Communication municipale : ne pas s’en laisser conter


CadaLorsque le maire présente un dossier à la presse afin que celle-ci le répercute à la population, lorsqu’il adresse une lettre aux administrés pour évoquer tel ou tel projet, fait-il de l’information ou fait-il de la communication ? Réponse évidente : de la communication. Car il cherche à exposer l’affaire de la façon la plus positive possible pour lui, gommant tous les aspects négatifs. Ce faisant, il agit comme tous ses prédécesseurs et comme tous ses collègues de France.

Et nous, bonnes pommes, nous gobons tout, persuadés que, de toute manière, nous n’avons aucune possibilité de vérifier la réalité des choses. Erreur ! La loi nous donne le droit de demander à la mairie (obtenir… c’est parfois une autre histoire) la communication de nombre de documents qui nous permettraient d’avoir une vue un peu plus juste de la gestion municipale et, plus concrètement, de l’utilisation qui est faite de nos impôts.

Des exemples en vrac ? À condition de ne pas exagérer, tout citoyen peut demander à la mairie d’avoir communication de la demande de subvention présentée par une association, ou bien des budgets et comptes de la ville, ou bien des pièces justificatives des dépenses, les factures et mémoires, ou encore le bilan financier de telle ou telle opération d’investissement etc. etc.

Bien entendu, cette communication de document est encadrée. Un organisme national, la CADA (Commission d’Accès aux Documents Administratifs) veille d’une part à ce que les services publics respectent ce droit à communication, d’autre part à ce que ne soient communiqués que les documents qui ne portent pas atteinte à la vie privée, au secret médical etc. Pour plus de détails, cf. le site de la CADA.

Le 6 mai dernier, je me suis fendu d’une lettre à Monsieur le maire d’Oloron pour demander communication du compte administratif 2014 et du budget 2015 de la commune. Après tout, il n’y a pas de raison que seuls y aient accès des conseillers municipaux qui, pour une majorité d’entre eux, ont approuvé ces documents…. sans les avoir lus. Je verrai bien si dans les prochains jours ma demande est honorée. Après tout, quand on n’a rien à cacher…..