Déménagement du CCAS : les drôles de comptes de la mairie


CCASLe Centre communal d’action sociale (CCAS) vient de quitter avec armes et bagages les locaux de l’Hôtel de ville. Pour s’installer dans des locaux loués de l’autre côté de la place Clémenceau. La réorganisation des services et le souhait d’accueillir une population dans une situation difficile avec davantage de confidentialité en sont les causes officielles.

L’aménagement des nouveaux locaux donne l’occasion à la mairie de claironner : « Les travaux (cloisons, électricité, sols, plafonds) ont été faits en régie par l’équipe des employés communaux et n’ont coûté que l’achat des fournitures pour 18 000 €. ».

Si les travaux n’ont coûté « que l’achat des fournitures », cela signifie donc que les employés municipaux n’ont pas coûté un centime à la commune pour les dizaines voire les centaines d’heures passées à concevoir, réaliser ou contrôler les travaux. Qu’ils acceptent ici l’expression de notre gratitude éternelle pour ce geste de solidarité. De la même manière, tous les véhicules et matériels mobilisés pour le chantier n’ont représenté aucune charge pour la commune.

Si tel n’avait pas été le cas, le montant de l’opération (fournitures + Salaires + matériels) aurait allégrement franchi le seuil des 30 000 € en lieu et place des 18 000 € annoncés. Quand je vous disais que nous avons un maire-magicien ! Et tout ça pour enrichir le patrimoine du particulier qui loue les locaux au CCAS !

Et encore… Nous ne parlons pas ici de toutes les charges supplémentaires que va entraîner pour le CCAS, donc pour la collectivité, ce déménagement. Alors que jusqu’alors il profitait d’une mutualisation des moyens municipaux, il va lui falloir payer un loyer (au bas mot 600 € par mois…. mais il faut espérer que cela a été négocié compte tenu de l’enrichissement du patrimoine du propriétaire consécutif aux travaux), acquitter des abonnements et consommations d’eau, d’électricité, de chauffage, supporter des cotisations d’assurance etc.

Conclusion : soit nos élus ont une idée plus que sommaire de la comptabilité analytique (celle qui permet de faire ressortir le coût réel d’une opération), soit ils se fichent de nous en nous annonçant des chiffres qui n’ont aucune réalité avec pour seul objectif de vouloir prouver leur bonne gestion. Je crains de connaître la réponse !