Oloron : la route qui ne mène nulle part


Déviation7Amis modélistes qui êtes en quête d’une piste pour tester vos bolides miniatures, parents qui voulaient un endroit sûr pour apprendre à vos bambins à faire du vélo, skateurs qui en avez marre de faire vos acrobaties sur le parvis de la médiathèque, marcheurs qui souhaitez accomplir votre parcours en lisant votre journal sans risquer pour autant de vous payer un lampadaire, ne cherchez plus ! Il existe à Oloron une plateforme répondant parfaitement à votre attente.

Déviation1Il suffit d’emprunter l’une des voies qui s’ouvrent sur le rond-point Borderouge. Il y a bien une grille de clôture, mais largement ouverte. Comme une invite à la visite. Au-delà, on emprunte une voie de 920 mètres de long sur 9 mètres de large, parfaitement dégagée, très bien revêtue. Au bout, un ouvrage d’art (genre passage supérieur) barre toute la route. Hormis le passage d’un véhicule de chantier de temps en temps, pas âme qui vive.

Déviation3Il paraît qu’il s’agit là de l’amorce de la future rocade entre le Gabarn et le pont Laclau. Vu le rythme auquel se déroule le chantier, les automobilistes ne sont pas près de rouler dessus ! Comment en irait-il autrement puisque le Conseil général n’a pas à ce jour les crédits nécessaires pour mener les travaux à leur terme.

Dans son programme de campagne, une équipe candidate aux élections départementales, équipe dont fait partie le conseiller général sortant du canton, assure que cette déviation sera « achevée sur ce prochain mandat ». Le prochain mandat prendra fin en 2021. À supposer que ce qui n’est à ce jour qu’une promesse électorale se réalise dans les temps, il nous reste 6 ans pour profiter de cette voie pour une destination qui n’est pas sa fin première.

3 commentaires sur « Oloron : la route qui ne mène nulle part »

  1. Là où vous voyez gaspillage, dilapidation des deniers publics, mauvaise gestion de projets routiers, il y a en fait un projet artistique, une performance d’architecte paysager.
    En fait, ce projet s’inscrit dans la lignée des »Sur la route », « les Sentiers de la gloire », de « sur la route de Memphis », « Le pont de la rivière Kwai », « Route 666 », « Le chemin de Damas », « Sur la Route de Madison », le tout accompagné de la « symphonie inachevée ». Selon la formule consacrée, les décors sont de Roger Arbre, les costumes de Donald Mac Adam.
    Par ailleurs, quelques utilisations encore possibles : piste d’atterrissage de secours pour les avions d’Herrère (ou d’Uzein), courts de tennis provisoires (selon mon calcul, on peut y faire entrer 36 courts), tableaux noirs pour l’ensemble des établissements scolaires de la région, réceptacle à tags horizontaux (nouveau concept), terrain d’entraînement aux bombardements routiers pour Rafale (on pourrait y convier les futurs pilotes Égyptiens et Indiens), parking de stockage des camions avant et après ferroutage (la voie ferrée est à proximité).
    Vous le voyez bien, si par malheur ce tronçon devait être un jour raccordé à son extrémité inactive, ce serait décidément une bien mauvaise nouvelle pour Oloron.

    J'aime

    1. Nos points de vue divergents sur la question montrent tout ce qui sépare une approche négative du dossier (la mienne) d’une approche positive (la vôtre). Merci pour cette leçon d’optimisme !

      J'aime

  2. Ne soyez pas trop dur avec vous : votre approche est réaliste, la mienne utopiste. Je persiste cependant à penser que c’est le manque d’imagination de nos élites qui fait qu’au résultat vous aurez raison.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.