Pendant ce temps-là, la section oloronaise du Parti socialiste…..


Sans titreUn ami m’a fait une remarque avisée : « J’ai l’impression que dans ton blog tu tapes exclusivement du côté…. » me dit-il, accompagnant son propos d’un large mouvement du bras en direction de la droite. Comme il faut toujours écouter ses amis, ses vrais amis s’entend, et parce qu’il faut effectivement qu’il y en ait pour tout le monde, séance de rattrapage aujourd’hui.

Intéressons-nous donc à la principale composante de la gauche oloronaise, le parti socialiste. Quelles sont ses positions pour notre cité ? Sa publication, La Voix socialiste nous apporterait-elle quelque réponse ? La lecture du dernier numéro laisse sur sa faim. Tir au canon sur la politique de la municipalité actuelle, mais aucune proposition concrète. Peut-être est-ce là le lot de tout parti d’opposition. On peut le regretter.

Trouve-t-on davantage d’idées sur le site Internet de la section locale ? Direction ledit site. Et là, surprise : le dernier article a été mis en ligne le….. 3 avril 2013 ! Le webmaster aurait-il eu une défaillance ? Ne se serait-il rien passé dans la vie politique oloronaise depuis deux ans ? Lassitude et démobilisation des militants ? Les socialistes seraient-ils accaparés par les querelles intestines qui prennent un nouveau tour aujourd’hui avec l’établissement de la liste pour les prochaines élections régionales ?

Comme j’ai moqué hier l’ « usurpation de titre » d’Hervé Lucbéreilh, je note que le PS n’est pas en reste. Dans le billet qui ouvre ce site Internet, Bernard Uthurry est présenté comme « 1er vice-président du Conseil général » (cf capture d’écran). Si aucun visiteur du site de la section locale n’en a fait la remarque, c’est peut-être parce que personne ne lisait ces articles ?

Les résultats des dernières élections départementales ont prouvé que le PS gardait à Oloron une très bonne audience. Convenons que ce n’est sans doute pas à son activité militante locale qu’il le doit.