux communaux sont aussi dégradés que la maison Casaurang (cf un précédent billet), il vaut encore mieux louer à un particulier une ou deux pièces dont la remise en état pourra être effectuée à un coût moindre.

Question 2 : la mairie annonce pour la réfection des locaux des achats de matière d’œuvre pour 18 000 €. Sont-ce des commerçants locaux qui en ont bénéficié ? Par fournisseurs locaux il ne faut pas uniquement entendre les magasins implantés sur Oloron et appartenant à de grandes multi-nationales type Saint-Gobain.

Question 3 : en quittant l’Hôtel de ville, le CCAS libère des espaces. La nature ayant horreur du vide, ces espaces ne tarderont pas à être occupés. Par quels services ? Dans le cadre d’une démarche bien réfléchie ou la place sera-t-elle prise par le plus rapide ou le plus fort en gueule ?

Question 4 : quelles sont les clauses du contrat de bail conclu entre le CCAS et le particulier qui, rappelons-le bénéficie de travaux de remise en état de son local ? J’ai adressé aujourd’hui au président du CCAS (Monsieur le maire d’Oloron himself) une lettre lui demandant de consulter ce document ainsi que la décision qui l’a autorisé à le signer. Réponse donc à cette question dans les prochaines semaines.