Le maire d’Oloron et son faux-bourdon


Faux-bourdonOui, en apiculture, le faux-bourdon est l’autre nom du drone. Et il ne vous a pas échappé que depuis de longs mois nombre d’articles de presse sont consacrés à l’acquisition de ce genre d’engin par la ville d’Oloron. La République de lundi dernier publie encore une pleine page là-dessus. Pour nous annoncer que c’est maintenant chose faite, le maire a son joujou.

Le rédacteur de l’article d’hier n’est pas en cause, mais j’ai du mal à saisir l’intérêt d’un tel investissement. On nous dit que le drone permettrait d’aller vérifier l’état des toitures des bâtiments communaux et des arches des ponts. C’est un peu court pour justifier cette acquisition. Mais comme nous sommes dans une ville-pilote en matière de démocratie participative, il appartient à chacun d’entre nous d’émettre des propositions pour tenter d’optimiser l’utilisation de l’appareil.

Le drone pourrait ainsi être utilisé durant les conseils municipaux. Il survolerait la table pour détecter les conseillers qui boivent les paroles du maire, ceux qui trépignent d’impatience et ceux, probablement les plus nombreux, qui roupillent tout en faisant mine de consulter leurs dossiers. On pourrait aussi le mettre en station au-dessus des chantiers pour surveiller le travail des agents de la commune. Et puis, puisque le faux-bourdon a déjà effectué un vol d’essai dans l’église Sainte-Croix, on pourrait le mettre à disposition de Monsieur le curé, moyennant finances bien sûr (respect du principe de laïcité oblige !), pour que celui-ci comptabilise le montant de l’obole versée par chacun de ses paroissiens lors de la quête.

Avec un peu de bonne volonté on doit pouvoir trouver des dizaines d’autres usages fantaisistes à cet engin volant. Cela étant, s’il est sûr que les problèmes municipaux doivent être traités avec une certaine hauteur, ce n’est certainement pas grâce à l’aide de ce type de gadget.Faux-bourdon peut-être, vrai-gaspillage sûrement.

2 commentaires sur « Le maire d’Oloron et son faux-bourdon »

  1. Je vois que votre cerveau fourmille d’idées novatrices. Avez-vous une idée du budget de fonctionnement de ce bel objet? Je suppose que votre brillante suggestion de mise à disposition, moyennant finances, sera à l’ordre du jour du prochain conseil municipal.
    Pour amener ma participation, quelques propositions : survol des manifestations pour un décompte précis des participants, vols de nuits avec projecteur, premièrement en hommage à St Exupéry, deuxièmement pour renforcer la sécurité de la commune….
    Je profite de ce post pour vous faire part d’une interrogation qui me taraude. Vous nous faisiez part il y a quelques jours de la réflexion de lecteurs s’interrogeant sur une tendance à concentrer vos efforts sur Monsieur Lucbéreilh. Or, parcourant la presse locale, j’ai eu l’occasion de lire les tentatives peu démocratiques, et à mes yeux fort peu honorables, d’un élu local pour revenir sur le devant d’une scène politique qui ne voulait pas de lui, considérant que sa valeur exceptionnelle, son côté irremplaçable, son génie serait mieux employé à la tête de la communauté de commune qu’il considère comme son enfant (de droit divin certainement) que dans l’opposition à F Bayrou, qu’il a préféré abandonner à ses vassaux.
    Je pensais, que dis-je, j’espérais lire quelques propos bien sentis sur cette attitude. Mais non, rien.
    Votre esprit rebelle se serait-il émoussé à la confrontation du maire d’Oloron? La nouvelle vous aurait-elle échappé? Me serais-je fourvoyé dans du Habib bashing?
    Oui, décidément, votre avis sur la question me manque.

    J'aime

    1. Je pourrais vous rappeler que mon blog a pour nom « Regard sur Oloron » et que jusqu’à preuve du contraire David Habib n’est pas élu ici, au contraire de Jean Lassalle qu’il m’est arrivé d’évoquer ici.
      Mais je ne le ferai pas.
      La vraie raison est que je me suis efforcé au cours de toute ma carrière professionnelle d’avoir une totale loyauté vis à vis des élus que j’ai servi. David Habib est de ceux-là. Donc pas de commentaire de ma part sur ses faits et gestes… même quand je les approuve !

      J'aime

Les commentaires sont fermés.