Des drapeaux tristounets


DrapeauxDepuis feu le Festival International des Pyrénées, la ville s’orne à la période estivale de mâts au sommet desquels flottent des drapeaux aux couleurs des pays du monde. Cette décoration a pour objectif d’amener une petite touche de gaîté, de couleur et de vie dans nos rues. Voilà quelques jours que ces pavillons sont de nouveau de sortie.

Pas besoin de l’acuité visuelle d’un oiseau de proie pour s’apercevoir que ces étendards deviennent à mesure que passent les années de plus en plus tristes, ternes, passés, pisseux. L’âge – ils sortent pour la plupart des stocks du Festival mort de sa belle ( ?) mort il y a plus de 10 ans -, les caprices de la météo, la pollution finissent par en avoir raison.

Leur blanc vire au grisâtre, leurs couleurs fanent, quelques pavillons commencent à s’effilocher. Cela donne un peu une impression de laisser aller. Il est sans doute temps de penser à renouveler la collection. Des drapeaux flambant neuf auraient une autre allure.

À raison de 50 € l’unité, et si l’on table sur une cinquantaine de drapeaux, il y en a quand même pour 2 500 €. Ce n’est pas rien et la ville a certainement d’autres urgences à satisfaire avant celle-là. Pourtant cette somme serait facile à dégager : il suffirait de réduire un petit peu les crédits consacrés aux fêtes et cérémonies et autres réceptions et vins d’honneur. Ils sont, paraît-il, en forte progression depuis un an. Mais là je suis méchante langue. N’est-ce pas, Monsieur le maire ?

4 commentaires sur « Des drapeaux tristounets »

  1. Je pensais qu’il s’agissait de donner un cachet authentique à cet affichage. Diantre, un beau drapeau décoré de boue, de tâches, auquel les franges effilochées donnent un caractère sacré, ça a de la gueule! Il manquerait juste quelques traces de sang, et là, oui, le véritable aspect historique de la commémoration ressortirait.
    En outre, je ne serai pas surpris que compte tenu des modifications géo politiques de ces dernières années, quelques uns de ces oriflammes soient définitivement des pièces de musée.
    Voilà un projet de devoirs de vacances : parmi ces drapeaux, lesquels sont encore valables?
    Ramassage des copies le 02 Septembre prochain.

    J'aime

    1. Excellente idée. Lorsque le vent sera suffisant (en ce moment, faute de zéphyr lesdits drapeaux pendent lamentablement) détectons les étendards antiques. Promis : lors d’un prochain billet je vous en proposerai une galerie photo

      J'aime

  2. Petite info : il me semble avoir repéré le drapeau de la défunte Tchécoslovaquie sur le pont LACLAU…..

    J'aime

Les commentaires sont fermés.